Blog!

Bienvenue sur les Archives 2009-2010 du blog d'Automotive Marketing. Retrouvez ici les 201 billets écrits sur Automotive Marketing entre le 11/11/2009 (date de création du site) et le 30/11/2010.
Depuis le 1er décembre 2010, Automotive Marketing a profondément évolué et nous vous donnons rendez-vous sur un tout nouveau site : www.automotivemarketing.fr!

2011

Chers lecteurs, vous qui passez encore nombreux sur cette version d'Automotive Marketing (ce sont désormais les archives), je vous souhaite une belle et heureuse année 2011!

Le premier billet de 2011 est déjà en ligne ici.

Et , vous pouvez retrouver une interview exclusive de Claude Hugot, Directeur de la Communication d'INFINITI!

Bonne lecture, et à bientôt sur le nouvel AM!

Quoi? Encore vous?

Tiens, il publie un billet sur les Archives 2009-2010 d'AUTOMOTIVE MARKETING? Oui, car je vois que vous êtes encore nombreux à venir sur le site! Peut-être êtes-vous des fidèles lecteurs de la première heure, quand AM avait l'extension e-monsite, et vous n'avez jamais modifié l'URL de vos favoris Clin d'œil

Alors n'oubliez pas qu'AM a fait peau neuve et pensez à actualiser vos favoris ou raccourcis! Le site, tout nouveau, tout beau, est accessible en cliquant sur l'image ci-dessous! Et vous pourrez découvrir, sur le blog par exemple, des billets consacrés à la Tata Nano (dont un billet rédigé par Guillaume) ou encore un très beau billet sur INFINITI... Les actualités valent également le détour, deux dossiers sont d'ores et déjà en ligne et une interview sera publiée cette semaine!

 

Bonne visite et à bientôt sur AUTOMOTIVE MARKETING!

 

Opération Séduction!

Les problèmes techniques n'étant pas encore réglés, et mon interview pas encore réalisée, qu'à cela ne tienne! Je ne m'arrête pas et comme une actualité marketing me plait, je décide de vous en parler quand même! On passe donc le cap des 200 billets sur cette version d'Automotive Marketing avec ce billet 201 consacré à... Renault!

Ou plus exactement, à Renault Minute! Car oui, je vous en parle de plus en plus, l'après-vente aussi a toute sa place dans le marketing et la communication!

L'enseigne d'entretien et de réparation rapides du constructeur au Losange lance, du 1er au 31 décembre une véritable opération séduction à destination de la gent féminine. Plutôt logique car 40% des clients qui fréquentent les ateliers sont des... clientes. Ce que confirme Xavier Kaufman, Chef de service marketing pièces et services de Renault France dans les colonnes d'autoactu.com : "Les femmes représentent aujourd’hui 40% de nos clients en après-vente. Pourtant, le monde de l’après-vente reste très masculin (95% des effectifs en après-vente sont des hommes chez Renault), la communication est toujours orientée vers une cible masculine et les clichés sur les femmes et l’entretien de leur voiture ont la dent dure. Nous voulions donc rectifier le tir et faire part de notre reconnaissance aux femmes en leur dédiant une opération".

Encore que pour s'adresser aux femmes, il fallait attirer leur attention. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Renault n'y va pas avec le dos de la cuillère (pour info, j'adore cette expression kitschissime au possible!). Renault Minute s'est associée à Marionnaud, le numéro 1 de la parfumerie en France. Chaque opération d'entretien ou de réparation dans une enseigne Renault Minute vaudra à la cliente des bons d'achat allant de 30€ à 280€!

 

Une opération forcément séduisante pour ces dames. Et pour que le message passe, Renault, premier annonceur automobile de France, va, pour, chose inédite, s'adresser directement à la clientèle dans la presse féminine. Closer, Maxi, Voici, ... de nombreux titres de presses féminine ou people (ça va souvent ensemble remarquez) comporteront des publicités après-vente, ce qui est plutôt rare. Une volonté affichée par Xavier Kaufman qui veut rompre "avec les codes et les habitudes".

Une première campagne qui donne désormais le ton de la communication de Renault Minute. L'enseigne se trouve chaque jour un peu plus en confrontation avec les centres autos qui misent avant tout sur un axe de prix. Quelquechose qui devient de plus en plus difficile à contrer pour les constructeurs. Et la mise en avant de l'expertise ne suffit plus. Il faut aujourd'hui frapper fort et voir le marketing après-vente comme tout autre domaine tout en gardant à l'esprit ses spécificités.

 

Depuis quelques années déjà, Renault Minute mise sur une communication forte et décalée. Un parti-pris assumé et payant puisque depuis le début de l'année, les entrées atelier sont en augmentation. Renault Minute se développe très vite dans l'Hexagone et Renault veut profiter de cet engouement : "Nous souhaitons donc utiliser ce réseau pour mener une politique commerciale plus agressive, plus dynamique. Dès le mois de janvier, une opération sera menée dans cet esprit de dynamisme et de conquête". Le constructeur avoue qu'il jouera sur deux axes pour séduire et fidéliser ses clients : alterner des forfaits à prix serrés avec, ponctuellement, ce genre d'offres alléchantes basées sur des partenariats de qualité. De quoi valoriser les prestations de ses techniciens sans forcément rogner sur les prix et compenser l'absence de remise par un cadeau.

