Au point mort...

On le sait depuis quelques semaines maintenant, Saab ne rejoindra pas le "cimetière GM" où Pontiac et Saturn patiemment l'arrivée prochaine d'Hummer.

Car une mobilisation sans faille des "saabistes" et l'acharnement de Victor Müller, PDG du petit constructeur néerlandais Spyker ont réussi à gagner la bataille face à GM. Et c'est officiel depuis la semaine dernière, l'entité Saab-Spyker a vu le jour, en rachetant Saab à GM pour 400 millions d'euros, acquisition soutenue par un prêt du même montant à la BEI.

Pour montrer que Saab va mieux, la marque suédoise a fait le déplacement jusqu'à Genève, afin d'affirmer qu'elle est toujours là. Et son Directeur, Jan Aake Jonsson a estimé en conférence de presse que Saab devrait rapidement atteindre les 100 000 unités vendues par an pour "atteindre son point mort". Il a également précisé que si Saab "réussit à vendre 50.000 à 55.000 véhicules cette année, cela constituera un succès pour la marque suédoise". Il prévoit en outre un cash flow positif d'ici fin 2011 ou début 2012. Pour mémoire, en 2009, la marque n'a écoulé qu'un peu moins de 40 000 véhicules, pas aidées toutefois des incertitudes qui planait sur son avenir.

Alors, que penser de tout cela? Saab peut-elle écouler 50 000 véhicules cette année? Ca sera dur. Très dur. Car les distributeurs de la marque ne croient pas vraiment en ce rachat par Spyker. Rien qu'en France, une quinzaine d'entre eux ont profité du transfert de leur contrat de GM vers la nouvelle entité pour demanderune résiliation pure et simple. L'un d'entre eux s'explique :"Nous n'avons plus de voitures dans les show-rooms, nous n'avons plus de financement, nous ne pouvons pas honorer les commandes clients". Un autre n'a clairement pas confiance en Spyker : "Nous ne savons pas qui est Spyker, on nous demande d'accepter le transfert de nos contrats sans connaître le plan produit, la politique commerciale, le plan de production, les délais de livraison. Nous n'avons pas de visibilité". Et en Europe, même son de cloche. Plus d'une centaine de concessionnaires Saab envisage de poursuivre GM. Ce qui compliquerait grandement la tache de Spyker. Aux Etats-Unis, où la marque est distribuée le plus souvent dans des concessions multi-marques, l'avenir n'est également pas très clair. Pas facile en effet d'afficher des pannonceaux appartenant à des groupes différents. Le réseau Ford en a fait l'expérience quand l'ovale s'est séparé de LandRover et Jaguar... Enfin, il ne faut pas oublier la situation économique plus que précaire de Spyker, déficitaire depuis des années, et qui construit tout au plus 15 supercars par an!

Pourtant, des raisons d'y croire :

Tout n'est pas si sombre dans l'avenir de Saab. Certes, le ciel est encore loin d'être dégagé. Mais il y a pourtant des raisons de croire en de jours meilleurs. D'une part, dans l'accord conclu entre GM et Spyker, le groupe américain continue d'apporter son soutien à Saab jusqu'en 2015. Et parions que cet accord sera prolongé.

Du côté du plan produit, Saab commencera au printemps la commercialisation de sa nouvelle berline haut de gamme, la 9-5. Une voiture essentielle, car si le segment des routières est en chute libre en France comme aux Etats-Unis, il permet toutefois de dégager encore une marge élevée par modèle vendu. Et cette 9-5 est pétrie de qualités. A commencer par un retour au "vrai" design suédois. Saab se refuse à dévoiler ses objectifs de vente pour sa nouveauté, mais Victor Müller avait annoncé l'an dernier qu'une fois la famille 9-5 au grand complet (on attend un break pour la fin de l'année), elle pourrait se vendre entre 40 000 et 50 000 exemplaires par an à terme. Une pierre angulaire donc vers le retour à un cash-flow positif pour le constructeur. En parallèle, un Cross-Over 9-4X sera lancé en fin d'année 2010 voire début 2011. Ce genre de modèle étant à la mode, on peut facilement parier qu'il gonflera sans mal les chiffres de ventes. Bien qu'une fois encore, il doive lutter avec les ténors de la catégories, Audi Q5 ou encore BMW X3, bien mieux installés que lui sur le marché.
Mais la croissance devrait aussi venir des futurs modèles. La nouvelle génération de la berline 9-3 serait déjà en route avec une arrivée en 2012. De même, une compacte, qu'on appelle 9-2 ou nouvelle 92 devrait voir le jour vers 2015, sur la base de la dernière Opel Astra. Enfin, le concept Aero-X, une superbe supercar, pourrait voir le jour sur base de Spyker.

Néanmoins, face à ce plan produit ambitieux, on peut tout de même se poser la question de comment le constructeur souhaite financer ces modèles. Car dans le giron de GM, Saab n'a jamais réussi à développer une vraie gamme, faute de moyens. Et Spyker est loin d'avoir la trésorerie de GM... Un second prêt serait déjà en cours. De même que Müller verrait bien d'autres investisseurs intégrer la nouvelle entité...

En attendant, la vie reprend son cours en Suède. Les usines tournent à nouveau, et Victor Müller a pris livraison de sa nouvelle voiture de fonction, une 9-5 Aéro 2.8 L V6 Turbo XWD (merci blogautomobile.fr pour l'info et la photo!) :  

Verdict au prochain épisode... en attendant, redécouvrez la dernière publicité Saab pour la 9-3X, qui démontre bien que si nouveaux modèles il y a, les services marketing du constructeur sauront, eux, les vendre. Car leur imagination, et c'est bien là l'essentiel, n'a semble-t-il pas été affectée par tous ses déboires... d'ailleurs, notez le slogan de fin... prémonitoire?

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site