Blog!

Bienvenue sur les Archives 2009-2010 du blog d'Automotive Marketing. Retrouvez ici les 201 billets écrits sur Automotive Marketing entre le 11/11/2009 (date de création du site) et le 30/11/2010.
Depuis le 1er décembre 2010, Automotive Marketing a profondément évolué et nous vous donnons rendez-vous sur un tout nouveau site : www.automotivemarketing.fr!

Peugeot parle aux familles

Les dessins animés, jeux vidéos et autres films d'animation sont à la mode dans l'automobile. Et particulièrement pour nos constructeurs tricolores. Renault s'est associé aux Lapins Crétins d'Ubisoft avec le succès qu'on connait. Citroën a étrangement fait beaucoup moins le buzz en s'associant pourtant au carton cinématographique de l'année, Avatar.

 

Ne restait donc plus que Peugeot... et c'est désormais chose faite. En effet, vous n'avez pas échapper aux publicités mettant en scène le célèbre cow-boy Woody, qui sera à l'affiche, aux côtés de Buzz l'éclair, dans Toy Story 3, dont la sortie est prévue le 14 juillet prochain.

Peugeot s'est en effet trouvé quelques points communs avec les studios Disney Pixar.

  

Une idée originale qui ne doit pas masquée l'autre bonne idée de Peugeot : mettre en avant ses véhicules familiaux. Autrement dit, utiliser le succès du monospace compact 7 places 5008 comme locomotive pour toute la gamme familiale Peugeot. Car on l'oublierait presque, mais cette gamme est très fournie et tous les modèles offrent même la possibilité d'avoir 7 places. On parle beaucoup de RCZ ou de 3008 en ce moment, mais les modèles les plus anciens de la gamme sont à la peine.

 

Et chose étonnante, alors que le Lion est bien connu pour souvent délaisser ses modèles (et ensuite s'étonne presque du fait qu'ils ne se vendent pas plus!), il semblerait qu'avec le nouveau Peugeot, les équipes marketing aient décidé (peut-être sous l'impulsion de Philippe Varin) qu'il était temps de mettre fin à ses méthodes archaïques. Dans cette campagne donc, intitulée à juste titre "Place aux 7 places", toute la gamme familiale est mise sur le devant de la scène. 5008 bien entendu, mais aussi 308 SW (sans doute le modèle qui souffre le plus du duo 3008/5008), Partner Tepee et même.... le 807! Oui, le grand monospace dont certains prédisaient la fin de production est encore là. Il s'offre même une refonte de gamme et de nouvelles motorisations Euro5!

  

Mais pour en revenir à la campagne à proprement parlé, ce sont les créatifs des studios Pixar qui ont eu pour mission d'animer Woody et Buzz autour de la famille Peugeot. Résultat, un spot TV sympathique avec Woody... et la presse, la PLV et l'affichage 4x3 pour Buzz! Les deux partageront toutefois l'affiche sur le mini-site web (ici).

Une campagne plutôt drôle, charismatique qui rassemblera petits et grands. D'ailleurs, pour 1 € de plus, Peugeot offre même un double écran pour équiper ses véhicules. A voir toutefois pour les modalités... sont-ils par exemple installés dans les appuie-têtes comme le permet le 5008? Votre concessionnaire saura vous le dire, pas moi.

En attendant, une campagne de grande envergure puisque 18 pays européens sont concernés. Voilà qui devrait assurer une jolie visibilité aux modèles familiaux Peugeot.

L'avis du marketeur :

L'idée est séduisante. Dans son communiqué, la marque précise : "Peugeot et Pixar ont des socles communs de savoir-faire, l'émotion et un patrimoine encore très présent. C'est pour cela que le partenariat s'est naturellement mis en place." C'est en effet bien vu. Bien vu également de relancer les "oubliées" de la marque au Lion. Pourtant, on ne peut s'empêcher de penser que le Lion suit là une tendance plus qu'autrechose. Avec peut-être l'intelligence d'associer plusieurs modèles et pas un seul comme l'ont fait Renault et Citroën auparavant. L'avantage d'arriver en dernier sans doute...

Sources et Iconographie : Peugeot, Betc EURO RSCG, Agence Casablanca, Disney Pixar, AM.

 

Chapeau bas, l'artiste...

Oui, cela vous surprendra peut-être car j'en parle déjà en page d'accueil, mais j'ai choisi de consacrer un billet à Nicolas Hayek. Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, cet homme était un génie... un doux rêveur aussi. Pourquoi un tel titre à ce billet, me direz-vous? Car l'homme disait lui-même "qu'être entrepreneur, c'est être artiste". Et c'était un sacré entrepreneur! Je ne reviendrai sur sa réussite dans l'horlogerie, même si, de temps à autre, l'homme avait tendance à être un peu mégalo.

  

Mais il avait, quoiqu'on en pense, du génie. Lui qui, selon Michel Freyssinet, directeur de recherche au CNRS, "rêvait de la Smart électrique" était à deux doigts de voir son souhait se réaliser. Alors j'entends de suite les passionnés automobiles crier au scandale : "l'électrique, ca n'est pas l'avenir de l'automobile!". Et ils n'ont pas tort. Car l'automobile du futur se doit de prendre un "s". Et oui, non pas que ma petite formation au véhicule électrique dans le cadre de la préparation du lancement de la Nissan Leaf m'ait fait changé d'avis sur le sujet de l'automobile connectée (au contraire, elle m'a conforté dans mon avis).  Car j'ai toujours pensé, et je pense encore, que l'électrique, c'est l'avenir... du déplacement urbain! Non, les ruraux ne pourront jamais (ou pas avant longtemps) n'avoir que pour seule voiture une auto électrique. Non plus la famille qui part tous les week-end en Bretagne. Mais pour les déplacements quotidiens urbains, pour peu qu'on s'en donne les moyens, l'électrique est vraiment LA solution.

Et c'est justement ce que pensait Hayek. Il n'a jamais souhaité la mort de l'automobile dans sa forme actuelle. Il voulait juste que les énergies fossiles soient concentrées pour ceux qui en ont vraiment le besoin, et que les collectivités, les transports en commun, les flottes d'entreprises (petites distances) ou les urbains adoptent un moyen conçu pour eux. Une petite voiture deux places, moderne, offrant un bon niveau de sécurité, économique, maniable : la Swatchmobile.

Il approche donc dès 1991 le groupe VW. Mais, soucis d'égo obligent (il avait un fort caractère... Ferdinand Piech aussi!), les deux groupes ne tombent pas d'accord et le projet avorte.

1993 : Toujours son concept sous le bras "une voiture édulcorée et accessible à l'image des montres Swatch", il tape chez Renault. Mais le Losange s'apprête à sortir sa Twingo, qui correspond d'ailleurs plutôt bien à ce cahier des charges. Le constructeur français décline donc à son tour.

Finalement, c'est Mercedes qui accepte le projet. La société Micro Compact Car voit le jour, et la SMART, pour Swatch Mercedes ART s'apprête, dès 1998, à sortir des chaines de l'usine d'Hambach. Entre-temps, Hayek a dû faire un grand nombre de concessions. On a gardé les deux places, le côté économique en carburant (quoique pas assez encore) et les quelques atouts fun. Mais Mercedes ne veut pas faire du véhicule un produit accessible à tous. Surtout, les coûts de R&D ont été bien plus élevés que le "créateur" ne le pensait. Pas question donc de brader la citadine! Hayek a beau posséder 49% des parts de MCC, il n'a pas les moyens et la technologie de son ambition. Il cède donc. Fini le véhicule électrique ou hybride, ca sera de l'essence. Enfin, Mercedes sait que l'étoile sera présentée à la presse comme une valeur sûre. La sécurité se doit donc d'être irréprochable, de même que l'image. Le prix "accessible" est donc bel et bien définitivement enterré.

 

La touche Hayek dans la Smart? Sa forme générale, ses couleurs acidulées, mais aussi... son outil de production. Hayek, de par ses montres, est un spécialiste de la production modulaire :  des alliances avec des partenaires de systèmes intégrés, dans des unités indépendantes. Aujourd'hui encore, l'adaptabilité de la production de la Smart fait référence. D'ailleurs, rares sont les entreprises dans lesquelles la région, la Moselle,  et les collectivités locales sont autant intégrées. Hayek imaginait encore que de ce fait, les employés se sentiraient plus concernés par le produit. Surtout, pour le développement du véhicule électrique, c'était un moyen d'accroître les infrastructures. L'homme était visionnaire, car c'est un peu ce qui est en train de se passer...

