Blog!

Bienvenue sur les Archives 2009-2010 du blog d'Automotive Marketing. Retrouvez ici les 201 billets écrits sur Automotive Marketing entre le 11/11/2009 (date de création du site) et le 30/11/2010.
Depuis le 1er décembre 2010, Automotive Marketing a profondément évolué et nous vous donnons rendez-vous sur un tout nouveau site : www.automotivemarketing.fr!

Eco Dynamics... ou pas!

BlueMotion, eco2, Ecoflex, Econetic, Airdream, Ecomotive, Greenline, Pure Drive, et j'en passe... Autant de labels inventés par les constructeurs pour promouvoir leurs modèles écologiques et économiques.

  

Depuis peu, le coréen Kia, a lancé le sien, "Eco Dynamics". Et voici comment le constructeur nous le vend sur son site web via un petit mot du directeur  marketing international KIA : "L’introduction du label EcoDynamics permettra à nos clients d’identifier rapidement et facilement les modèles les plus écologiques au sein de notre vaste gamme".

 

Il est vrai que Kia n'a pas mégoté en dévoilant, au salon de Francfort 2009, ce nouveau label à vocation mondiale, comme le montre la vidéo institutionnelle ci-dessous. Enfin, vocation mondiale... c'est ce que disait le constructeur en 2009. Car si une grande partie de l'espace Kia au Mondial de Paris qui ouvrira prochainement ses portes fera la part belle à une toute nouvelle gamme "labellisée", aucune voiture Eco Dynamics ne posera ses roues en Amérique du Nord!

C'est ce qu'a dévoilé récemment le magazine américain Ward's Automotive. Chez Kia US et Canada, on n'y croit pas. Bien entendu, des modèles à vocation "éco" seront commercialisés en Amérique du nord par le coréen, car depuis la crise, les américains s'intéressent de près aux modèles plus petits et doublement éco. Mais le raisonnement du Directeur de la planification de Kia, Orth Hedrick, interpelle : "La question qu'on s'est posée est:  encore une autre marque? Étant donné qu'on essaie de répartir nos ressources là où c'est porteur, est-ce que ça a du sens de lancer dans ce marché une autre marque?". Et la réponse est désormais tranchée : c'est non!

 

Car Kia n'a pas encore la notoriété suffisante pour se permettre de vouloir imposer une autre marque sous forme de label. Réflexion logique d'un constructeur qui poursuit, depuis cinq ans, une véritable révolution. Car comme l'a précisé Orth Hedrick, Kia, c'était du "bon rapport qualité/prix"..et la marque compte le rester. Mais insuffle aujourd'hui une âme, un pouvoir de séduction à ses modèles. Le Soul, le dernier Sportage, le Venga ou le coupé Forte, inconnu chez nous, étaient des modèles impensables il y a encore peu de temps. Plutôt que d'ajouter une énième marque qui diluerait le message, Kia US veut miser sur ses nouvelles valeurs de dynamisme et d'humour au travers d'une communication décalée mais responsable. Responsable par du concret, comme je l'ai relaté ici, plutôt qu'un label.

 

L'avis du marketeur

Enfin!!!!! Oui, enfin un constructeur qui n'essaie pas de nous vendre de l'écologique économique à grands renforts de marketing! Car au-delà de se donner et de vous donner une bonne conscience avec des pseudo modèles "verts", n'oublions par que ce sont avant tout les normes drastiques qui imposent aux constructeurs ces baisses d'émission et la loi du marché la diminution de la consommation! D'ici quelques années, nous aurons toutes et tous des véhicules plus "propres". Kia US ose donc un parti pris original et surtout moins hypocrite que les autres... malheureusement pas pour nous car, effet de mode oblige, Kia Europe compte bien miser sur le logo "Eco dynamics". En espérant alors que la stratégie différenciante initiée ici fasse prochainement des émules, ou que l'Union Européenne entre dans la danse pour mettre un peu d'ordre dans tout ça. Au fait, faites le test : Etes-vous capables d'associer chaque label cité en introduction à une marque? Clin d'œil

Sources et Iconographie : Kia, Ward's Automotive, AM.

 

Vive le célibat!

Le 13 août dernier, j'avais sélectionné pour vous le buzz fait par Renault UK pour le lancement du roadster Wind (relire ici). Le Losange anglais propose en effet aux internautes de réaliser un strip-tease et se mesurer aux 12 secondes nécessaires au toit du Wind pour se replier. Au final, une stratégie de communication originale qui semble bien plaire Outre-Manche.

 

En France, pas question de strip-tease, mais une campagne qui affiche clairement, et avec amusement, la cible visée par Renault pour son dernier-né. Quelle cible me direz-vous? ... Pour découvrir le Wind, la marque vous donne rendez-vous sur le site au nom évocateur : www.onatousuneamedecelibataire.com!

 

Conçu par l'agence PuMa Conseil, ce dispositif digital joue pleinement la carte de l'émotion, de la séduction même... une caractéristique essentielle pour réussir sur cette niche du marché qui se développe à vitesse grand V, les petits véhicules chics et tendances tout en restant-assez- accessibles.

 

PuMa Conseil a choisi d'associer les notions de liberté et d'hédonisme véhiculées par les coupés cabriolets au concept du célibat, qu'on le soit vraiment ou qu'on en est envie par moment pour casser la routine du couple.

A l'image des véhicules mode tels que la Mini, la Fiat 500 ou la nouvelle Citroën C3, Renault s'appuie sur une stratégie digitale pour s'adresser à la cible de ce genre de modèles, sensible aux médias online et nouvelles technologies. Mieux, SoixanteSeize et SoixanteDixSept, partenaires du projet, ont même imaginé une véritable communauté sur le web.

 

Mais avant toute chose, le célibataire aime plaire, draguer... en un mot : séduire. Voilà pourquoi un amusant jeu vous propose de piéger à l'aide de jolies mannequins (mesdames... la version "mâle" existe aussi!) vos amis Facebook. Je vous conseille de faire le test, c'est amusant... et c'est pourquoi je ne vous révèle pas ce qui passe... A vous de tester!

 

Autre excellente idée, associer des personnalités aussi diverses que variées (PDG d'un site de rencontres, animateur TV, journaliste, entrepreneur,...)  pour de séduisantes séquences de 2min de questions/réponses. Huit interviews sont déjà disponibles et une vingtaine le seront d'ici peu. Une manière d'insister encore un peu plus sur la cible commerciale désignée par Renault, car ces personnages incarnent un peu "l'esprit Wind". L'ensemble des vidéos peut aussi être vu sur une chaine dédiée (ici)... Pour vous donner un aperçu, voici l'une des vidéos :

Enfin, si le site fait la part belle à Facebook (la page officielle est ), LE site communautaire par excellence, www.onatousuneamedecelibataire.com vous permet d'appartenir également à une communauté définie comme "sport, sex and sun"! Vous pouvez en effet devenir "membres" (en complétant un simple formulaire) et ainsi échanger avec les autres. Mieux, si vous avez participé à l'une des soirées organisées par Renault tout l'été pour promouvoir le Wind, vous pourrez y retrouver vos photos et les partager avec les autres membres!

  

L'avis du marketeur :

Féru du média web, je ne peux qu'être séduit par ce dispositif de communication qui place internet au centre du lancement du roadster Wind. Renault a bien observé ce que d'autres (Mini, Alfa Roméo, Citroën) ont fait avant pour lancer un modèle "jeune et tendance" et semble avoir sélectionné le meilleur du marketing digital. La Toile fait en effet les beaux jours des modèles qui s'y sont dévoilés.. Une stratégie logique donc pour le Losange qui se garde bien de dévoiler de quelconques objectifs de vente pour le Wind. En attendant, laissez-vous prendre au jeux virtuels de la séduction pour un modèle..qui porte vraiment bien son nom puisque c'est un véritable vent de fraîcheur qui souffle sur le design mais aussi la communication du constructeur français! Pour la petite anecdote, Renault semble concrétiser pour son cabriolet (communauté online, personnalités incarnant le modèle, ...) une stratégie que Peugeot avait un temps envisagé pour le lancement de la 308CC avant de se raviser. A voir maintenant si la communauté Wind tiendra dans le temps...

