Le clap de fin du week-end

"Dernier festival pour la Vel Satis"

           

Ce week-end s'achève le 63ème Festival de Cannes. Finie la montée des marches pour les acteurs et réalisateurs... mais aussi, clap de fin pour la vénérable Renault Vel Satis, qui vit là ses dernières heures "officielles". Si l'on ne sait pas encore quel modèle la remplacera l'an prochain pour conduire les équipes des films au pied du tapis rouge, on peut saluer les efforts du Losange pour lui faire achever sa carrière en beauté. A Cannes, vous pouvez notamment retrouver une rétrospective des "années Vel Satis" à l'Atelier Renault, spécialement re créé sur la Croisette à l'occasion du Festival où encore cette vidéo, puisque la marque, malgré des résultats commerciaux décevants pour son porte-drapeau, a tenu à rappeler que la Vel Satis était là-bas, une star parmi les stars...

En bref dans l'actu marketing... En bref dans l'actu marketing... En bref dans l'actu marketing...

→ L'autre "star" automobile de Cannes, c'est bien l'Audi A1. En effet, en parallèle du dispositif Renault, Audi est aussi l'autre constructeur bien visible sur la Croisette. De là à dire que la marque allemande aimerait bien remplacer notre constructeur français à la fin du partenariat qui noue Renault au Festival, il n'y a qu'un pas... que je franchis! Audi a donc profité de son espace "VIP Room" pour dévoiler à 400 convives triés sur le volet, sa nouvelle citadine premium A1. Si Justin Timberlake n'a pas fait le déplacement, c'est le chanteur Charlie Winston qui était présent, aux côtés de Patrice Franke, directeur d'Audi France. Le constructeur a annoncé le lancement d'une série limitée à 150 exemplaires de son modèles, que vous pouvez d'ores et déjà réservés ici. Pour les prix, comptez, on approche doucement les 30 000€! Bien loin de la version de base et ses -déjà conséquents pour une citadine- 16 400€. En attendant de découvrir la belle en concession, rendez-vous mardic prochain sur AM pour le 4ème épisode de "The next big thing". 


Patrice Franke et Charlie Winston. Crédit : Autoplus.fr

→ Le coeur des passionnés d'automobile aura forcément palpité cette semaine. Car Peugeot vient de ressortir du placard une appelation mythique chez le constructeur sochalien : GTi. Trois lettres qui signifient beaucoup, et qui s'applique désormais à une 308 5 portes dotée d'un THP de 200ch, emprunté au coupé RCZ. Alors ne cherchez pas le sport ou la brutalité, cette 308 fait dans la performance tout en douceur, un peu à la manière de sa concurrente directe, la VW Golf GTi. Dire qu'il y a quelques mois, Peugeot enterrait définitivement ce nom (il ne subsistait que sur le marché britannique) en nous expliquant qu'il ne collait plus à l'image de la marque. Certes... mais entre-temps, "Motion & Emotion" est passé par là! Alors simple "revival" marketing ou réelle ré-interprétation du sigle? Les deux! Car si Peugeot compte bien user de cette appelation pour promouvoir la gamme 308, il faut voir aussi vivre avec son temps et se dire que les voitures sportives (entendez là performantes) ET confortable, c'est peut-être bien aussi! On aurait juste aimer que le retouches cosmétiques permettent vraiment de la distinguer d'une "banale" 308 THP... 


Peugeot 308 GTi. Source : Peugeot

→ Les loueurs dans le collimateur... de la Direction générale de la Concurrence, la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF)? Oui, d'après un communiqué, qui revèle que les 38 actions de contrôle des sites web des loueurs en 2009 "ont mis en évidence un certain nombre d'irrégularités", notamment sur des conditions commerciales de vente trompeuses. D'ailleurs, certains de ces contrôles ont entrainé des poursuites judiciaires et la DGCCRF ne cache pas qu'elle va surveiller de près les sites internet des loueurs cette année. A bon entendeur... 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site