 

Hayek se retire de l'aventure Smart en novembre 1998 alors que la Smart vient d'être lancée. Le "CityCoupé" ne correspond pas à ses attentes. Surtout, Mercedes veut développer une 4 places, un coupé, un roadster et même un SUV. Des projets auxquels il était fortement opposé. Les résultats commerciaux de ces modèles, la non-naissance du SUV et aujourd'hui l'alliance de Daimler avec Renault pour développer une future Smart accessible et... électrique prouve une nouvelle fois que l'avenir lui donne raison!

 

Alors, après l'échec de la Smart façon Hayek, rangé des voitures ce cher Nicolas? Du tout. Il avait créé en 2007 l’entreprise Belenos Clean Power, destinée au développement des piles à hydrogène pour les voitures écologiques. « La société vise à trouver un moyen de produire de l’hydrogène à partir de l’énergie solaire en améliorant les performances des piles à combustible », expliquait l’industriel en mai 2008.

Classé parmi les 250 premiers milliardaires du monde, il était encore président du groupe Swatch, son fils en étant le directeur général...

L'avis du marketeur :

Sale caractère, mégalomanie,... les mots ne manquent pas pour décrire les défauts du bonhomme. Toutefois, ca serait trop vite oublier que c'était un formidable concepteur! Son idée de la Smart est sûrement arrivée trop tôt, sans qu'il ait les moyens (ou qu'il ne se soit donné ces moyens) d'aller jusqu'au bout de son idée. En même temps, si l'on pense au bide des 106 et autres Saxo électriques de l'époque, il est logique que Mercedes ait relativisé sa vision des choses... Il n'empêche que même l'actuelle Smart porte son empreinte : petite, maniable, économique et plus écologique que les autres, pas si chère que ça... elle est presque à l'équilibre financier. De même, les fameux "Smart Center, tours visant à faire gagner de l'espace en milieu urbain ont survécu (un peu), et la com' décalée, très inspirée de ce qui se faisait chez Swatch perdure encore dans l'esprit de la marque. Marque pour qui l'avenir devrait être plus radieux avec l'électrique et l'écologie qui arrivent. Hayek, un visionnaire, à coup sûr...

 

Sources et Iconographie : Smart, Swatch, Usine Nouvelle, swissinfo, tsr, AM.

Superb... ces prints!

10 jours sans billet... Allez, avouez... je vous ai un peu manqué non? Idem concernant les brèves de l'actu, pas toujours actualisées quotidiennement comme c'est pourtant toujours le cas. Oui, vous avez aussi remarqué que je n'ai pas fait le récap' de tout ce qu'il faut retenir de mai et que le dernier article consacré à la distribution automobile n'est pas encore en ligne. Rassurez-vous, je sais tout ça et je vais rattraper mon retard! En attendant, je me réjouis que votre fidélité persiste au vu du nombre de visiteurs qui est resté régulier malgré ces mises à jour plus... qu'aléatoires Clin d'œil. Pour vous parler un peu de moi cinq minutes (après tout ca n'est pas ce que font 95% des bloggueurs?), des vies pro et perso bien remplies en ce moment, ajoutées à des bugs de l'hébergeur et quelques soucis de connexion internet, mais aussi la préparation de la nouvelle version d'AM, j'ai été simplement "débordé"! D'ailleurs, je recherche toujours une ou deux bonnes volontés aux qualités en marketing automobile indéniables pour m'aider!

 

En attendant, puisque vous êtes ici pour ça, place au billet!

Et voici quelques prints dont je souhaite vous parler depuis plusieurs jours. En effet, si en France, la marque Skoda fait appel à l'excellente "Agence V" pour sa com', en Espagne, c'est l'agence Road qui s'y colle. Et plutôt de belle manière quand on découvre les derniers prints lancés il y a quelques semaines pour communiquer sur la nouvelle Superb Combi, version break de la grande berline (qui a dit paquebot???) presque luxueuse du constructeur tchèque.

 

Et tout ceux qui ont approché de près ou de loin le print savent combien il est difficile de véhiculer une émotion, une dynamique, d'interpeller le passant avec ce moyen de communication. On apprécie alors d'autant plus, au-delà de l'idée créative, la véritable qualité qui se dégage de ces prints.

Si l'on imagine assez facilement quelques objectifs du brief de cette campagne (mettre en valeur l'habitabilité du véhicule, l'avantage du toit ouvrant panoramique, ...), on reste scotché que cela ait pu déboucher sur ça. Clairement, Skoda joue de plus en plus sur l'humour pour nouer un lien avec le public. Une méthode qui semble bien fonctionner, appuyée par le slogan choisit par Road : « New Skoda Superb Combi. More panoramic sunroof than ever before. » Bref, assez de blablas, voici ces prints : 

 

 

Et le meilleur selon moi, "l'homme canon" (si, si!) : 

L'avis du marketeur :

Le marketeur? Il adore! Originale, décalée, pleine d'humour et teintée d'ironie, cette campagne montre bien que le print n'est pas mort et qu'il nous réserve encore de belles surprises quand on laisse libre-court à l'imagination des créatifs. Ah oui j'oubliais : il est amusant de voir que ces prints ont été plébiscités sur certains sites et blogs de com' puis ensuite critiqués quand, Ô MALHEUR, les auteurs se sont aperçus qu'on voyait finalement une petite photo de la Superb Combi (extérieur du véhicule) sur les affiches dans la rue alors que le modèle n'apparait pas sur ce print envoyé via un communiqué de presse. Deux réactions me viennent alors à l'esprit : d'une part, ne sont-ils pas au courant que les agences envoient très souvent leurs prints et autres communications sans les artifices qui les habilleront une fois sur la Toile, sur des panneaux publicitaires ou sur vos écrans... Et d'autre part, comment peut-on changer d'avis sur un print juste en découvrant que finalement le modèle figure dessus (en plus de la vue intérieure j'entends) ? Skoda n'a pas encore la notoriété de VW avec sa Golf ou Peugeot avec mamie 205 pour se permettre de faire des pubs sans présenter le modèle... Allez, pas grave, les cours de communication, c'est par là ------->

Sources et Iconographie : Skoda, Agence Road, AM.

Ca n'est que du foot...

Et pourtant... oui, ca n'est que du football, mais tout comme moi, vous êtes un peu débités! C'est vendredi, le week-end arrive, nous devrions nous réjouir... Mais c'était sans compter sur cette défaite de nos "Bleus" (dis Monsieur Toyota... comment tu dis déjà? "Ensembleus? euh....) et ce temps capricieux! 

Bref, pour vous faire sourire un peu, voici une petite anecdote footballistique. Et là, vous vous demandez ce que vous faites là? Sur Automotive Marketing, il n'est pas censé me parler d'automobile?????? Mais si, rassurez-vous! 

Car aujourd'hui, l'équipe d'Allemagne (mon équipe favorite pour ce Mondial au passage...) affronte la Serbie à 13h30 pour son 2ème match dans ce premier tour de Coupe de monde. Le lien avec l'automobile? Vous le savez peut-être mais contrairement aux français plutôt mitigés quant à un hypothétique succès de l'équipe nationale, toute l'Allemagne est mobilisé derrière die Mannschaft (pour info, cette expression n'est quasiment pas utilisée dans le pays...) et les députés vont probablement déserter la Chambre des débats. Pourtant devait s'y discuter un débat sur le sort d'Opel. Aide ou pas de l'Allemagne au constructeur germano-américain? Le parti de la gauche libérale Die Linke, à l'origine de ce débat, a tout bonnement préféré l'annuler! 

Il est vrai qu'il n'est question de plusieurs milliers de suppressions d'emplois et que le débat devait porter sur le refus d'Angela Merkel d'apporter une quelconque aide au constructeur au Blitz... Pas bien grave face au foot non? En même temps, devant le peu d'entrain du gouvernement fédéral, General Motors a annoncé mercredi qu'il assumerait seul dans l'ensemble des pays où Opel est implanté la restructuration de la marque avec à la clé 8000 licenciements et non reconductions de contrats au bas mot. Une paille, alors que tout le coeur de l'Europe bat au rythme de l'Afrique du Sud en ce moment. Comble de l'ironie, Opel a lancé un peu partout des stickers aux couleurs des différents pays sur sa citadine Corsa, comme vous le découvrez dans ce billet... 

Sources et Iconographie : Le Parisien, Opel, AM.