Remerciements : Adèle Couturier, SoixanteSeize.

Sources et Iconographie : Renault, www.onatousuneamedecelibataire.com, SoixanteSeize, AM.

Soyez le héros ultime!

Je vous avais promis un billet ce week-end... mais une panne informatique (en d'autres termes... un formatage forcé de mon disque dur!) m'en a empêché. Passé ce petit désagrément, entrons dans le vif du sujet, à savoir la campagne de communication "familiale" que VW UK vient à peine de lancer.

 

En effet, les nouveaux monospaces Touran et Sharan sortent au même moment. La marque de Wolfsburg a donc décidé de mettre en scène les deux compères en lançant un défi aux familles. Dans la veine de la communication française "Etre père se paye déjà assez cher", VW UK a choisi un axe similaire pour s'adresser aux parents et à leurs enfants. Considérant qu'être de parents modernes est un véritable défi quotidien, VW propose aux familles anglaises de se mettre en scène. L'objectif : photographier l'un des parents dans une action "héroïque" de sa journée... comme bricoler un héros de BD avec de la pâte à modeler et une fourchette et ensuite l'insérer dans une couverture de bande dessinée!

 

Pour cela, les candidats doivent se connecter sur le site www.ultimatefamilyhero.co.uk et poster cette couverture de BD, puis partager celle-ci à leurs amis via les réseaux sociaux. Un petit texte doit accompagner la photo pour justifier pourquoi ils méritent le titre de Super Héros du quotidien! La marque allemande sélectionnera trois "héros" qui seront alors soumis à diverses épreuves du quotidien comme aller chercher les enfants à l'école (au volant d'un Touran ou Sharan bien entendu). Le 11 octobre, VW postera sur le site les séquences filmées de ces épreuves et les internautes désigneront alors "l'ultime super héros de la famille"! 

 

En plus de l'un des deux monospaces (au choix), le vainqueur remportera £ 5,000 à donner à une association ou oeuvre de bienfaisance. Les deux autres offriront eux £2,500 à la cause de leur choix!

En parallèle, Volkswagen relaye la campagne de communication Ultimate Family Hero de deux façons. D'une part par de nombreux affichages et de l'autre en organisant des animations dans les endroits les plus fréquentés par les familles... c'est-à-dire les centres commerciaux!

L'avis du marketeur :

Si l'idée de promouvoir les deux modèles simultanément est plutôt séduisante, pas sûr que la stratégie online choisie par VW soit la meilleure. Mais le constructeur se rattrape en allant chercher les familles là où on les trouve, c'est-à-dire dans les centres commerciaux. C'est classique, banal, pas forcément très VW dans l'esprit... mais ça a fait ses preuves! Le mini-site est plutôt agréable de navigation et l'univers des Comics, dont nos amis anglais sont friands reste une bonne idée en soi. Affaire à suivre donc... pour voir dans la "galerie" si les familles répondront présentes pour trouver leur héros.

Sources et Iconographie : VW UK, newspress, AM.

Une com' très limite...

Il y a quelques jours, je vous annonçais dans les brèves de l'actu le lancement en grande pompe d'une garantie à vie sur la gamme Opel (hors véhicules utilitaires) en Allemagne et en Angleterre (Opel = Vauxhall chez nos amis anglais). Une garantie que je vous disais de prendre avec des précautions car c'était avant tout un gros coup marketing... truffé de conditions!

 

Une campagne de communication choc destinée à relancer Opel sur ses deux principaux marchés européens. Car la marque au Blitz a durement traversé la crise et a souffert, en Allemagne notamment, de la mauvaise image de sa restructuration.

 

Mais voilà que cette garantie à vie doit désormais se confronter à la polémique. L'association Wettbewerbszentrale, qui regroupe de nombreuses grandes entreprises et fédérations professionnelles, a annoncé via un communiqué (à lire ici) qu'elle envisage de porter plainte si Opel ne modifie pas ses publicités d'ici jeudi. Reiner Münker, son président, explique : "Nous critiquons cette publicité trompeuse, car contrairement à ce qui est affirmé, Opel ne propose en fait pas de garantie à vie". En attendant, voici le spot (Vauxhall) :

En fait, pour parler de "garantie à vie", Opel s'est basé sur une étude de l'organisme DEKRA qui a mis en évidence que le kilométrage moyen d'une auto allemande avant sa mise au rebus est de 160 000km. Le constructeur a donc garanti ses véhicules jusqu'à 160 000km et en a déduit qu'il s'agit alors... d'une garantie à vie! Bien entendu, cette mention n'est précisée qu'en tout petit via une mention légale timidement signalée par un astérisque.

 

Autres supercheries : pour la conserver, il faut se rendre au minimum une fois par an chez son concessionnaire (et donc payer une révision...) et au-delà des trois ans du véhicules... cette garantie se monnaye 11,90€! Enfin, comble du comble, la prise en charge des pièces ou pannes est dégressive (avec par exemple une prise en charge de 40% au-delà de 100 000km comme vous le montre le graphe ci-dessous).

 

Bien entendu, si la polémique permet d'entretenir un peu le buzz, elle n'en inquiète pas moins les responsables de l'AFP qui se donnent quelques jours pour étudier les doléances de l'association et changer ou non leur communication... Affaire à suivre donc!

L'avis du marketeur :

Un gros coup marketing qui est un peu l'arbre qui cache la forêt... Car au final, sous couvert d'une petite étude (merci DEKRA!), Opel/Vauxhall souhaitait s'offrir là un moyen de redorer un peu son blason... C'est raté! Conditions de vente contraignantes, garantie à vie finalement limitée... Opel passe à côté d'un excellent produit. Mais les services de com' se sont un peu trop emballés avec les termes employés dans cette campagne pour un produit somme toute inédit mais qui ne propose pas non plus une grande plus value. On préférera largement la garantie 7 ans de Kia ou les garanties de 5 ans promotionnelles proposées en ce moment par quelques constructeurs comme Nissan ou Toyota! Remarquez, le Blitz qui déclenche des éclairs de colère... ça le fait non? Clin d'œil

Sources et Iconographie : Opel, Le Figaro, Dekra, AM.

Expérience polémique

Dans les brèves du 11 août (à relire ici), je vous parlais entre autres de la dernière campagne de communication lancée par Renault Outre-manche pour promouvoir sa compacte : The Megane Experiment.

Une expérience originale avec un mini-site dédié (ici), des spots et affichages qui s’amuse à envoyer un français dans un petit village du Lancashire, Gisburn, afin de prouver aux habitants que la Mégane peut leur rendre la vie plus belle.

L'idée est simple : Renault a choisi Gisburn, petit village tristounet car aucun habitant ne possède de Mégane 3, alors qu'à Menton, jolie ville ensoleillée du sud de la France, on en dénombre plus de vingt. Objectif : prouver que posséder une Mégane peut apporter la "joie de vivre", ou le soleil qu'il n'y a pas forcément dehors...

Mais si certains ont cru que ce petit village était une pure invention, il est bien réel… et le mécontentement de certains de ses habitants aussi ! C’est ce que nous rapporte le très sérieux Telegraph, qui est allé à leur rencontre.

Car si, au départ, l’expérience les a amusés, Menton se place bien entendu en tous points supérieur au petit village anglais, afin de montrer le bénéfice de l'art de vivre à la française et donc pourquoi il faut rouler en Mégane. Et cela a déplu à certains habitants.

Plus généralement, les comparaisons ne s’arrêtent pas au village, mais à l’ensemble des modes de vie anglais et français, avec des comparaisons drôles, quoiqu’apparemment mal interprétées par nos amis britanniques.

