Mettez vos lunettes!

L'été approche à grands pas, et le soleil brille depuis quelques jours sur presque l'ensemble de l'Hexagone. Vous faites donc peut-être partie de ceux qui ont déjà sorti de leur étui vos lunettes de soleil. Cet accessoire, ô combien tendance et qui, d'après son utilité première, protège vos yeux du soleil. Mais ça, au volant, pour avoir le "style", c'est presque secondaire... 

Hasard ou coïncidence, Volkswagen et Renault ont dévoilé mardi deux prints promotionnels qui mettent en scène le fameux accessoire pour valoriser deux modèles à vocation "tendance".

Si la New Beetle sera vraisembablement remplacée en fin d'année, il faut bien écouler les modèles restants. Par ailleurs, la version découvrable du revival de la Cox se vend honorablement. Pas suffisament pour que VW lance une grande campagne, mais pour assurer la fin de vie de son produit, et comme le printemps est propice à la vente de cabriolets (logique si on veut l'avoir reçu pour en profiter cet été!), l'agence V a une nouvelle fois bien travaillé et dévoile un print original "Hello Sunshine" qui ne sera pas sans vous rappeler quelquechose : 

Alors, petit jeu : Mais à quoi cela peut-il bien ressembler? Pas sûr que l'agence ait voulu vraiment s'inspirer de ce tableau, mais le parallèle est tentant. Ce print rappelle le tableau "Nighthawks" d'Edward Hopper. Peint en 1942, il représente restaurant US typiquement américain, comme on peut en voir dans beaucoup de films ou série. Voyez plutôt : 

Il y a pire comme référence non? VW joue subtilement, avec ce print, sur plusieurs axes. Le soleil bien entendu, suggéré par les lunettes de soleil et le cabriolet, mais aussi un certain art de vivre, véhiculé par le diner (nom des restaurants US de ce type), pas cher, accessible et conviviaux. Prenez le temps d'observer les détails et vous apercevrez par exemple des palmiers. Tout un programme que la "Dolce Vita" US en New Beetle convertible. 

De son côté, Renault poursuit son offensive de communication sur la Twingo Gordini, lancée tout récemment, et initiatrice de la renaissance de la mythique griffe. Le Losange mise à fond sur le net, et notamment sur Facebook, car c'est là que pour le constructeur, la cible friande de ce genre de modèles passe le plus clair de son temps. Et quand on voit que la page Facebook de Gordo a déjà plus de 10 000 fans, on se dit que si chacun concrétise son achat, Renault aura bien vu. On en est pas encore là, mais la marque entretient le buzz. On connaissant le slogan "Be Glorious, be Gordini", qui s'accompagne d'un webzine Be Glorious, ou encore du jeu en ligne Gordini, le partenariat avec le groupe Phoenix et les lancements imminents de l'appli Twingo RS Gordini (en juin) et des spots TV (en septembre). Voilà que Renault, via Publicis Conseil, dévoile un des prints qui servira de support de communication.  

On associe encore souvent les petits modèles sportifs à l'Angleterre. Car là-bas, il y a encore une culture de ce genre de petits bolides. D'ailleurs, le Royaume-Uni est le premier débouché pour les Fiesta ST, Fabia RS, Polo GTi ou encore Clio RS. Des véhicules compacts, orientés sport, et souvent customisés par les acheteurs avec des décos intérieures ou extérieures personnalisées. Pile l'axe Gordini : une griffe tendance, distinctive, dynamique. Bref, Renault veut s'attaquer à ce marché et joue l'ambiguité, car le texte qui accompagne le print vise, outre la mode précédemment citée, le modèle qui en est emblématique : la Mini. Je vous laisse découvrir pourquoi :  

Une coupe et des lunettes typiques des années 60-70, et cette accroche "La mode n'est plus aux petites anglaises"... Renault lance là un pavé dans la mare. Et comme chez VW, les lunettes reflètent l'objet visualisé par le personnage, dont les larmes perlent le long des joues. Madame serait-elle une acheteuse de Mini ayant une révélation? C'est une interprétation possible.

Quoiqu'il en soit, d'un point de vue com', à la découverte de ces deux prints, on se dit que le beaux jours ont vraiment du bon. Les deux agences livrent là des supports décalés, originaux, faisant tous deux appels à des références... moi, je suis sous le charme, et vous? 

Sources et Iconographie : Stratégies, Publicis, CBNews, Agence V, Google Images, RayBan, AM.  

Commentaires (4)

1. AnthonyD 21/04/2010

Pas mal cette com' de renault. A noter qu'il exister aussi la version "La mode n'est plus aux petites italiennes". 500, Mini : le compte est bon!

2. Etienne 22/04/2010

Je trouve la com' VW d'une banalité affligeante... Cette marque n'a jamais su vendre sa NewBeetle, qui affiche 12 ans au compteur tout de même!

3. MPascale 22/04/2010

Ce st vraiment des larmes qui coulent le lg des joues de la demoiselle. Larmes bien glauques da la pub en 1ére page de Paris Match, effacées ds Télérama. .. Ces "larmes" n'évoquent-elles pas plutôt du sperme ???

4. Frédéric 23/04/2010

Marie-Pascale,

En effet, j'ai aperçu cette interprétation "osée" sur divers sites web et sur des forums.
Libre à chacun de voir en ces larmes ce que vous décrivez, j'avoue que l'idée ne m'avait pas effleurée...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site