Décalées, les pubs VU!

Bon OK. Les véhicules utilitaires, plus souvent appelés VU (ou VUL avec un L comme "léger"!), ne sont pas les voitures les plus fun du paysage automobile. Et c'est un segment qui n'a pas été épargné par la crise, bien au contraire. De mois en mois, les ventes chutent.

Les marques doivent donc rivaliser pour que leurs produits se démarquent. Car, à qualités et prix équivalents, on peut avoir un coup de coeur pour telle ou telle voiture, mais le VU, ce n'est pas sexy! Qui plus est quand Peugeot, Citroën et Fiat proposent les mêmes produits... tout comme Nissan, Renault et Opel... Et puis soyons honnêtes, dans utilitaire, il y a utilité. Le design de ces modèles est dont toujours sacrifié sur l'autel de la praticité et du volume de chargement. 

Voilà pourquoi pour se démarquer, les constructeurs doivent de plus en plus cogiter. Finies les pubs VU faites à la va-vite où l'on met en avant le volume, la solidité et le prix. Désormais, il faut toujours faire passer ce message, mais avec une chose qui permettra au modèle de se distinguer. Les marques l'ont bien compris, et en 2010 plus que jamais, nous assistons à des publicités VU de qualité au moins équivalente à celles des véhicules plus classiques. Automotive Marketing a donc sélectionné pour vous quelques pubs, dont une inédite en provenance du Royaume-Uni... et qui devrait vous surprendre puisqu'elle se moque de vous, chers internautes! 

Commençons par Renault qui continue avec bonheur sa saga du laitier pour son nouveau Master. Publicis a choisi, à la demande du losange, de vous montrer qu'un Master n'a rien à envier au confort d'une traditionnelle berline. En sus, la fameuse saga du laitier qui permet d'ancrer cette publicité dans une continuité qui semble-t-il, a plu aux clients :

Renault aurait pu en rester là. Mais le Master, c'est une institution dans la gamme utilitaire du constructeur, qui a donc relancé une campagne de communication fin avril, cette fois, uniquement dédié au modèle sans "Laitier". Et là, le moins que l'on puisse dire, c'est que si les modèles Renault ne sont pas toujours les plus réussis stylistiquement, la marque a souvent une longueur d'avance sur la concurrence quand il s'agit de com'. Amis cadres... cette pub est contre nous... D'ailleurs, tout est dans le titre, les "Men in blue" sont à l'honneur dans ce spot! Petite phrase qui m'a beaucoup amusé : "A ceux qui ne pensent pas qu'un taille-crayon est un outil"... Renault se moquerait-il un peu de ses burocrates? En tout cas, cette pub est plutôt osée et réussie !

Citroên met aussi les hommes en bleu en avant. D'une drôle de manière puisque ces derniers travaillent (ou dansent... c'est au choix) sur la musique de Casse-noisette. Personnellement, je ne suis pas vraiment convaincu du slogan "le travail devient facile"... pas sûr non plus que les artisans, livreurs, ouvriers,etc... apprécient le second degré de ce spot...

Enfin, et c'est LA pub qui fait le buzz en ce moment. Elle nous vient tout droit du Royaume-Uni. Réalisée par Ogilvy London (une agence sur laquelle je reviendrai prochainement car elle fait un travail épatant!) sur commande de Ford, elle met en avant d'une drôle de manière les qualités de chargement du best-seller de Ford qui fête, comme j'en ai parlé dans les brèves de l'actu, ses 45 ans et 6 millions d'exemplaires.  

Une publicité de plus d'une minute diffusée en TV et qui se joue des vidéos du web. Je vous avouerais que je me suis fait prendre au piège au premier visionnage...

L'avis du marketeur :

Qu'on les aime ou pas, ces publicités ne laissent pas indifférent. Elles amusent, elles interpellent, elles agacent, et c'est bien là le but, puisqu'alors, elles ne passent pas inaperçues! Qu'il est loin le temps des vieilles pubs pour le C15 ou le Trafic réalisées en deux minutes par un réalisateur stagiaire! La com' VU n'a, à n'en pas douter, fini de nous surprendre! Qui a dit que le VU ne pouvait pas être séduisant?

Sources et Iconographie : Youtube, Renault, Publicis, Citroën, Ford, Ogilvy, Stratégie, AM.

Welcome Service

Cher automobiliste, toi qui lis ce billet, c'est à toi que je m'adresse. Souvent, tu auras pesté contre ton concessionnaire. Ce dernier qui encaisse ton chèque de 20 000 € pour une banale compacte et qui pourtant, aura vite fait d'oublier ton nom quand tu y retourneras poser une question ou pour ton entretien annuel. Mais il y a aussi toi, l'autre automobiliste, plutot rural, qui a noué depuis longtemps une relation presque amicale avec celui que tu appelles ton garagiste. Tu lui es fidèle parce qu'il fait un peu partie de la famille. C'est pourquoi bon an, mal an, tu lui renouvelles ta confiance en lui achetant une voiture. Même si c'est une Laguna 3, plutôt "pas belle" comme lui-même te l'a avoué, mais d'un confort et d'une fiabilité à toute épreuve. Surtout, il te fait un bon prix et tu sais que tu pourras toujours compter sur lui, même si, objectivement, le service tient souvent plus de la pme familiale (papa répare, maman fait la compta et la fillette qui vient d'avoir son BEPC Secrétariat t'accueille avec le sourire...) que d'une vraie concession automobile. Cette concession même dont beaucoup se sont détournés au profit des mandataires. Pourquoi, car tu y payes ta voiture moins chère... Alors certes, tu n'as pas tous les services "censés" être associés, mais tellement de concessions les négligeant, tu te dis qu'au moins, tu en as pour ton argent! 

Et puis au milieu de tout ça naviguent de "vraies" grandes et belles concessions automobiles. Celles-là même qui sont beaucoup trop rares mais qui font la fierté des marques. Ces concessions, qui appartiennent souvent à un groupe, dans lesquelles il y a un responsable qualité qui connait son métier. Un directeur commercial qui sait ce qu'est le commerce. Et un responsable marketing pour qui marketing à une signification. Et au final, c'est le client qui en profite. 

Voilà pourquoi, quand ce genre de concession a de bonnes initiatives, j'ai envie de le signaler. Car je vous en parle en page d'accueil d'AM dans les brèves de l'actu. Mais j'ai envie de revenir plus longuement sur le sujet. Vous aurez compris, je parle d'INTERMAP et de son "Welcome Service". Alors posons les bases tout de suite. Je ne travaille pas chez Intermap, je n'y ai aucune part... et je n'y suis même pas client, même si j'ai eu l'occasion de fréquenter à quelques reprises leurs concessions franciliennes ou lyonnaises... 

Pour vous situer un peu, Intermap, c'est "juste" le premier distributeur Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Abarth et Fiat Professional en France au travers de treize points de vente qui écoulent pas moins de  10 000 VN et 4 000 VO par an, emploient 300 salariés et réalisent un chiffre d'affaires de 185 millions d'euros! Du très chic "Motor Village" de Cannes (qui aura bientôt un frère sur les Champs Elysées) à des concessions plus classiques, mais qui ont toujours en commun le bon goût et le souci du détail. Surtout, des endroits où le mot "service clientèle" a encore une signification. Biensûr, travaillant dans le monde de l'auto, je déplore que ce qui est pour moi un minimum "commercial" se remarque autant...car se fait si rare ailleurs... . 

En avril dernier, sous l'impulsion de François Baudesson, Directeur du réseau Intermap, le groupe a dévoilé une charte de qualité, le "Welcome Service". En six points, Intermap vous donne les six "commandements" de son service clientèle. Voyez ci-dessous cette charte. 

Des paroles en l'air me direz-vous? Toutes les marques affichent de tels propos. Peut-être. Mais en regardant de plus près, on voit qu'Intermap réalise un gros effort et que d'autres ne devraient pas tarder à suivre. Car toutes ces belles paroles se matérialisent par des actes. Dans la pratique, le client se voit remettre, par exemple, une carte indiquant la date et l'heure du rendez-vous pour récupérer son véhicule. Le technicien, lui, connaît immédiatement les opérations à effectuer sur le véhicule grâce à une check-list des travaux positionnée au niveau du rétroviseur intérieur. Pas mal non? 