Prenez cette scène de deux amoureux à une terrasse de restaurant au soleil photographiée en France…

...comparée à un couple déjeunant sur une aire d’autoroute anglaise. La comparaison est encore et toujours au bénéfice de la France mais c’est bien entendu car Renault provoque volontairement en mettant face à face ce qui n’est pas comparable… même si le Losange n’a, apparemment, pas le même humour que les anglais de Gisburn!

Les commentaires de ces derniers sont plutôt virulents contre la campagne de Renault, que l’un d’entre eux, Robert Giles, qualifie même de « dégoûtante » ! D’autres s’inquiètent de la mauvaise publicité, comme cette jeune anglaise, Olivia Lord, qui craint que la campagne fasse fuir les quelques touristes qui pourraient vouloir venir découvrir Gisburn…

Ce qui n’est pas l’avis des commerçants, à commencer par Barry Jones, qui tient le pub du village, et qui estime que Renault joue sur un humour décalé très anglais dans l'esprit « C’est un brin de moquerie, personne n’aime les français et quand on essaie la Mégane, on se dit qu’ils sont vraiment bien {les français} ».

Renault ne semble pas très perturbé par la polémique puisque la marque a continué ces annonces dans les journaux et a diffusé un spot TV de 30 secondes dans lequel on voit Claude (ci-dessus), l'habitant de Menton, venir enseigner aux habitants du village anglais la « joie de vivre », une expression française très à la mode un peu partout dans le monde et que le constructeur a donc eu la bonne idée de s’approprier pour la Mégane.

Et comme pour balayer définitivement la polémique, Renault se plait à rappeler que durant les quatre jours de tournage, le constructeur a organisé une grande fête au village, le "festival de la joie", et a régalé tout le monde au pub du coin ! Surtout, un don de £ 6,000 a été fait pour aux diverses associations.

Enfin, le porte-parole de Renault UK a invité les quelques mécontents et la presse à « ne voir dans cette campagne qu’une comparaison insouciante entre deux villages ». Et surtout, attendre la fin de la campagne, pour vraiment donner un avis. Surtout, le constructeur a mis en amorce du site une vidéo qui récapitule l'ensemble de l'expérience et qui montre bien l'excellente entente entre le constructeur, Claude et les habitants!

En attendant de vous faire votre avis sur ce site et plus généralement sur cette campagne, voici le mien :

L’avis du marketeur :

Décidément, on ne compte plus les polémiques créées par les campagnes de communication Renault au Royaume-Uni… et on se dit que la marque a bien raison ! Car la polémique permet de faire le buzz. Et surtout, en regardant de plus près le dispositif de cette campagne, on se rend très bien compte du second degré et de l’humour qui s’en dégage… L’humour et la publicité, deux spécialités ô combien anglaises que le constructeur réussit à parfaitement orchestrer… La mauvaise foi... encore un point commun avec nos amis anglais non?

Sources et Iconographie : Telegraph.co.uk, Renault UK, AM.

S comme... naughty!

Telle la précision d’une montre suisse, nous sommes le 12 août, et me voici de retour sur AM. Et j’ai décidé de vous parler d’une campagne qui fait le buzz depuis quelques temps sur le web au travers de ce billet post vacances, sponsorisé par Goviral Network pour Volvo.

 

Mais avant toute chose, j’anticipe vos remarques en vous rassurant : billet sponsorisé (ce n’est pas le premier !) ne signifie pas « passage de pommade en bonne et due forme » comme certains sites ou blogs le font. J’ai suffisamment exprimé mon désaccord avec cela (et prôné ma totale indépendance) pour vous faire ce coup.Le style d'écriture comme l’avis du marketeur resteront donc les miens… aux risques et périls de mes sponsors Clin d'œil

Pourquoi avoir accepté un billet sponsorisé alors ? Car j’avais déjà prévu de vous parler de cette campagne. Quand on peut joindre l’utile à l’agréable, pourquoi s’en priver ?

Allez, trêve de bavardage, venons-en aux faits.

Car depuis la révélation de la nouvelle S60, qui incarne le renouveau de Volvo sur le segment des berlines familiales, le constructeur ne ménage pas ses efforts pour tenter de casser son image, avec des vidéos décalées dévoilées sur la Toile sous le thème malicieux d'une « naughty » S60.  Je vous en avais déjà parlé, et vous vous souviendrez forcément de ce teaser :

Pour la commercialisation du modèle, Volvo a choisi de pousser un peu plus loin ce concept en le déclinant sur du hors-média et du média, sous couvert d’une étonnante étude.

En effet, afin que la clientèle « hype » des grandes capitales européennes puissent découvrir la S60, la marque a organisé cinq soirées dans le cadre du Volvo Subject60 Tour. On notera par ailleurs que c'est la première fois que les marketeurs suédois s'amusent à détourner la lettre qui débute chaque dénomination d'un modèle.

 

Derrière ces soirées branchées se cachait en parallèle une expérience inédite menée par une anthropologue, le Dr Katarina Graffman.

 

L’étude « Volvo ville d’enfer » (on remarquera que Volvo France a préféré une traduction plus sobre du terme naughty) menée par cette spécialiste affichait un objectif : découvrir le côté coquin,  subversif, des participants aux soirées. Une étude réalisée dans cinq grandes villes européennes : Paris, Milan, Madrid, Berlin et Londres.

Quel objectif pour Volvo ? Modifier peu à peu son image. Car si la marque a désormais acquis l’atout sécuritaire, nous sommes encore très nombreux à considérer les modèles suédois comme pratique, sérieux et... trop discret. Une image qui ne correspond plus tout à fait à la gamme dont la nouvelle S60 se veut être le fer de lance.

 

 Attention, Volvo ne cherche pas à délaisser l’aspect responsable qui a fait sa réputation. La marque souhaite juste un peu s’encanailler pour un modèle qui doit ajouter un peu d’émotion au segment tristounet des familiales.

Forcément, montrer le côté coquin de la marque, la « face cachée » de Volvo, c’est de ce fait chercher à laisser s’exprimer le côté sombre, diabolique même, de la clientèle ciblée. L'ensemble du dispositif des soirées (pièces avec différentes ambiances, jeux autour de la S60,...) était pleinement dévoué à cela... Jugez plutôt :

 

Lukas Dohle, responsable du département Communication Live et Médias sociaux au siège de Volvo Cars, l’explique également : « Nous connaissons le caractère responsable de notre cible, mais avec les expériences du Volvo Subject60 Tour et l'étude sur la capitale européenne la plus « naughty», nous avons décidé d'explorer son côté diabolique. Nous avons découvert que nous souhaitons presque tous le laisser s'exprimer. L'un des faits les plus intéressants est que tout le monde, excepté les Milanais, estime que sa propre ville est la plus « naughty » de toutes ».

Si chacun considère sa ville comme la plus malicieuse, les résultats de Volvo et du Docteur sont sans appel. La ville la plus naughty est …. Paris !

 

Dans le détail, voilà les résultats dévoilés par Volvo pour la capitale française :

Les Parisiens sont les plus « naughty »

L'étude quantitative, qui a porté sur 2500 participants, a montré que les Parisiens étaient particulièrement espiègles et malicieux :

- Même si 98 pour cent des Parisiens estiment bien se comporter, 58 pour cent déclarent avoir un côté diabolique et malicieux.

- 46 pour cent des Parisiens sont fiers de leur « naughty side »

- 87 pour cent aimeraient oser être encore plus diaboliques. Ce souhait est plus fort que pour toute autre ville participant à l'étude.

- 34 pour cent des Parisiens flirtent au moins une fois par semaine.

Pour plus de détails et tous les autres résultats, c'est ici!

L’avis du marketeur :

Non, je ne passerai pas de pommade à Volvo. Mais force est de reconnaître que le rachat de la marque coïncide avec un tout nouveau plan produit séduisant (S60, V60, XC60) et un marketing qui se renouvelle.

Utiliser le terme de naughty est très osé. Car si Volvo traduit ce terme par coquin, malicieux ou d'enfer, je vous laisse le soin de deviner ce qui se cache derrière « a naughty girl ».

