L'ironie du sort...

Tout d'abord, mes chers amis internautes, vous qui suivez depuis maintenant près de trois mois mes tribulations de jeune marketeur, je tiens à vous présenter mes plus plates excuses... Et ce, pour plusieurs raisons.

D'une part, vous avez pu le constater, l'accès au site, toute la journée de dimanche, a été fortement perturbé. Un problème technique que ma bien sympathique assistance technique (fort compétente au demeurant), n'a résolu que lundi matin. Voilà pourquoi vous n'avez pu avoir accès à l'ensemble des données présentes habituellement. Toutefois, vous aurez remarqué (si, si!) que j'avais réussi à tout de même vous proposer l'accès au blog et notamment au billet consacré à une étonnante expédition... marketing, au lipdub du week-end signé KIA France et surtout, à l'article sur le marketing viral qui vous a semble-t-il plu, d'après les premiers échos qui me sont parvenus... C'est promis, l'article du mois de février sera en outre publié bien plus en avance que celui de janvier, qui vous a fait patienter jusqu'à la fin du mois. Mais privilégiant la qualité à la quantité, j'ai préféré avoir le temps mais aussi les données nécessaires à un article de fond.

D'autre part, je vous présente également toutes mes excuses pour ne pas avoir publié de billet lundi. Depuis la fameuse (on m'en parle encore!) grève du marketeur (à relire ici... ca reste toujours divertissant!), je m'étais engagé à ne plus vous jouer de tour marketing... Oui mais voilà, on ne fait pas toujours ce qu'on veut et un emploi du temps très chargé ne m'a pas permis de rédiger un billet. Vous le savez, je n'aime pas écrire juste pour ajouter un billet supplémentaire au compteur! Mais l'honneur est sauf, j'ai tout de même eu le temps de vous parler de l'anniversaire du jour, qui s'est déroulé dimanche... à savoir celui du musée Porsche!

Les excuses de rigueur étant faites, consacrons-nous à ce qui vous amène ici aujourd'hui, à savoir, le billet, sobrement intitulé "L'ironie du sort..."  

 En effet, Claire Chazal vous l'annonçait dès vendredi, le groupe PSA, du fait de son partenariat en République Tchèque avec Toyota pour ses citadines, rappellent environ 100 000 Citroën C1 et Peugeot 107, cousine d'une certaine Toyota Aygo... pour cause de pédale dangereuse! Une affaire bien dérangeante pour le nippon à la réputation de fiabilité jusque-là irréprochable, et qui essuie là un des revers les plus importants de son histoire, en rappelant plusieurs millions de voitures à travers le monde! Une mésaventure par ailleurs qui fait la joie des concurrents, notamment américain. Et oui, voilà la première illustration de l'ironie du sort. Celui qui a, dans les années 1990, pris des parts de marché aux Big Three grâce notamment à son image de fiabilité exemplaire, se voit aujourd'hui raillé par ces derniers, qui n'hésitent pas à draguer les possesseurs de Toyota. General Motors a dégainé le premier, en annonçant dès le 28, un rabais supplémentaire de $1000 (ou un financement gratuit sur cinq ans!) à tout possesseur de Toyota qui franchirait le pas de ses concessions pour acheter un modèle du groupe. Peu après, Ford et Hyundai ont suivi. De son côté, Volkswagen a annoncé son intention d'augmenter son budget publicitaire, afin de mettre en avant la fameuse qualité allemande. Selon l'économiste Erich Merkle, de l'excellent site autoconomy.com, ces ennuis pourraient coûter à Toyota près d'un point de part de marché du territoire US (sachant que le japonais a détenu 17% du marché en 2009). Alors biensûr, il est encore trop tôt pour vérifier cette hypothèse, mais il est sûr que l'image du constructeur s'en trouve fortement entachée. Et c'est d'ailleurs, selon plusieurs avis, l'autre nippon Honda qui devrait profiter le plus de cette désaffection, car c'est semble-t-il la marque la plus citée par les acheteurs de Toyota dans les différentes études.