Le "Welcome Service", c'est aussi une véritable PLV (publicité sur lieu de vente) d'identification : totems, banderoles, signalisations,... . Mais aussi, des outils de communication interne et même des uniformes "affichant le WS" pour les techniciens et l'ensemble du personnel en contact avec la clientèle. Enfin, pour vous rendre vos entretiens et autres révisions agréables, Intermap a beaucoup investi. Une flotte de pas moins de 60 Fiat 500 est depuis peu mise à disposition des clients. Une façon de ne plus "subir" le passage au garage comme un moment contraignant dans votre emploi du temps. Déjà que la facture se charge de ça... 

Alors si en région parisienne vous apercevez une 500 noire stickée "Welcome Service", c'est que vous avez affaire à un client Intermap! Un vrai plus pour la qualité et la relation client... qui se double d'une opération de com' d'une ampleur considérable. Pensez-donc que sur les six sites Intermap de la région parisienne, il y a fort à parier que les 60 Fiat 500 seront sans arrêt en mouvement. Un joli coup de pub pour le distributeur non?

L'avis du marketeur :

Mon avis sera concis : Chapeau Intermap! Allier service clientèle de qualité (à coups sûrs il y aura toujours des mécontents... mais c'est normal, c'est une "spécificité" française ça) à opération de communication géniale, Intermap a tout bon!

Sources et Iconographie : INTERMAP, auto-info,s argusautopros, AM.

20 ans de Clio, ca se fête!

Il y a quelques temps, je réfléchissais à vous faire un petit billet de la saga publicitaire Renault Clio, la citadine du losange célébrant cette année son 20ème anniversaire. Et oui, Clio, qui en est aujourd'hui à sa 3ème génération phase 2 (comprenez par là "restylée" vient de souffler sa 20ème bougie. Un succès, puisque depuis 1990, il s'en est écoulé pas moins 10 millions. 

Le temps m'a manqué, et j'ai laissé tomber ce projet de rétrospective. Heureusement, l'excellente émission "Culture Pub" s'en est chargé!  

Un film qui revient sur les différentes campagnes de communication de Renault pour sa star, que ce soit en France comme dans le reste de l'Europe. Si j'avais oublié le premier slogan "Elle en met plein la vie", tout le monde sourira en attendant "Elle a tout d'une grande", "Pas assez chèrrreeee mon fils!" ou dernièrement "Signe extérieur de richesse intérieur"... Des accroches bien pensées pour des publicités (signées Publicis) souvent très bien réalisées. Eh oui, pour un modèle devenu presque une icône, à l'image des Peugeot 205 et 206 ou encore VW Golf, Renault a toujours su comment "vendre" sa Clio. voyez le film ci-dessous :

Et si vous voulez en voir plus, rendez-vous sur le site de culture pub où de nombreux spots sont aussi disponibles en intégralité. 

En parallèle à cette rétrospective, Renault lance un jeu concours sur ce mini-site dédié, afin de vous faire gagner une Clio série limitée 20th.  

Il suffit de vous inscrire et le tour est joué! Mais bon, une seule Clio, pour une voiture si emblématique, c'est peu non? Aussi à découvrir, le Défi "CanonMan". Qu'est-ce me direz-vous? Eh bien pour surfer sur la dernière campagne de com' de Clio, dans laquelle la citadine défie un avion de chasse puis dans un second spot une fusée, Renault vous propose d'affronter Clio en vous mettant à la place d'un homme "canon"... Allez, ca vous amusera 2 minutes (j'ai fait 109 mètres... donc "Clio n'a pas besoin de forcer son talent"!) tout au plus... 

L'avis du marketeur :

Merci à Culture Pub pour cette Rétrospective, réalisée avec le concours de Renault bien entendu. Mais du côté du losange, on aurait apprécié un peu plus de moyens pour célébrer les 20 ans d'une citadine qui, quoiqu'on en dise, représente pour bon nombre de français pas mal de souvenirs... Souvenirs d'étudiant, de la première voiture, de celle sur laquelle on a passé le permis... on a tous eu ou avons encore un ami, un parent ou un proche qui a une Clio! Alors une petite série limitée, un mini-site web et un jeu concours limité... tout ca fait un peu cheap pour celle qui, encore aujourd'hui, a tout d'une grande!

Sources : Renault, Culture pub, lebuzzauto.com, AM.

Esprit, es-tu là?

Courant mai, Peugeot dévoilait sa nouvelle sportive, quelques semaines après le lancement du réussi coupé RCZ. Une sportive par ailleurs dotée du moteur de ce dernier, le THP, dans sa variante 200ch. Vous aurez compris que je vous parle là de la 308 GTi... une compacte qui ambitionne de venir concurrencer la Golf du même nom, et faire ainsi revivre un sigle mythique disparu depuis de nombreuses années en France... mais qui perdurait encore l'an dernier en Grande-Bretagne. 

Un choix qui a étonné plus d'un, alors que le Directeur Marketing de Peugeot avait annoncé que l'esprit GTi n'était plus en accord avec la conscience environnementale du moment...

Oui, mais les temps ont changé, et Peugeot s'est recréé! La marque veut devenir plus luxueuse, plus exclusive...une sortie d'Audi à la française (oui, oui... c'est ce qui se dit dans les couloirs du Lion!) tout en se voulant plus accessible.... On comprendra donc que Peugeot veut devenir... Volkswagen! Et donc faire comme la marque allemande, qui n'hésite pas à afficher dans sa gamme des modèles d'accès et des modèles plus "premiums". RCZ est de ceux-là, avec 308CC et désormais cette 308 GTi. 

Mais plus de 25 ans après la 205, vous êtes nombreux à crier au scandale! Où est passé l'esprit "sportif" des GTi? Certains ont semble-t-il un peu vite oublié que derrière ce sigle ce cache le terme de "grand tourisme", autrement dit, pouvoir rouler loin, vite, dans un grand confort. Voyez par exemple l'interprétation du patronyme GT chez BMW... des berlines puissantes "monospacisées". Jeune, vous rêviez d'acquérir (ou vous avez eu!) une 205 GTi? Maintenant, vous êtes marié, père de famille... une 207 GTi, très peu pour vous! Voilà pourquoi Peugeot a pensé en reprenant GTi sur une compacte. Vous pourrez ainsi aller déjeuner chez belle-maman le dimanche tout en prenant du plaisir au volant, tandis que la marmaille n'aura pas le temps de demander "c'est quand qu'on arrive?"

Alors esprit GTi es-tu là pour la 308? pour le confort et la tenue de route, oui. Pour les performances? On peut l'espérer avec cet excellent moteur qu'est le THP. Il n'affolera pas le compteur, mais vous emmenera tout de même à des vitesses hautement déraisonnables... Et pour vous convaincre de cet esprit "confortablo-performant", Peugeot a lancé ce week-end, un peu en catimini, un mini-site dédié à la 308 GTi! Il est accessible ici

Selon cinq items, Peugeot vous propose de venir découvrir sa nouvelle compacte. D'abord, en titillant l'esprit de passionné qui vous anime.

Le premier est un petit quizz de six questions qui va tester vos connaissances sur les GTi et la marque Peugeot. Mouais...bof 

Ensuite, la fiche technique. Mais attention, le Lion ne s'est pas contenté de vous livrer les données, il les commente. On apprend alors que la 308 GTi est respectueuse de l'environnement. Forcément, pour faire revivre ce mythe dans ce contexte, Peugeot n'avait pas le choix de le policer un peu pour le rendre "politiquement correct". C'est d'ailleurs ce qu'on retrouve dans le 3ème item "équipements". Et la 308 est plus que bien dotée! Alors oui, certains vont râler, en voulant une voiture légère, sans équipement de sécurité ni de confort et blablabla...blablabla...oui, mais ce genre de clients, c'est un peu comme les saabistes, ca parle beaucoup, mais ca n'achète pas de voiture! Et la majorité des clients potentiels de GTi, on le voit avec la Golf, veulent la clim auto, le cuir, le toit en verre etc... 

Si l'onglet suivant ne vous présentera pour le moment que le film de marque "Alchimie", la galerie de photos est elle bien plus sympathique. Peugeot dévoile les petits détails qui transforment une banale 308 en une GTi affûtée. Becquet, pédalier, tapis siglés ou encore de très beaux compteurs... tout est dans le détail et cette sportivité luxueuse discrète devrait satifsfaire les amateurs du genre.

Enfin, et c'est là tout l'intérêt de ce mini-site, Peugeot vous invite à participer au 308 GTi Challenge. Défier vos amis sur un circuit virtuel au volant de cette 308. Affolez le chrono, passez un bon moment, et remportez des cadeaux.... 