Et au final, cette stratégie, à la fois hors-média par l’organisation de soirées événementielles mais aussi média par une communication web basée sur le buzz est une réussite. Un buzz qui prend et devrait rajeunir un peu la marque suédoise. Il est également intéressant de voir que Volvo s'inscrit dans la tendance initiée par Citroën et reprise par Peugeot, à savoir un repositionnement plus haut de gamme et plus "tendance". Et s'il y a bien un constructeur généraliste qui peut légitimement prétendre à concurrencer le premium, c'est bien Volvo. Une dynamique, d'abord timidement insufflée par une C30 qui visait clairement les jeunes cadres dynamiques, et qui s'affirme maintenant avec l'ensemble des "60" (S60, V60 et XC60). En tout cas, le marketeur que je suis se réjouit d'avance des futures campagnes Volvo! N'en déplaise aux plus conservateurs d'entre vous Clin d'œil

Sources et Iconographie : Goviral Network, Volvo, Youtube, AM.

Bonnes vacances!

Eh oui, puisque des précautions valent mieux qu'une, et que je sais que certains d'entre vous sont abonnés au flux RSS du site mais ne viennent pas sur la page d'accueil chaque jour, je complète mon "info des prochains jours" par un petit billet.

 

Le "marketeur communicant" (je sais que vous êtes nombreux à détester ce terme... mais j'ai aussi constaté depuis peu que certains bloggueurs emploient aussi cette expression....) prend quelques congés bien mérités et délaisse donc son travail et Automotive Marketing pour quelques jours!

L'occasion pour moi de faire un point avec vous. Car à l'inverse de 95% des blogs recensés sur le blog, je ne vous parle presque jamais de mes petits tracas! Ca tombe bien, vous ne venez pas sur AM pour ça! Aujourd'hui fera donc exception à la règle.

Ce billet de bonnes vacances est le 167ème... Comme le temps passe. 167 billets en moins d'un an, ca ne constitue pas un record en soi, mais c'est une valeur dont je suis plutôt fier! Car si je ne tiens plus le rythme d'un billet quotidien, travail oblige, Automotive Marketing garde plutôt bien le cap!

Vous me pardonnerez les quelques articles en retard que j'ai dans les différentes rubriques ou la publication parfois tardive du ... du jour et des brèves de l'actu. Car loin de moi l'envie de me jeter des fleurs, mais je trouve que je ne me débrouille pas si mal que ça! Le rythme juste entre vie professionnelle, AM (inclassable pour moi), les loisirs et la vie personnelle semble peu à peu se mettre en place, après des débuts difficiles.

Je voulais profiter de ces billets pour vous remercier. Vous êtes nombreux à m'envoyer des mails et je prends à chaque fois le temps d'y répondre. Merci pour vos encouragements. Je sais aussi que certains souhaiteraient avoir quelques "retours" sur ma vie professionnelle, puisque le but premier d'AM était de m'aider à trouver un job dans le marketing automobile. C'est chose faite aujourd'hui, et vous êtes plusieurs à m'avoir réclamé un billet sur ce que je fais, si cela me plait, ou si je cotoye "l'envers" du décor. Mais je sais aussi que vous comprenez qu'il est nécessaire pour moi de distinguer Automotive Marketing de ma vie professionnelle et que je ne consacrerai donc jamais de billet concernant cette vie professionnelle. A savoir si ce que je fais me plait, si je suis épanoui? Je vous en laisse seuls juges!

Quoiqu'il en soit, je ne suis qu'à l'aube de ma longue (et j'espère prometteuse) carrière professionnelle et comme vous vous en doutez, plein de questions se posent à moi. Doit-on vraiment travailler dans l'automobile quand on est un passionné? La passion ne risque-t-elle pas de s'en aller les années avançant? Si je suis bien incapable de répondre à cela aujourd'hui, un constat s'impose d'ores et déjà. Heureusement que tous les gens qui travaillent dans l'auto n'en sont pas des passionnés? Car quand je navigue sur quelques forums ou quelques sites, je me rends compte que les passionnés peuvent être, quelquefois, des fanatiques de l'automobile (mais cela doit valoir pour toute passion), débatant des heures sur la qualité des plastiques ou encore quand chacun y va de son petit conseil adressé au constructeur... sans aucune notion de coût, de rentabilité, de business plan ou autre...

C'est là que je me dis que si Automotive Marketing continue, outre le marketing et la communication, il serait bon que je vous parle de ces réalités économiques des constructeurs. Car il n'y a pas le méchant constructeur automobile et les gentils... sous-traitants, clients, employés... Tout ceci est un cercle vertueux bien plus complexe qu'il n'y parait!

Oui, si Automotive Marketing continue. Car j'ai aussi de nombreuses interrogations là-dessus. Si les chiffres me donnent envie de continuer, avec plus de 40 000 lecteurs par mois en additionnant tous les canaux de lecture, force est de reconnaître que j'y passe encore un temps fou. Un peu d'aide serait la bienvenue, mais les rares candidats étaient bien exigeants... Enfin, l'appel reste lancé!

Avec la rentrée, Automotive Marketing devrait trouver une seconde jeunesse avec l'apparition d'un tout nouveau site. Plus beau, plus professionnel, plus simple aussi, en se recentrant sur ce qui vous fait venir ici, mais aussi avec quelques nouveautés auxquelles je tiens, dont de régulières interviews des gens qui font l'automobile, mais de vous chers lecteurs. Je ne peux vous dire quand cette version verra le jour, mais j'y travaille!

Car tant que la motivation sera là, que vous lecteurs serez présents (et j'en profite pour remercier les nombreux professionnels qui viennent de plus en plus me rendre visite au point d'intégrer AM dans leurs bases), Automotive Marketing perdurera! Pour cela, ces quelques jours de vacances me feront le plus grand bien. Car n'oubliez pas que parfois, il est nécessaire de déconnecter un peu du monde du travail, de ses passions pour voir qu'il y a plein d'autres choses qui nous entourent!

Je vous souhaite donc de belles vacances si vous en avez, et sinon, vous donne rendez-vous le 12 août prochain! Et même si la nouvelle version d'AM ne sera pas encore en ligne, je vous réserve quelques surprises!!

 

Dominer le changement...

... tel est l'intitulé de la nouvelle campagne de communication du constructeur KIA, ou plutôt de sa filiale canadienne.

 

Si vous pensiez que les marketeurs étaient partis en vacances, c'est sûrement vrai, mais pas partout! Preuve en est, Kia Canada qui annonce, via un communiqué de presse, le lancement de la plus grande campagne de communication jamais lancée par un constructeur automobile au pays du sirop d'érable.

 

Si Kia a choisi ce titre volontairement provocateur, c'est pour le justifier ainsi :

"Dominer le changement exprime comment Kia est un moteur de changement au sein du secteur de l'automobile par ses conceptions de qualité supérieure, et reflète également l'engagement de Kia à changer les choses en contribuant à apporter des améliorations dans les collectivités du Canada".

 

La gamme du constructeur a en effet beaucoup évolué ces dernières années, passant de modèles insipides achetés par Monsieur Tout le Monde à des voitures à forte identité stylistique telles que le Soul ou la Forte Koup, un sympathique coupé malheureusement pas encore disponible chez nous. Le client Kia a donc changé. Désormais, la gamme plait aux jeunes. Une cible bonne pour l'image, mais on ne peut plus volatile. Voilà pourquoi aujourd'hui Kia lance cette campagne de grande ampleur, afin d'assurer les canadiens de la qualité des véhicules mais aussi "créer un lien émotionnel avec les consommateurs canadiens par l'intermédiaire de son engagement en matière de responsabilité sociale" (dixit le communiqué de presse).

 

Et il faut l'avouer, c'est plutôt réussi. Car la marque a confié depuis peu son budget à deux nouvelles agences, David & Goliath et Innocean Worldwide, en remplacement de Publicis. C'est donc la première campagne signée par ces D&G et IW, et les agences ont décidé de frapper un grand coup pour "réveiller" Kia. Ou plutôt offrir une communication plus à l'image de la gamme du constructeur.