Si on est encore loin de ce type d'attaque entre constructeurs en Europe (notamment parce que la publicité comparative est très réglementée et surtout mal perçue des consommateurs de notre Vieux Continent, contrairement aux américains qui en sont friands), c'est bien évidemment le groupe PSA qui fait grise mine, et surtout Peugeot.

Car c'est le second effet kiss cool de cette ironie du sort. Alors que le Lion va à son tour rappeler ses 107, n'oublions pas que la marque a lancé, il y a quelques semaines, sa nouvelle identité, sur laquelle elle communique beaucoup, et a dévoilé sa nouvelle dynamique stratégique. Et dans celle-ci, figure notamment l'après-vente. Ainsi, vous avez pu découvrir hier soir, ce spot :

Et oui! 46 secondes durant lesquelles, sur une musique douce, Peugeot vante la relation qu'entretiennent ses sympathiques techniciens après-vente (vous   remarquerez d'ailleurs que les bleus de travail arborent déjà le nouveau Lion.... pure fiction donc! on en est encore loin dans la réalité...) et ses "fidèles" clients... Relation presque amoureuse pour la demoiselle en 107, relation de conseils, relation amicale... bref, le technicien Peugeot ne fait pas partie de la famille, mais c'est tout comme.... avec justement la "photo de famille" dont le flash révèle le kilométrage de la Peugeot d'arrière-plan (vous noterez Mamie 205 et ses plus de 400 000 km!) rayonnante comme au premier jour, grâce à cette formidable complicité qui lie hommes et clients du Lion... réunis sous le slogan "Ensemble, emmenons votre Peugeot plus loin" (enfin pas trop... car il y a des 407 et autres 4007 à écouler sur tous les parcs!). Un slogan doux, à l'image de ce spot, traditionnel mais sympathique, signé BETC Euro RSCG, comme d'habitude! Un slogan presque inspiré d'un autre politique, je vous laisse le soin de trouver lequel. Je cherche encore dans cette publicité le côté "Motion et Emotion"...ah si... : Motion pour "Emmenons plus loin", et Emotion pour la complicité... c'était juste pour voir si vous suiviez!

Une campagne prévue de longue date, impossible donc à décaler pour Peugeot, qui a négocié d'intéressantes remises (et c'est bien normal), en enchaînant  deux campagnes d'envergure (celle-ci je le répète dure 46 secondes et la nouvelle identité 1min09) dans les médias nationaux. Mais une campagne qui tombe très mal avec ce rappel, certes moindre par rapport à Toyota, mais qui, tout de même, avouons-le, rend quelque peu risible le message de cette communication d'après-vente. Car emmener les Peugeot plus loin, on veut bien... mais pas en appuyant trop sur l'accélérateur de la 107 (qui est, comble de l'ironie, le premier véhicule à apparaître dans le spot tv!), sinon, c'est dans le mur que Peugeot va vous emmener!

Bon ok, pas de très bon goût mon jeu de mot. Et j'en suis navré pour Peugeot... mais je ne sais pas pour vous, moi, j'ai bien ri en découvrant cette -pourtant réussie quoique trop convenue- nouvelle campagne de communication du constructeur français!

A noter : Une nouvelle fois, le record de visiteurs sur AM a été battu! Samedi, vous avez été 338 visiteurs uniques à venir me rendre visite! Merci à tous, cela m'encourage à continuer Rigolant

Commentaires (1)

1. JeanDo 02/02/2010

Ah si seulement ma 206CC pouvait tenir 232 000 km comme dans le spot! Franchement, Peugeot a du culot! Et puis ils auraient pu mieux choisir les modèles... Une 107 restylée qui affiche 123000km...mdr!
Pour Toyota, je trouve ca bien fait. De toute facon, la fiabilité japonaise, c'est plus ce que c'était! Sympa sinon la photo de Claire....

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site