L'avis du marketeur :

Il est fort probable que je ne me fasse pas que des amis en "cautionnant" cette stratégie purement marketing de Peugeot, qui consiste à réinventer le mythe GTi en le dépoussiérant d'une manière assez surprenante, un peu comme Renault l'a fait avec Gordini. Pas grave, je survivrai! Pour en revenir à ce mini-site, là, on est dans du archi-classique... Au final, c'est décevant, et on aurait aimé que Peugeot mette un peu plus de moyens pour accompagner le lancement de cette compacte en jogging du 16ème arrondissement. Surtout que les concessionnaires, très occupés par le lancement de RCZ et l'exposition de CC avec les beaux jours qui arrivent, risquent fort de ne pas vouloir de cette GTi dans leur hall... sauf si Peugeot dévoile une PLV à la hauteur... A vérifier donc. En attendant, vous passerez tout au plus 5 minutes sur ce mini-site... sauf à vous prendre au jeu online, qui plus est reliable à votre compte Facebook. En attendant, esprit GTi, es-tu là? Je vous laisse répondre...

Sources et Iconographie : Peugeot, AM.

 

Le VN a sa TV!

Chers internautes, vous le savez, la mission principale d'Automotive Marketing est de vulgariser le marketing, la communication et le commerce automobiles. Depuis le début, je tente, au travers d'AM, de vous faire partager un peu de l'envers du décor des constructeurs et des acteurs du monde de l'automobile. 

Cette mission m'amène donc parfois à vous faire découvrir des sites, des journaux, des infos que naturellement, vous qui aimez l'automobile, vous ne seriez pas allés chercher, mais qui pour autant, peuvent vous intéresser. Vous voyez souvent dans mes billets ou dans les brèves de l'actu des sites web comme www.autoactu.com, www.lebuzzauto.com, Usine nouvelle ou encore le Journal de l'Automobile. Des sites et des revues qui s'adressent en priorité aux pros de l'auto, mais intriguent forcément les passionnés que vous êtes.

Aujourd'hui, c'est une webTV professionnelle que je souhaite vous faire découvrir. Car peut-être connaissez-vous AutoK7. Sinon, pour vous présenter brièvement, AutoK7 c'est une excellente idée née en 1986 partie d'un constat simple : nous n'avons plus le temps de lire la presse, et les professionnels de l'auto encore moins que nous! Voilà pourquoi AutoK7, un magazine auto audio qui "s'adresse à tous ceux qui marquent la distribution automobile de leur empreinte. Ventes, marketing, stratégie, Auto K7 traverse tous les métiers, abat toutes les cloisons, pour considérer la distribution dans sa globalité. 

Depuis quelques mois, AutoK7 s'est diversifié avec une excellente web TV qui donne la parole à des professionnels de l'auto. Et la dernière émission, enregistrée en mai, fait écho au billet publié hier sur Automotive Marketing. Je revenais brièvement sur le succès de Dacia le mois dernier, alors qu'à contrario, toutes les autres marques ou presque s'écroulent petit à petit. 

Si le Losange se vante en disant "Qui mieux que Renault peut entretenir votre Renault?" j'ai envie de vous dire alors "Qui mieux que Dacia peut parler du succès de Dacia?"! Voilà pourquoi AutoK7 a consacré une émission entière à la marque franco-roumaine en interviewant son Directeur Marketing Europe Vincent Carré. 


Vincent Carré, Directeur Marketing Dacia. Crédit : tns-sofres.

Vous souhaitez savoir plus sur le succès de Dacia? Sa dynamique? Son futur commercial? Le profil de la clientèle Dacia? En somme, connaître le Business Model de la marque.... 

Alors la vidéo ci-dessous devrait vous renseigner! Vous apprendrez notamment que Dacia ne compte pas s'embourgeoiser comme Skoda, quelle marge un concessionnaire perçoit sur la vente d'un Duster ou d'une Sandero, et bien plus encore...

Et parce qu'Auto K7 fait les choses en grand, différents intervenants reviennent également sur des notions qui vous sont peut-être inconnues mais qui devraient attiser votre curiosité! Pêle-mêle, les commandes qui sont au plus bas (oui, oui, les halls des concessions sont déserts!), les difficultés des distributeurs automobiles (voilà qui vous incitera peut-être à moins réclamer de remise lors d'un achat!), mais aussi le marché VO... Egalement en question, le véhicule électrique. Car les marques en font la promotion. PSA, Renault, Nissan, Audi,... tous les constructeurs veulent lancer un véhicule électrique. Mais leurs réseaux sont-ils prêts?

Toutes les réponses dans la vidéo! 

L'avis du marketeur :

Je connaissais la web TV 7pm VN d'AutoK7, même si je vous avoue ne pas avoir vu toutes les émissions. Toutefois, vous vous en doutez, le marketeur communicant (et commercial!) est comblé! Merci alors à Julien Le Clère, d'AutoK7, de m'avoir envoyé un mail pour me rappeler de vous diffuser cette émission! Bonne découverte à tous Clin d'oeil

Alors je sais, 62 minutes, c'est long. Voilà pourquoi vous pouvez regarder cette vidéo par mini-vidéos thématiqes de dix minutes en cliquant ici!

Sources et Iconographie : Dacia, tns sofres, AutoK7, AM.

Le mois de mai... de l'année décide la destinée

J'aurai pu intituler ce billet "Le marketing va-t-il prendre sa revanche?" (vous comprendrez pourquoi à la fin!), mais c'est par ce dicton, on ne peut plus franco-français (et qui nous parle en réalité des cultures...) que j'ai décidé de l'illustrer. Car, une fois n'est pas coutume, AM va revenir un peu sur les chiffres du mois écoulé, puisqu'ils viennent de tomber. Et vous vous en douter, ils ne sont pas bons. Pour la faire courte, on constate que les ventes de véhicules légers ont baissé de 11% en valeur absolue et de 16% à nombre de jours ouvrables comparables au mois de mai 2009, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). 

Et même si on s'en doutait,  (je vous invite à relire les perspectives 2010 de ma Rétrospective 2009!), il est amusant de voir les réactions des journalistes ou des bloggueurs... Certains paraissent étonnés de ces mauvais résultats tandis que d'autres tirent la sonnette d'alarme en proclamant que l'apocalypse est pour demain!

A Automotive Marketing, nous allons tenter de mesurer le propos. Car si le marché chute, c'est bien évidemment logique avec la fin ou la diminution des diverses aides gouvernementales. L'incertitude économique pèse aussi forcément sur la consommation des ménages, et la méfiance semble être de mise. Et cette baisse était prévisible... et prévue.

Surtout, le premier trimestre 2010 a été bon. Et cela permet au marché sur cinq mois de résister, avec une légère hausse de 6,2% pour les véhicules particuliers (VP) en données corrigées. Le marché des véhicules utilitaires tient aussi le cap, avec une progression de 8,9% depuis le début de l'année.

Optimiste alors? non, pas tout à fait. Car toutes les marques vous le diront, les showrooms sont désertés. Les portes ouvertes des 12 et 13 juin aideront sûrement un peu à remplir les carnets de commandes, notamment car les constructeurs vont mettre le paquet pour vous faire profiter de la prime à la casse à 700€, avant son passage à 500€ au 1er juillet. Mais dans les halls, les vendeurs sont loin d'afficher l'optimiste des sièges de leurs chers constructeurs... Les mois qui arrivent s'annoncent difficiles. Très difficiles..

Pourtant, une marque... oui, une marque, tire son épingle du jeu en ce mois de mai. Et c'est bien entendu Dacia. Avec une hausse de plus de 300% (merci le Duster et la Sandero), la petite marque franco-roumaine ne cesse d'étonner. De l'autre côté, Renault, Peugeot et Citroën restent optimistes grâce à leurs modèles premiums accessibles (les DS3, Wind, RCZ et gammes CC) alors qu'Audi et Mercedes font la tête... et que BMW progresse légèrement. Des signes forts de l'évolution du marché, entamée fin 2008. Désormais, le prix compte plus que jamais. Mais si en plus, le prix accessible se fait "sexy", comme le prouve le Duster, qui aurait eu parfaitement sa place dans la gamme Renault (avec un intérieur mieux fini!), le low cost devient sexy... le premium devient accessible... c'est le monde à l'envers!