 

Maria Soklis, vice-présidente de Kia Canada, décrit l'ambition de la campagne de la sorte : "la campagne « Dominer le changement » sera le moteur qui permettra de mieux faire connaître notre marque en créant des liens émotifs avec les consommateurs au moyen de médias traditionnels et de médias sociaux; Kia se différenciera ainsi des autres constructeurs automobiles."

Pour la première fois, un constructeur automobile fait feu de tout bois : deux spots TV différents (et différenciants), une présence continue sur le web via des bannières, un mini-site, les réseaux sociaux Facebook et Twitter et une chaine Youtube, des affichages 4x3 dans des endroits définis comme stratégiques par la marque (sortie d'école, clubs de sports,...) ou encore par de la publicité en radio et au cinéma.

  

Les deux spots TV sont très intéressants dans leur conception : 

Le premier film a été réalisé au centre d'hébergement pour les jeunes Second Base de Scarborough, en Ontario, dont le terrain de basketball a connu une importante restauration au profit des résidants du centre. Ce terrain était pratiquement inutilisable. Kia Canada l'a donc complètement remis à neuf ainsi que tout ce qui l'entoure, ce qui comprend la surface du terrain, les paniers, les bancs des joueurs et les jardins.

La deuxième annonce publicitaire a été filmée aux logements communautaires de Toronto situés sur l'avenue Gilder. Les terrains de ce complexe de logements nécessitaient une restauration immédiate. Les améliorations effectuées découlaient directement des commentaires exprimés par les résidents et comprenaient la création d'un espace vert commun de repos, de potagers durables et d'une zone de dépôts de déchets en retrait avec un accès pour fauteuils roulants.

A chaque diffusion en TV, ces spots sont suivis d'un spot classique destiné lui à mettre en avant le dynamisme et la robustesse des véhicules Kia pour "garder" un peu plus le télespectateur dans "l'esprit" Kia et ainsi créer ce fameux lien.

La marque a donc choisi de mettre les jeunes canadiens au coeur de sa campagne de communication. Mais au-delà des effets d'annonce (dont Lancia est coutumier par exemple), Kia s'est réellement engagé sur le long terme. Ainsi, sur la page Facebook du constructeur, vous pouvez suivre l'avancée des engagements de Kia dans différents projets. Ou encore proposer des projets dans lesquels Kia pourrait s'engager...

 

L'avis du marketeur :

Au premier abord, la réaction qui vient à l'esprit est : "Ca, novateur?"... Oui, nous les européens, nous avons un rapport à l'automobile totalement différent de nos amis canadiens, peu habitués à des campagnes de communication aussi diversifiées et jouant sur l'émotion "sociale". Chez nous aussi, cette pratique est assez courante par de la communication événementielle (sponsoring d'événements sportifs, d'association, de projets à but caritatif,...). Mais elle n'apparait quasiment jamais en télévision ou par autant de relais (TV, web, affichage, radio, presse). De même, on constate l'ampleur du dispositif car tous les canaux de communication, média et hors-média, sont utilisés simultanément, ce qui, même chez nous, est assez rare. Alors on pourra reprocher à Kia de jouer sur la corde sensible en faisant appel "au lien social" qui nous unie tous... tout comme Lancia peut le faire. Mais quoiqu'il en soit, et malgré le but commercial qui se cache derrière, à l'heure où la société ne vit que par égoïsme, il est toujours bon de nous rappeler l'existence de l'autre. Même si c'est un constructeur automobile qui s'en charge...

Sources et Iconographie : Kia, Facebook, Youtube, marketinggc, AM.

Femmes au volant...

...mort au tournant? pour les pessimistes. ...gare à l'accident? certes, mais même si ces dames ont plus d'accidents que la gent masculine, elles restent préférées des assureurs car les 2/3 de leurs constats amiables concernent des accidents mineurs.

 

Le site internet Onepoll.com, spécialiste des enquêtes marketing, a sondé un panel de 3000 hommes. Et le verdict est sans appel : Messieurs, nous n'avons pas confiance en la conduite de notre chère et tendre! Pire, toujours selon cette enquête, 20% des personnes interrogées indiquent être anxieuses au point de "serrer le coussin du siège" quand Madame est au volant!

  

Onepoll.com a même tiré le Top10 des attitudes que vous reprochez aux femmes lorsqu'elles sont aux commandes :

1- Manque de concentration
2- Freinage tardif
3- Mal doser l’accélérateur
4- Rouler sur les bandes de ralentissement sonore
5- Rouler trop près des autres voitures
6- Freiner trop fort
7- Chercher de la musique sur la radio
8- Oublier d’utiliser les clignotants
9- Rouler trop vite
10- Rester inutilement dans la voie du milieu

A la lecture de ces dix comportements de conduite "critiques", ma première réflexion a été : "ah ça oui, elle conduit comme ça!" ou encore "ça, elle le fait souvent!"... et puis, passé le moment du petit sourire sarcastique qui couvait sur mon visage, je me suis dit que finalement, j'ai dû moi aussi faires ces "bêtises" une bonne dizaine de fois! Oui, je manque de concentration quand je discute, que j'écoute la musique ou que je suis au téléphone, il m'arrive aussi de rouler trop vite et ainsi de suite...

 

Ces comportements ne sont donc pas une spécialité féminine, mais seulement ceux d'un être humain! Alors, femmes au volant...c'est comme hommes au volant... l'égo surdimensionné en moins!

L'avis du marketeur :

Pas très marketing automobile ce billet me direz-vous? Faux! Je vous invite à lire entre les lignes. Car si j'ai choisi de l'écrire, c'est pour vous montrer à quel point il est facile d'orienter une étude ou un questionnaire, et le secteur automobile n'échappe pas à la règle! Choisissez un thème qui fait débat depuis des décennies -les femmes au volant-, rédigez des questions orientées, sélectionnez un panel acquis à votre cause -selon beaucoup de psychologues, l'homme considère la chose automobile comme un moyen d'expression de sa virilité- et vous obtenez les résultats auxquels vous aspiriez! Heureusement, Onepoll.com a l'honnêteté de reconnaître que cette analyse n'a aucune valeur scientifique... mais fait un bon buzz sur la Toile! Un peu comme les publicités Sixt qui illustrent ce billet et qui avaient été jugées sexistes avec cette accroche "Nous louons aussi aux femmes". Le débat est relancé!

 

Sources et Iconographie : Onepoll.com, Youtube, Sixt, AM.

Attention au flash!

Si certains qualifient Peugeot et Citroën de cousines, à n'en pas douter, au sein du Directoire PSA, on envisage plutôt les deux marques comme soeurs. Alors quand quelquechose fonctionne pour une, pourquoi ne pas l'appliquer chez l'autre?

 

Et si immédiatement vous pensez à la nouvelle identité de marque et aux produits distinctifs, deux stratégies initiées chez Citroën et reprises récemment par le Lion, il ne faudrait pas oublier que Peugeot a fait et fait beaucoup pour les chevrons. Que cela plaise ou non aux pro-Citroën anti-Peugeot! Car comme le personnel Peugeot se plait à le dire, si Citroën, avant-hier à l'agonie et encore hier mal en point, se porte comme un charme aujourd'hui, c'est grâce aux nombreux succès commerciaux de Peugeot à la fin des années 1990 début des années 2000, 206 et 307 en tête, qui ont permis d'apporter du "cash" dans le groupe.

 

Et depuis le début de l'année, c'est un outil commercial ayant fait ses preuves chez Peugeot qui a débarqué chez Citroën. L'une avait son "Peugeot Webstore", véritable succès sur la Toile, la seconde lance son Citroën Store. Sur le même principe. Avec votre code postal, accédez directement aux véhicules en stock disponibles chez le concessionnaire le plus proche de chez vous... et bénéficiez des meilleurs tarifs.