Le premium accessible : la réponse française à la crise automobile? crédit : msn.com

Mais alors, la recette miracle viendrait-elle de là? Du recentrage du marché vers des modèles moins chers (Dacia) ou à vocation image? C'est fort probable. Se posent alors deux questions. La première, le succès de Dacia n'est-il pas la preuve que les constructeurs, à force de trop en faire (pour rappel, une "citadine" 207 mesure la taille - 4,03m - d'une compacte 306 d'il y a dix ans!), ont oublié la vocation première d'un véhicule? La seconde, une voiture, pour se vendre, ne doit-elle pas véhiculer une émotion?

  

Je vous laisse répondre à ces deux questions. Mais implacablement, on constate que ces deux nouveaux critères d'achat, plus que jamais visibles en mai, ne s'opposent plus forcément. Dacia a donné du sex-appeal à ses nouveautés... Résultat? Dix mille Duster commandés! Et même pour du premium, le succès d'une DS3 montre bien qu'on veut désormais payer le "juste" prix.

Regardons chez nos voisins italiens également avec la nouvelle compacte Giulietta, latine, luxueuse, sportive et aux prétentions financières moins onéreuses que ses concurrentes Audi et BMW... Et en deux week-end Portes Ouvertes, 5000 commandes fermes et 150 000 persones venues dans les concessions Alfa... qui n'avaient pas connu telle affluence depuis la 156 de...1997! Mieux, la Mito revoit légèrement son positionnement tarifaire à la baisse pour continuer sur sa jolie lancée commerciale entamée en 2009! 


Source : autoplus.fr

Alors, voilà la solution? Rien n'est moins sûr... Car le français, et l'européen de ce fait, sont par définition plein de contradictions. Nous verrons bien si le succès de l'Audi A1, dont le plus bel atout pour se vendre est ces anneaux (ca n'est pas moins qui le dit mais l'ancien DG d'Audi France...parti depuis hier vivre "de nouvelles aventures professionnelles dixit la version officielle...") contredira ce "joli mois de mai"... en septembre. Surtout, les gens vont-ils se décider à investir dans l'auto malgré les incertitudes économiques qui planent?.... A voir

L'avis du marketeur :

Si les prochains mois seront sûrement moins florissants que certains pouvaient le penser, voilà un joli challenge qui se pose aux services marketing des constructeurs, qui font devoir redoubler d'efforts pour vous séduire et vous attirer en concession. Eh oui... à ceux qui doutent du marketing dans l'automobile, les marketeurs ont là une jolie carte à jouer pour démontrer l'utilité de leur métier! Le défi est lancé... Clin d'oeil

Et pour petite piqûre de rappel : les modèles qui résistent à cette chute... Peugeot 3008, Citroën DS3, etc... sont de purs produits marketing. Yes!!!!

Pour lire le détail des chiffres, ca se passe ici!

En attendant, rendez-vous ce week-end pour découvrir ce qu'il faut retenir de mai!

Sources et Iconographie : CCFA, Dacia, MSN, lemonde.fr, autoplus.fr, AM.

Fiat et VW cassent leurs tirelires

Vous le savez sans doute, la prime à la casse va encore baisser à la fin du mois de juin, passant de 700€ à 500€. Pourtant, elle représente un enjeu important du marché automobile, puisqu'elle a permis aux ventes de voitures d'exploser en 2009, après une année 2008... à oublier. Mais elle coûte cher à l'Etat car depuis sa création, plus de 600 000 véhicules en ont bénéficié. 

Voilà pourquoi les constructeurs se lancent tour à tour dans une bataille de communication, afin de vous faire profiter des dernières semaines de la prime à la casse telle qu'on la connait. Si Peugeot a choisi de communiquer en radio, avec des spots de 20 secondes en boucle toute la journée, Fiat et maintenant VW communiquent à leur tour. Chose intéressante, l'axe choisi par ces deux constructeurs est le même : l'humour. Il faut en effet attirer du monde en concession puisque l'ensemble des grandes marques ouvriront leurs portes le week-end des 12 et 13 juin. 

Fiat s'est lancé le premier dans la bataille télévisuelle avec un spot sur nos écrans depuis le 22 mai. Signée Léo Burnett, cette campagne affiche clairement son concept promotionnel : "Jusqu'au 30 juin, Fiat triple encore le super bonus, ne laissez pas passer cette chance" pour promouvoir ses modèles phares Panda et Punto, mais aussi relancer la Punto Cult et surtout l'anonyme Bravo. Autrement dit, plus que jamais, c'est le moment d'acheter une Fiat à des conditions avantageuses. Pour illustrer ces offres, l'agence a développé un personnage animé qui enchainent "les malheurs" du 30 juin d'année en année. Jugez plutôt :

Ce spot, intitulé sobrement "bébé, sera visible en TV jusqu'au 13 juin, date à laquelle un second spot prendra le relais pour appuyer le plan média. C'est un véritable dispositif à 360° qui a été développé puisque la campagne se décline sur le web (sur fiat.fr mais aussi sur divers sites internet), en presse, affichage, en radio, et biensûr avec la traditionnelle PLV. 

Chez VW, l'humour semble aussi être la clé pour vous rappeler que la prime à la casse dans sa version actuelle touche à sa fin. L'agence V est comme toujours à l'origine de la campagne qui vise à proposer des tarifs compétitifs sur les deux stars de la gamme, la Polo et la Golf. 

Pierre Riess et Romain Guillon de l'agence .V. ont travaillé avec le réalisateur Aaron Ruell. Son style unique fait voyager dans une époque indéfinie (qui pourrait être une réminiscence des années 80) avec des couleurs légèrement effacées. Deux spots débarquent sur nos écrans aujourd'hui 1er juin. Voici le premier :

On retrouve bien l'humour décalé cher aux publicités VW. Et que dire de cette atmosphère décalée, qui hésite entre modernité (le jeune a un portable) et décor improbable d'une grand-mère sortie de Titi et Gros Minet bien informée sur les promos en cours sur Polo! Un spot bien "assis" par la voix-off désormais reconnue de tous (d'ailleurs un jour, il faudra que j'enquête pour savoir qui c'est!).

Comme pour Fiat, VW appuiera son opération trafic (c'est comme ça qu'on appelle ces petites campagnes de communication événementielles destinées à attirer du monde dans les showrooms) sur le web et par l'affichage.

L'avis du marketeur :

Que l'on soit adepte du charme latin ou de la rigueur germanique, ces deux spots à l'humour sympathique et très premier degré sont d'une efficacité redoutable au point qu'on regrette presque qu'ils ne soient employés que pour une banale campagne sur la prime à la casse. Car soyons francs : baisse de la prime ou pas, ca ne changera rien pour vous chers acheteurs. Je fais confiance aux constructeurs automobiles pour lancer des promotions tout aussi percutantes dans les prochains mois. Car après des mois d'avril et mai qui s'annoncent plutôt mauvais en termes de commandes, ils ne vont pas avoir le choix! Mais qu'importe! Car au final, on se délecte de ces spots simples et drôlement percutants!

Sources et Iconographie : Léo Burnett, Fiat, Agence V, VW, AM. 

Les 5 Roccommandations!

C'est vendredi, le week-end est presque là... alors on ne se prend pas la tête sur Automotive Marketing... et on s'intéresse donc à une campagne de communication virale lancée par le loueur de voitures Sixt!  

Autant vous le dire de suite, je ne suis généralement pas très fan des communications du loueur allemand. Car si les publicités m'interpellent toujours, trop de pubs "originales" tue la pub! Et Sixt a fait de la provocation sa guideline de com'. Ainsi, passées les premières surprises, la marque est vite tombé dans l'excès, avec des publicités sexistes d'un goût plus que douteux, ou la récente mise en scène de la première dame de France et du Président de la République pour vanter l'existence dans sa gamme du C3 Picasso, avec ce slogan "Faites comme Carla Bruni, offrez-vous un petit français".... Mouais... Un peu trop facile... 

Aujourd'hui, Sixt France s'émancipe de sa maison-mère pour lancer une communication virale assez surprenante. Une publicité que vous avez peut-être survolée en page d'accueil d'AM, puisque j'en parle dans les brèves, étant tombé dessus par hasard. Mais voilà, en consultant la boite mail d'AM, je découvre aujourd'hui que Performics, une agence de communication online (appartenant au groupe Vivaki, propriété lui-même de Publicis), me donne plus de détails sur cette campagne, que je vais donc vous livrer. 