 

Pour aller plus loin, Peugeot avait lancé l'an dernier ses "ventes Flash". Le principe : pendant quelques jours, une quantité limitée de véhicules à des tarifs sacrifiés. Et une stratégie commerciale gagnant-gagnant. Le client bénéficie, pour, pendant un cours moment, d'une remise exceptionnelle sur une sélection de véhicules. Et pour le constructeur, un bon moyen de se débarasser des véhicules qui figurent en stock depuis trop longtemps. Une opération réussie pour Peugeot en 2009 sur 4007, plus timide sur 607... et qui devrait avoir lieu à nouveau prochainement. Car comme l'expliquait le Lion à l'époque, il ne faut pas abuser de type de ventes, sous peine de voir l'intérêt des clients pour ce type de ventes diminuer mais aussi dévaloriser le produit.

 

En attendant que Peugeot "remette ça", Citroën lance donc à son tour ses ventes flash. Le principe reste le même. En vous rendant sur ce site, vous devez d'abord renseigner votre adresse e-mail (malins les services marketing non?) pour ensuite accéder au catalogue et bénéficier, selon les modèles, de remise atteignant jusqu'à 25%. Pour cela, entrer votre code postal, le modèle d'intérêt et c'est parti! Si un modèle vous convient, vous remplissez ensuite un questionnaire qui vous permet de réserver le véhicule pendant 48h. Juste le temps de vous rendre en concession pour achever le processus de commande!

 

Pour autant, Citroën a décidé d'adapter le principe des ventes flash à sa manière. Première chose, ces ventes n'ont de "flash" que le nom! Contrairement aux ventes Peugeot, limitées à quelques jours, l'opération a commencé le 12 juillet et s'achève... le 31 août! D'où une utilisation du mot "flash" un peu abusive...

A l'inverse, Citroën a clairement tiré les leçons de Peugeot. Car l'an dernier, il fallait entrer ses coordonnées bancaires pour réserver un véhicule. Ce qui, après étude, avait démontré que ce point représentait clairement un frein pour les acheteurs, peu enclins à "lâcher" ce genre de données sur le web juste pour une réservation. C'est donc un bon point pour Citroën...et ca sera le seul.

 

Car au final, les modèles concernés, tous en fin de vie (sauf la C1 qui est là pour attirer du monde et le Némo qui se vend mal...) ne proposent pas des remises faramineuses. 21 % en moyenne sur une C3 Pluriel : un pourcentage que vous obtiendrez plutôt facilement en concessions, tant elles sont pressées de se débarasser de ce véhicule! Idem pour la C4, qui s'affiche à - 25% ... une bonne affaire certes, sachant que le nouveau modèle arrive à la rentrée et qu'il faut faire de la place.... vous obtiendrez sans trop discuter 28% de remise sur les coupés... Ou comme l'un de vous me le disait il y a quelques jours, jusqu'à 33%! Enfin, outre la question de la durée limitée qui n'est pas vraiment respectée ici, c'est le stock du véhicule qui est surprenant. Si le Lion écoulait 1000 4x4 4007 et pas plus, Citroën proposent, à aujourd'hui, plus de 4000 véhicules dans ces "ventes flash"!

 

L'avis du marketeur :

Définitivement, il y a un gros abus de langage dans le terme "Ventes Flash". Toutefois, pour les gens pressés, cela vous permet de gagner du temps plutôt que de vous engager dans une négociation parfois longue et laborieuse. Enfin, Citroën a vraiment peaufiné le système et une simple réservation ne vous engage à rien, le véhicule retombant dans le stock disponible sous 48h s'il n'y a pas concrétisation. Vous pouvez donc espérer qu'un véhicule "réservé" soit à nouveau vite en ligne. Ce qui permet au constructeur de s'assurer de ventes "réelles" alors que Peugeot avait essuyé l'an dernier quelques annulations malgré la réservation via carte bancaire. Toutefois, l'opération représente un intérêt limité et je ne peux m'empêcher de n'y voir qu'une seule chose : ces ventes flash sont un bon moyen de communiquer sur l'outil "Citroën Store" et ainsi l'imposer peu à peu dans l'esprit des acheteurs, comme Peugeot Webstore a réussi à faire sa place au fur et à mesure. Car aujourd'hui, un acheteur sur trois de Peugeot a visité le site et l'an dernier, 13% des ventes Peugeot ont débuté sur Webstore... Qui dit mieux?

 

Sources et Iconographie : Citroën, Peugeot.

 

1 famille + 1 Yéti = une aventure

Amateurs de réseaux sociaux sur le web, ce billet est fait pour vous!

Car sur le web, et surtout sur le web automobile, un buzz en chasse un autre. Alors que vient de s'achever le Very Good Trip de Renault, dont le duo espagnol est sorti victorieux, voilà une autre "aventure" virale qui commence à faire parler d'elle.

 Les participants du Very Good Trip Renault

Prenez 1 sympathique famille (Mathilde et Nicolas accompagnés de leurs enfants Sidonie et Gustave), 1 réseau social (Facebook), 1 marque (Skoda)... et c'est parti pour une aventure inoubliable à suivre sur le web : 1 fan = 1 km avec pour accroche : "30 fans on va à Melun, 15 000 fans, en route pour Pékin!!!"

 

Mais à l'inverse de Renault, qui a géré de A à Z son Very Good Trip, Skoda est seulement partenaire et a décidé de "s'associer à un projet d'aventure original". Car ce voyage, dont vous seuls décidez la distance, est bien le projet que la famille Sirot prépare depuis de longs mois, comme le montre le teaser ci-dessous. Une famille qui a sûrement dû ensuite "séduire" la marque du groupe VW.

Allez, soyons honnête, Skoda n'a pas dû etre très difficile à convaincre. Première raison : cela va assurer pendant deux mois, durée du périple, une visibilité importante pour son Cross-over Yéti. Deuxième raison : la marque cherche à investir de plus en plus le web : le blog de Gonzague pour le lancement du nouveau Roomster, la refonte totale du site web www.skoda.fr (à découvrir d'ailleurs!), une web TV sur Youtube et une page Facebook. Cette aventure incroyable dont les "héros" racontent l'avancement quotidennement sur une page Facebook (à découvrir ici) est donc un moyen peu coûteux (un Yéti!) de faire encore un peu plus parler d'elle.

 

Et dernière raison : Nicolas Sirot n'est autre que le Directeur associé de l'excellente agence de communication digitale SHIVACOM... dont Skoda est un fidèle annonceur. L'agence a en effet conçu pour la marque le mini-site de la nouvelle Fabia ou encore l'espace clientèle "Le Club Skoda" et dernièrement le mini-site Fabia stick'n drive! Soutenir un pro de la communication digitale quand on cherche à accroître sa notoriété sur le web n'a donc rien d'incongru!

 

Mais pour en revenir à cette aventure, sachez que la petite famille a besoin vous. Sur la page Facebook dédiée, en devenant Fan, vous leur permettez de faire un kilomètre supplémentaire. Leur objectif : rallier Samarkand, Oulan Bator ou Pékin, soit 15 000 km... donc 15 000 fans! A l'heure où j'écris, la page en compte 4481. Alors si vous souhaitez les aider à atteindre leur rêve, soutenez-les!

 

Partis le 3 juillet dernier, la famille a vécu de nombreux moments qui, à n'en pas douter, resteront inoubliables :  la défaite de l'Allemagne en demi-finale de la Coupe du monde dans la petite salle des fêtes de Berchtesgaden, puis la traversée de la Slovénie, la Croatie ou encore l'étonnante ville de Sarajevo. Au gré des étapes, ils vous font vivre via Facebook leur aventure. Une immersion bien sympathique qui semble séduire les internautes. Photos, anecdotes (aussi bien sur les populations rencontrées que sur la vie de famille),... un récit à la fois agréable, dépaysant... et drôle parfois, comme l'oubli de la carte bleue qui fait faire demi-tour ou le pneu crevé durant la seule heure où madame prend le volant! (photo ci-dessous)

 Image d'illustration empruntée à la page Facebook 1 fan = 1 km. Tous droits réservés.

On est bien loin des aventures sportives du Very Good Trip de Renault, mais c'est aussi ce qui vous charmera. Car ce Pékin Express familial pourrait être le vôtre! Bien entendu, partenariat oblige, le Yéti est bien présent sur les photos, les vidéos ou dans les commentaires alternés de Nicolas et Mathilde.

Toutefois, la famille ne s'en cache pas et fort heureusement, l'essentiel n'est pas là. Alors partez sans plus attendre à leur rencontre virtuelle sur Facebook et n'hésitez pas à échanger avec eux. Car l'un des points forts du dispositif est sans conteste l'interaction qu'ils partagent avec les internautes. Chacun de vos commentaires obtiendra une réponse ou un like attestant de sa bonne lecture! Définitivement : 1 famille + 1 Yéti = 1 belle aventure!

L'avis du marketeur :

Une stratégie de communication virale dans laquelle tout le monde peut être satisfait... Que demander de plus? D'un côté, une famille qui vit probablement une aventure extraordinaire : on pense inévitablement aux deux jeunes enfants qui doivent en prendre plein les yeux. De l'autre Skoda qui, petit à petit, fait sa place en France en s'associant, par exemple, à cette aventure qui lui offre un moyen de communication différenciant... Un petit bémol : pour le moment, avec moins de 5000 fans, il semblerait que l'aventure soit quelque peu compromise. D'autant que Skoda communique peu : depuis la mise en ligne du nouveau site, plus aucun lien vers la page Facebook de l'aventure. Les marketeurs de la marque tchèque seraient-ils déjà partis en vacances? En attendant, soutenez cette famille au projet ambitieux mais passionnant et vivez ainsi leurs péripéties par procuration grâce au web...!

 

Sources et Iconographie : Skoda, Facebook 1 fan = 1 km, Shivacom, AM. 

Et la pire porte-parole est...

Céline Dion!!!!! Oui, vous avez bien lu. Céline Dion vient d'être élue "Pire porte-parole automobile de tous les temps" selon un site web américain.

J'm'en vais vous conter cette histoire... comme dirait Laurent Gerra en imitant la chanteuse québecoise...

 

En effet, un site web américain que vous connaissez peut-être (www.jalopnik.com) vient de faire cette annonce. Pour vous situer un peu, Jalopnik est un site web un peu déjanté qui parle de l'auto d'une manière.... drôle.... je vous laisse aller y faire un tour.

 

Et ce site web a décidé d'interroger ses internautes sur le pire porte-parole que l'automobile ait connu. Car les people sont depuis longtemps de véritables ambassadeurs de cette passion sur quatre roues. Et notamment les chanteurs. Il n'y a qu'à voir en ce moment : Sting ou encore Justin Timberlake pour Audi, Seal pour VW, Jennifer chez Ford France... et on se souviendra même de Ray Charles faisant la promotion des vertus de la conduite au grand air au volant d'une 306 cabriolet!!!

Au début des années 2000, Chrysler fait donc le choix d'associer son image à Céline Dion. Un choix judicieux quand on connait la popularité de la star sur le Globe tout entier, et notamment sur le Continent américain.

Sauf que les créatifs de la Chrysler n'ont jamais su utilisé ce partenariat à bon escient, pensant sans doute que placer la chanteuse dans quelques salons, réaliser des spots TV avec elle et sa petite famille dans un Town & Country ou encore glisser une 300C dans un clip de "C'line" serait suffisant. Raté!

Comme le précise Jalopnik, la marque américaine a sans cesse utiliser des "chansons choisies au hasard et des vidéos où elle avait l'air gelée et où elle embrassait des enfants". Pire, le site affirme "jamais elle ne semble dire du bien des voitures. Et les voitures n'allaient pas toujours avec les chansons. Des concessionnaires se sont plaints que la campagne était plus pro-Céline que pro-Chrysler et même l'agence de publicité de Chrysler leur avait déconseillé cette campagne".

Un échec cuisant si même les concessionnaires n'ont jamais adhéré à leur porte-parole de chanteuse. Surtout pour cette pub là :

Jalopnik dévoile même que les différentes campagnes dans lesquelles la star apparaît ont couté la "modique" somme de 14 millions de dollars....

Pourtant Chrysler aurait dû se méfier. En 1991, Céline Dion s'était déjà essayé à la publicité automobile. A l'époque moins connue, elle se contentait de faire la promotion de la Dodge Colt. Et là encore Jalopnik n'avait pas été tendre en titrant "Céline Dion détruit le Québec au volant de sa Dodge Colt"! Je vous laisse juger de la qualité du spot :

Et quelques années avant (en 1988), c'est la marque Chrysler elle-même qui avait utilisé Céline Dion pour un cabriolet...

L'avis du marketeur :

Tout d'abord, relativisons quelque peu les propos de ce site américain, qui a fait de l'humour caustique sa marque de fabrique. Oui clairement, Céline Dion n'est peut-être pas le choix le plus judicieux qu'ait fait Chrysler. En même temps, vous êtes nombreux à critiquer aujourd'hui le fait qu'Audi est choisi Justin Timberlake. S'il est difficile de mesurer l'impact positif ou négatif des campagnes "Chrysler with Céline", il ne faut pas oublier que la marque a réalisé plusieurs campagnes avec la chanteuse. C'est donc que chacun a dû y trouver son compte. Quand à ces pubs, elles ne sont pas en effet d'une très bonne qualité. Mais plus que médiocres, je les jugerais surtout inutiles voire totalement passe-partout. Surtout, j'ai dû mal à comprendre certaines associations. Si la pub pour le monospace peut avoir un impact sur les familles, la seconde publicité destinée à promouvoir la marque Chrysler et les gamme plaisir (Sebring cab, CrossFire) ne s'accorde pas du tout avec l'image de la chanteuse. Alors certes, on est loin du meilleur....mais on trouve bien pire non?

Sources et Iconographie : AP, jalopnik.com, Youtube, Chrysler, AM.

USA, Allemagne : même combat!

Depuis une quinzaine d'années, les berlines allemandes ont su s'imposer en référence sur le Globe entier. Qualité de fabrication, tenue de route, équipement, luxe... bref la rigueur germanique est devenue un réel gage de confiance pour les acheteurs. Le succès de BMW, Audi et Mercedes ne se dément d'ailleurs pas. En Europe, maintenant en Chine. Mais il est aussi un pays où les marques allemandes ont su conquérir des parts de marché et pour lequel elles ont encore de grandes ambitions : les Etats-Unis.

 

General Motors y a vu là une opportunité. Car en commercialisant au pays de l'Oncle Sam l'Opel Insignia, renommée pour l'occasion Buick Regal, le constructeur a décidé de revendiquer pleinement les gênes germaniques du modèle. On est bien loin des Saturn Astra... Fort de son titre de voiture de l'année et d'un carnet de commandes plein en Europe, l'Insignia a réussi à séduire de nouveau les clients perdus en s'inspirant autant que possible de ces cousines allemandes plus prestigieuses.

 

Buick vient d'amorcer la campagne de communication de sa Regal et le moins que l'on puisse dire, c'est que la marque américaine est fière des origines allemandes de son modèle.

 

Cela a commencé par des affichages on ne peut plus suggestif avec cette signature : ""Listen closely and you may detect a german accent", autrement dit "Ecoutez là de près et vous détecterez un accent allemand"! GM joue la partition habilement alors que Ford revendique lui pour sa Taurus une conception toute américaine. Deux écoles qui s'opposent mais pas sûr que l'Ovale bleu la joue fine sur ce coup.

 

Et comme pour appuyer la qualité de fabrication de son modèle, Buick ose même encore plus. L'Insignia a été élue Voiture de l'année européenne en 2009. De quoi donner des aîles aux marketeurs américains avec cette autre accroche sans équivoque : "We didn't start with a clay model. We started with the european car of the year"... "Nous ne sommes pas partis d'une maquette d'argile, mais de la voiture de l'année européenne".