En effet, Sixt s'et offert les services de l'acteur Rocco Siffredi. Enfin acteur, c'est un bien grand mot. Depuis qu'il a arrêté le X, il s'est essayé dans quelques films aux succès anecdotiques... Qu'importe, c'est pour son côté provoc' que le loueur l'a embauché! Rocco Siffredi en agent Sixt? C'est possible! En effet, l'acteur a piégé les clients de l'agence Sixt située Gare de l'Est au travers de cinq caméras cachées.

L'objectif? Vanter la diversité et les prix de la gamme disponible au travers de sous-entendus qui parleront à tout le monde. On remarquera en premier lieu un certain étonnement de la part des clients de trouver l'acteur (enfin...doit-on l'appeler ainsi?) à une borne de réservation. Il pose ensuite des questions assez orientés pour qu'au final, un slogan provocateur assoit la publicité du véhicule ou de l'offre mis en valeur. Des exemples?  "Je décharge plusieurs fois par jour" pour un utilitaire, ou encore "Pas besoin d'en avoir une grosse" pour une Smart! 

Pour l'occasion, Sixt lance un mini-site dédié ainsi qu'une page Facebook ou un compte Twitter!

Pour découvrir les vidéos, rendez-vous sur le site... ou voyez ci-dessous, avec 2 des 5 caméras cachées disponibles :

"Les allemandes, je les cravache" :

"Le soir, je mets toujours la capote" :

L'avis du marketeur :

J'avoue que mon premier avis serait de vous dire : "no comment!". Mais force est de reconnaître que pour une fois, Sixt renouvelle vraiment sa communication. La provocation est toujours là, mais disons que pour une fois, la "célébrité" utilisée est consentente! Pas sûr que Nicolas Sarkozy ou Angela Merkel se réjouissent d'être rejoints au (mode ironie ON) "Panthéon des Stars Sixt" par Rocco Siffredi... Il faut avouer que ces vidéos sont amusantes, même si je n'ai pas eu le courage de visionner les cinq jusqu'à la fin... car les sous-entendus de ce genre, ca lasse assez vite! D'un point de vue de la communication virale, Sixt a toutes les chances de faire parler sur le web... car la campagne affiche une originalité intéressante (même si une "saison 2" deviendrait sûrement vivement ennuyeuse...) et surtout, le loueur s'offre les services de Performics pour relayer tout cela et séduire les web influencers... Performics, si vous ne connaissez pas, figure sans conteste dans le Top3 des agences de communication online les plus influentes et les plus créatives du moment! Cela sera-t-il suffisant pour doper les locations de Sixt? A vérifier dans les prochaines semaines...

Source et Iconographie : Sixt, Performics, AM.

Lalala lalala lalala!

En ce jour férié pour la plupart d'entre nous (une pensée rapide pour ceux qui travaillent...je parle des vrais, pas ces SNCFiens ou RATPiens qui compensent largement la perte de leurs jours fériés par les jours de grève...), un billet "détente"! 

Lalala lalala lalalala!(je me réserve le droit d'avoir oublié un lala!) Ca ne vous dit rien? Mais si, vous qui surfez régulièrement, vous avez entendu cette petite musique, qui fait office de générique sur toutes les vidéos de Gonzague! Non, pas Gonzague le bloggueur, Gonzague de Gonzague.tv! L'homme un peu déjanté qui se lance des défis à tout va, avec un seul leitmotiv : piéger les gens. Si en ce moment, il arpente les allées de Roland Garros, et qu'on l'aperçoit dans la très mauvaise émission TV (ceci n'est pas qu'un avis subjectif, puisque les audiences sont catastrophiques!) de Cauet dont le nom m'échappe, Gonzague fait cela depuis des années. 

D'où l'idée de Skoda France d'associer son nouveau Roomster, dorénavant "le plus ludique des monospaces" à Gonzague pour des défis dans toute la France. En prime, en suivant ce fameux Roomster, vous aurez peut-être une chance de le gagner! En effet, le véhicule, identifiable grâce à des stickers, déambule dans tout l'Hexagone. Pour tenter de le gagner? Suivez son chemin sur le blog : www.leroomsterdegonzague.fr et vous avez jusqu'au 23 juillet pour vous faire prendre en photo aux côtés du Roomy (petit surnom du Roomster) et l'envoyer à Skoda. A la clé, peut-être les clés de la voiture!  

Mais revenons-en à Gonzague. Car sur le blog dédié, l'humoriste adepte des caméras cachées raconte le parcours mouvementé du monospace. Vous découvrez aussi une sélection de photos des internautes qui se sont déjà pris au jeu. Biensûr, comme à son habitude, Gonzague va piéger les automobilistes, comme dans cette première vidéo, plutôt drôle. Un regret : le Monsieur de chez Skoda a oublié de préciser à Gonzague que même à l'arrière, il faut boucler sa ceinture!

 

Régulièrement, de nouvelles vidéos seront postées, pour faire vivre ce blog et ainsi tenter de faire le buzz, comme la marque l'avait plutôt réussi avec le blog d'un faux journaliste pour le lancement du Yéti. Skoda semble plus que jamais miser sur le net pour séduire. Car si le site n'a toujours pas de configurateur digne de ce nom, les mini-sites de qualités s'enchainent. Après celui fort bien réalisé de la nouvelle Fabia, Skoda récidive et lance en parallèle du "blog de Gonzague", un mini-site (à découvrir ici) qui vous permet de découvrir le nouveau monospace sous forme d'un jeu de société. Lancer les dés, et c'est parti pour le nouveau design, les couleurs, les équipements ou encore les moteurs! 

L'avis du marketeur :

Si cette stratégie sur le web n'est pas la plus originale qui soit, Skoda tente de faire parler de son nouveau Roomster d'une manière plutôt agréable. Contrairement à une coûteuse stratégie de communication en TV (et même si on espère que le Roomster restylé reviendra avec une nouvelle aventure de la saga des voisins:), Skoda s'associe avec un humoriste de talents qui fait pas mal de buzz sur la Toile. En bref, la marque associe le côté décalé de son modèle à une communication drôle et sympathique qui devrait probablement faire connaître un peu plus le Roomster, qu'on croise encore trop rarement sur nos routes. On espère juste que le "blog de Gonzague" sera alimenté en nouveautés plus régulièrement que ne l'était celui du Yéti! Car je suis bien placé pour le savoir, sur le net, pour vous intéresser, chers internautes, il faut régulièrement amener de la nouveauté! Alors, le viral façon Skoda/Gonzague, convaincra, convaincra pas? Verdict après le Tour de France (sur lequel Gonzague et ses équipes promettent des défis en tout genre!), date à laquelle le Room aura été remporté et surtout, on pourra avoir un premier point sur les ventes de cet amusant monospace....

Pour finir, retrouvez sur la chaîne Youtube d'Automotive Marketing (à droite!), une petite sélection des meilleurs défis de Gonzague! Au programme, Carla Bruni Sarkozy ou encore Gonzague qui piège les NRJ Music Awards!

Source et Iconographie : Skoda, Gonzague.tv, leroomsterdegonzague.fr, goviral, AM.

Allo garage?

Une fois n'est pas coutume, c'est mon quotidien qui inspire le billet qui va suivre.

En effet, mercredi, 8h15, je dépose ma voiture au garage, qui, depuis peu, se charge de l'entretien de mon véhicule. Une révision des 30 000km programmée et quelques bricoles à vérifier... bref, en franchissant le seuil de la concession, un billet cogitait déjà dans ma tête.

Car si je ne vous en ai jamais parlé jusqu'à présent, j'ai découvert, via la Fan Page Facebook d'Automotive Marketing sur lequel le Directeur Commercial et Marketing poste régulièrement, un site web qui mérite toute mon attention (j'en profite pour vous rappeler de devenir Fan d'AM... car il y aura prochainement pas mal de surprises qui vous attendront sur la page dédiée du site...mais chut!). 

Allo Garage, c'est son nom (www.allogarage.fr) vous permet en quelques clics de situer un garage à proximité du lieu auquel vous vous trouvez, grâce à Google Maps.

Un excellent point, l'interface du site, est d'une simplicité presque enfantine. A l'heure où les constructeurs et autres acteurs du monde automobile développent sans cesse des interfaces de navigation complexes (et osent ensuite vous bombarder de questionnaires vous demandant les points à améliorer sur leurs sites...), on voit que chez Allo Garage, le marketeur a cogité pour que l'internaute, même novice, trouve son information rapidement en allant à l'essentiel.