 

Un pari risqué pour GM quand on connaît le patriotisme américain. Toutefois, au vue des premières retombées positives de cette campagne, le constructeur dévoile aujourd'hui le spot TV. Et là encore, les origines allemandes sont revendiquées au travers de l'ingénierie et de la qualité de fabrication. Et pous prouver aux américains que cette auto est faite pour rouler, "cruiser" comme ils disent, la pub reprend le nom du réseau autoroutier allemand "Autobahn"! Jugez plutôt :

L'avis du marketeur :

GM fier de posséder Opel? Un sacré revirement alors qu'il y a quelques mois, le géant américain voulait vendre la marque au Blitz. Mais l'a conservée au final, conscient de son potentiel. La Regal est un bel exemple des futures synergies entre les marques du groupe. Mieux,revendiquer le côté germanique est un discours osé pour le traditionnel GM. On ne peut donc que se réjouir de ce nouveau parallèle. A voir si cela séduira la clientèle. En tout cas, les berlines allemandes ont trouvé une américaines à qui parler!

 

Sources et Iconographie : GM, Buick, Youtube.

A noter : Découvrez en page d'accueil d'AM le nouveau défi de Gonzague... Défi n°5 : prendre la place du Yéti sur le Tour de France... un bon moment de rigolade en perspective!

Mo-bi-li-sez vous!

En ce lundi, un petit titre racoleur pour commencer la semaine, ca fait toujours plaisir... Alors non, je ne me moque pas de la célèbre phrase prononcée par Gérald Holtz pour le Téléthon (j'ai failli écrire autre chose mais bon, vous êtes libres de donner votre argent où vous voulez alors je m'abstiens!)... Enfin si un peu. Mais surtout, elle me permet d'introduire ce petit billet consacré à la marque Mini, qui était d'ailleurs à l'honneur tout le week-end en page d'accueil d'Automotive Marketing.

 

Car oui, depuis dix ans maintenant, Mini se mobilise. Citroën et sa DS3 (avec Pierre Bergé), ou récemment Audi et son A1(pour la fondation Elton John) n'ont rien inventé. Le chic qui fait dans le caritatif, Mini le pratique déjà! Et de fort belle manière d'ailleurs. Le Libe Ball se tiendra en effet à Vienne le 17 juillet prochain. Mais qu'est-ce me direz-vous? Ca n'est pas moins que le bal caritatif le plus couru d'Europe. People, couturiers, hommes d'affaires,... bref, beaucoup de beau monde s'y croise pour, le temps d'une soirée, signer en chèque afin de s'acheter une bonne conscience (et avoir un crédit d'impôt accessoirement) afin de lutter contre le SIDA.

 

Ne prenez pas mes remarques sarcastiques au premier degré, je cautionne pleinement ce genre d'événement. Surtout que Mini y ajoute toujours sa petite touche. A l'instar de l'A1 vendue récemment aux enchères, chaque année, Mini fait de même avec un de ses modèles, que la marque confie à un grand nom de la mode. Après Versace en 2005, Diesel en 2006 (désormais impossible puisque la marque est liée à Fiat et sa 500) ou encore The Blonds en 2009, le constructeur innove en 2010 puisque ce sont trois modèles qui ont été réalisés! Diane de Furstenberg a soigné la robe de la MINI, Kenneth Cole a métamorphosé la MINI Cabrio et Francisco Costa a réalisé un inédit CountryMan très chic façon Calvin Klein.

 

La marque lance donc, avant la vente aux enchères du 17 juillet, un petit buzz sur le net en dévoilant sa gamme de "Prêt-à-porter", à découvrir dans la vidéo ci-dessous... en attendant qu'elle rapporte des centaines de milliers d'euros... ca sera toujours ça pour lutter contre cette maladie qui touche près de 40 millions de personnes dans le monde...

L'avis du marketeur :

Il est toujours délicat de traiter de ce genre de sujet. Pourtant, je l'ai fait à plusieurs reprises sur le blog ou dans les brèves de l'actu. Car oui, il y a forcément un côté démagogique dans ces démarches des constructeurs. Et notamment des constructeurs qui se disent premium comme la marque Lancia, coutumière du fait (Droits de l'homme, violences faites aux femmes,...). Et pourtant... pourtant, je relaye toujours ce genre de "coup" marketing. Pourquoi? Car je me plais à penser que c'est un mal pour un bien. Certes, le marketing et la communication autour de ce genre de choses ne sont pas faits par hasard. Mais quoiqu'il en soit, cela permet de les mettre en lumière. Surtout, puisque le constructeur y trouve son compte en faisant sa pub, et que la cause y gagne aussi en revenant sur le devant de la scène (avec souvent un chèque à la clé), difficile de ne pas approuver. Au final, le marketing, et plus encore le commerce, c'est aussi ça non?

A NOTER ! Automotive Marketing vous emmènera très prochainement à la découverte du Mini Brand Store qui vient d'ouvrir ses portes à Paris...! Pour connaître la date de la visite, rendez-vous sur la page Facebook d'AM!

Sources et Iconographie : Mini, Youtube, Life ball, AM.

 

Déconnectez-vous!

En ce jeudi qui s'annonce caniculaire sur toute la France, ca vous tente qu'on parle cabriolet? Ou plutôt... campagne de communication pour un cabriolet.

Car la newsletter DocNews vient de m'apporter dans ma boite une petite pépite de com'. A l'occasion de la sortie de la version "Diesel" (pas le moteur, mais la marque de jean) de sa 500C, Fiat vient de lancer une campagne de communication déroutante et ô combien sympathique.

 

Car le succès de la citadine chic du constructeur italien repose en partie sur la stratégie web de grande envergure qui a contribué à sa promotion. Mini-site, configurateur, page Facebook, retransmission de la cérémonie de lancement sur le web, utilisation de GoogleMaps pour une ballade virtuelle au volant du véhicule, nombreux teasers, fausse pub comme récemment avec une 500 Diesel (encore elle) encastrée dans une boutique parisienne qui a fait le tour des blogs et j'en passe... Fiat a joué à fond la carte du web et des réseaux sociaux online pour faire le buzz.

  

Pour aller encore plus loin, la 500C vous propose à présent de vous... déconnecter et partir à l'assaut de la vraie vie! Oui, vous avez bien lu. Conçue par l'agence Independent Ideas, cette campagne va à contre-courant de la tendance et des précédentes campagnes. Comme le dit très bien DocNews "quittons les réseaux sociaux, débranchons nos pc au profit du premier réseau du monde : la rue".

 

Quelle bête a bien pu piquer Fiat me direz-vous? La marque ne fait que reprendre la stratégie de communication initiée par Diesel il y a un peu plus d'un mois pour sa propre campagne lors d'un happening à Berlin : "Fuck digital, stupid is analog". Je vous laisse traduire, mais le message est clair non?

Une 500C ne pouvait donc qu'adopter le même message que Fiat signe ainsi : You've got 625 friends online. Good Thing, I only have 4 seats. Disconnect". Autrement dit "Vous avez 625 amis en ligne. C'est une bonne chose... mais je n'ai que 4 places"!

Cette campagne sera diffusé en presse, en TV... mais aussi sur le web! Car il s'agit avant tout, une fois encore, de faire le buzz. Alors déconnectez-vous... mais pas trop!

L'avis du marketeur :

Avec les beaux jours, une campagne vraiment originale et qui ne se prend pas au sérieux. Ca fait du bien! Surtout, on aime le contre-pied que Fiat ose prendre pour faire le buzz. Alors, prêts à vous déconnecter? Clin d'œil... Et en attendant de vous déconnecter, pourquoi ne pas rejoindre Automotive Marketing sur Facebook?

 

Sources et Iconographie : Fiat, DocNews, Lebuzzauto, 500bydiesel.com, AM.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×