Un véritable atout, quand on sait que les séniors représentent désormais un internaute sur trois, et que leur familiarité à l'outil informatique, pas toujours évidente (et quoi de plus logique... car nous, nous sommes nés avec, pas eux) recherche avant tout la simplicité d'utilisation.

Mais pourquoi vous parler d'Allo Garage me direz-vous ? Simplement car il est grisant de mettre en lumière des outils qui nous facilitent la vie.
Et que ce site pourrait, selon moi, avec son concept marketing simple mais efficace, s'approprier le slogan de la Fiat 500 : "Tout simple et tout simplement génial"! Oui, oui!

D'ailleurs, on ne compte plus les médias presse, web ou tv qui ont parlé de ce site. Comme par exemple Télématin. Ce qui clairement renvoie une bonne chose quant à son originalité et sa simplicité. Originalité car les médias TV sont sensibles aux idées nouvelles et aux concepts qui font mouche. Sa simplicité, car l'émission matinale de France 2 n'est pas une habituée des reportages fouillés (ce qui n'est pas un reproche... si vous voulez de l'infotainment, c'est France 2, si vous voulez de l'info détaillée, zappez sur Canal) : il faut séduire à la fois la ménagère qui a déposé ses marmots à l'école et repasse son linge devant William tout en attirant le cadre qui se brosse les dents, avale son café et noue sa cravate devant en choisissant sa veste grâce à la météo de Tania Young!

Mais revenons à www.allogarage.fr. Car si le site se contentait de vous trouver un réparateur, je vous enverrai directement vers les pages jaunes. Mais Allo Garage propose plus que ça. En plus d'utiliser Google Maps de façon pertinente, en affichant l'ensemble des garages dans un périmètre donné (avec même l'enseigne qu'ils portent) ou encore StreetView, il est intéractif. A la manière de nombreux sites participatifs, le site vous permet d'exprimer votre avis sur les garages. Une bonne idée qui aide forcément au moment du choix. 

Lorsque vous cliquez sur un de ces garages, une page contenant les avis des internautes (avec les fameuses étoiles qui permettent une notation) apparait. Comble de l'intelligence, le site vous indique même si le garage est répertorié auprès de professionnels, comme par exemple « recommandé par Autoplus » dans ses fameux garages « confiance ». Le site vous offre aussi des services, comme, pour une somme modique, estimer le coût de vos réparations. Utile, à l'heure du choix.
Enfin, la fiche détaillée vous donne toutes les infos utiles (coordonnées, formulaire de contact si existant,...) du garage. 

 

Ayant récupéré ma voiture ce jeudi matin, j'ai, quelques heures plus tard, posté mon commentaire sur le site. Car voilà l'un des rares reproches que l'on pourrait lui faire. Les avis qui y figurent ne sont pas toujours très récents. Et comme les français ne donnent leur avis sur un sujet que lorsqu'ils sont mécontents, on trouve beaucoup de commentaires négatifs sur le site. Maintenant, chacun sera à même de déceler les "vrais" avis des simples coups de gueule. Peut-être aussi que le site devrait signer des partenariats avec des réseaux automobiles pour faire de la pub sur les bornes d'accueil des ateliers. Une petite incitation à aller exprimer sa satisfaction, avec des goodies en remerciement, permettraient ainsi de faire d'une pierre deux coups. Enrichir le site d'une part, mais aussi permettre aux professionnels d'aller voir comment leurs prestations sont notées. Car à n'en pas douter, ils doivent être nombreux à aller parcourir les dires de leurs clients anonymes...

Pour finir, et c'est aussi pour ça que j'ai tenu à mettre en lumière ce site (qui avec plus de 250 000 visiteurs par mois n'a clairement pas besoin de moi pour être médiatisé !), c'est qu'il est le projet d'un jeune auto-entrepreneur, Nicolas Chevallier, qui s'est lancé dans l'aventure en 2007.

L'avis du marketeur :

Allo Garage c'est une excellente idée, à laquelle le slogan, je persiste,  « Tout simple et simplement génial » de la Fiat 500 va vraiment omme un gant ! Et pour aller plus loin, le site vous propose même son blog sur lequel il y a tout un tas d'infos intéressantes comme les nouveaux garages référencés,... et, apparemment, des concours organisés !

A noter que la version moto existe aussi : www.allogarage-moto.fr!

Sources et Iconographie : Allo Garage, viadeo, AM.

VW et Fiat... c'est stratégique!

OK, j'avoue. A la lecture du titre de mon billet, certains auront cru que j'allais parler d'une entente stratégique ou que sais-je encore au sujet de VW et Fiat... Allez, passé le petit haut le coeur ou le moment de déception, vous allez voir que ce billet, somme toute plutôt concis, vaut tout de même le détour Clin d'oeil 

Car le 16 juin prochain se tiendra le 33ème (déjà!) Grand Prix Stratégies (d'où mon titre...) de la publicité et des stratégies médias, qui "couronnera le lauréat désigné par le jury". En parallèle, Stratégies, en association avec Youtube et jeanmarcmorandini.com, lance pour la première fois le Grand Prix Stratégies du Public. Oui, toi, public, tu vas pouvoir voter pour élire LE spot pub de l'année! 

Et la bonne nouvelle, c'est que sur les 28 spots en compétition, à découvrir (ici) sur la chaîne Youtube "Best of Pub" créée pour l'occasion, trois concernent l'automobile, et plus précisément VW et Fiat. Disons le tout de suite, ça ne sont pas, à mon humble avis de marketeur communicant (je maintiens ce qualificatif car je sais qu'il en agace plus d'un Sourire), les meilleurs pour moi. Ils sont bons certes, mais de là à composer le best of...

VW qualifie dans cette sélection deux spots. Le désormais bien connu des internautes, et particulièrement des lecteurs d'Automotive Marketing, spot pour le Touran Sharan Concept II, qui s'inscrit dans la mini-saga "Etre père se paye déjà assez cher"...

Et le second, je vous en ai aussi parlé (quel flair ce Frédéric), puisque c'est le tout récent film consacré au Tiguan et les fameux singes...

Deux spots signés de l'excellente Agence V.

Enfin, la 3ème publicité auto en lice (et qui semble remporter les suffrages des internautes) est signée Fiat. Une campagne plus toute jeune, puisque le print a déjà été primé aux Lions de Cannes en 2009. Ce qui n'enlève rien, bien au contraire, à la qualité du spot, réalisé par l'agence Marcel, qui réalise de nombreuses campagnes pour le groupe transalpin.

L'originalité du spot est de remplacer les mannequins des célèbres crash-tests par des animaux protégés, dont un Panda dans le spot qui nous concerne aujourd'hui.

Une publicité qui a d'ailleurs évolué vers plus de fantaisie car elle a d'abord été diffusée sur une bande sonore de Queen ("Save me") pour ensuite ré-apparaître sur les écrans fin 2009 avec une autre chanson un peu plus fun de la chanteuse (inconnue!) Annie des 1980's : "Hard-Knock Life". Pour votre culture musicale, ou pas d'ailleurs, sachez que Jay-Z a repris cette chanson il y a quelques années... Je vous mets aussi ci-dessous la version "Annie", puisque c'est celle-ci qui a retenu l'attention de Stratégies. Et vous allez voir que la musique peut vraiment tout changer :

N'ayant écrit aucun billet sur cette campagne, j'en profite pour vous présenter quelques-uns des des prints car si le Panda aura retenu votre attention, d'autres espèces protégées, et c'est là toute la métaphore de la campagne, ont aussi servi de "mannequins" afin de démontrer la sécurité de la "petite" Fiat, qui a, rappelons-le, obtenu 5 étoiles aux crash-tests Euro NCAP... 

 

J'oublais : Pour voter, rendez-vous sur la chaîne Youtube BestofPub (lien plus haut). Vous avez jusqu'au 7 juin. Personnellement, j'ai voté... mais pas pour une pub auto! Pour ça, vous aurez en fin d'année le Best of des spots TV d'Automotive Marketing, comme je l'ai fait en 2009 dans la Rétrospective, toujours disponible sur le site en fouillant un peu! Au moins, quand j'établis le classement, je suis sûr de ne pas être déçu non? Clin d'oeil

PS : toutes mes excuses pour ce billet très différent dans le ton par rapport à d'habitude, mais c'est bien aussi de changer! Et j'ai eu une rude journée... AM est donc mon exutoire...

Sources et Iconographie : strategies.fr, Youtube, Agence V, Agence Marcel Paris, AM.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site