 

L'avis du marketeur :

Bon allez j'avoue... je travaille dans le marketing APV et donc oui, j'adore! Je trouve que c'est une façon originale de communiquer et de séduire celles et ceux qui recherchent avant tout la qualité de la prestation face à un prix "canon" qui est souvent l'arbre qui cache la forêt. Une façon aussi de rendre un peu plus glamour l'après-vente automobile et les services associés. Bref, une sympathique campagne qui devrait probablement prochainement donner des idées à la concurrence...

Sources et Iconographie : Renault, autoactu.com, AM.

29 novembre... et alors?

Connaissez-vous un bon projet qui n'a pas du retard? Moi non... Alors oui, vous vous êtes peut-être précipités en masse pour découvrir le nouvel Automotive Marketing et, oh stupeur, c'est toujours l'ancien...

Allez, ne soyez pas déçus! C'est bien cette semaine que la nouvelle version sera mise en ligne... Mais je n'avais pas anticipé le délai de reroutage de l'actuelle URL vers le nouveau site un week-end... Cela va donc prendre un peu de temps et il va falloir patienter quelques jours de plus... Mais vous verrez, l'attente en vaut la peine, avec notamment, à découvrir, l'interview d'un homme passionné et passionnant. Pas la peine d'insister, je ne vous en dirai pas plus!

 

En attendant, voici quelques vidéos qui m'ont bien amusé ce week-end. Electronics Arts commencent à communiquer autour du nouveau volet de "Need for Speed", histoire de ne pas laisser le champ libre à Gran Turismo 5 qui est ENFIN arrivé!

Le fabricant de jeux vidéos dévoilent donc de sympathiques vidéos sur le quotidien des "voituriers" des bolides présents dans le jeu avec cette accroche : Les aventures de deux voituriers, amoureux de belles voitures. Voici un aperçu de leur quotidien… Conduire les plus puissants bolides du monde…. à 15 km/h !" Frustrant non? drôle aussi...  Trois vidéos sont déja en ligne.. et le jeu est dans les bacs depuis le 16 novembre! Reste plus qu'à être très sage pour que le Père Noël vous les dépose sous le sapin...

 

Tic...tac...tic...

Le compte à rebours a commencé (sic... désolé pour la faute initiale... l'heure tardive d'écriture n'était pas propice !)... Après plusieurs effets d'annonce et un petit teaser la semaine dernière en guise de mise en bouche, voici que je peux vous annoncer la date "officielle" du nouvel Automotive Marketing...

 

Ce sera en effet lundi prochain, soit le 29 novembre! Dans maintenant moins d'une semaine, vous découvrirez un tout nouveau site. Plus beau, plus convivial, mieux hiérarchisé et recentré sur ce qui a vous plait sur AM... et bien entendu, quelques nouveautés!

Automotive Marketing continuera de décrypter pour vous le marketing automobile avec toujours une mission : vulgariser, au sens noble du terme, le cercle vertueux formé par le marketing, la communication et le commerce automobile. Un site qui s'adresse aux passionnés d'automobile, aux marketeurs, aux étudiants qui me font régulièrement le plaisir de m'écrire et qui intéresse de plus en plus les professionnels même si ce n'est pas sa mission première (d'autres font cela bien mieux que moi... et c'est leur job! pas le mien!)

Avec, comme vous l'avez découvert la semaine dernière, une nouvelle signature : "Le webzine du marketing automobile".

Oui, j'ai choisi un format "webzine". Car c'est à la fois tendance sur le web, mais aussi pratique. Toujours des actus (marketing bien entendu, je laisse aux plus doués que moi le soin de vous avertir des sorties produits, scoops,....) en Une, mais présentées d'une manière beaucoup plus agréable et intuitive. Actus qui se placeront automatiquement dans la rubrique éponyme

Le blog continuera d'être sur le format actuel en vous décryptant des campagnes, des stratégies, des pubs... ou encore des tests commerciaux comme celui qui vous avait tant plus au lancement de la DS3! Des visites aussi puisque les Motor Village de Fiat ou le tout nouveau show-room Mercedes, que je vous promets depuis de longues semaines, auront enfin droit à une visite contée prochainement sur le blog!

Les rubriques actuelles que j'ai un peu délaissées ces derniers temps seront désormais regroupées dans des "Dossiers" publiés régulièrement.

Une toute nouvelle rubrique consacrera de manière plus formelles des interviews. Automotive Marketing va aller pour vous à la rencontre de celles et ceux qui font le marketing automobile d'aujourd'hui! Chef de produit, Directeur de la communication, .... auront la parole! D'ailleurs, pour la première interview, je pense que vous ne serez pas déçus!

Et toujours de l'intéractivité avec une page Facebook et une chaine Youtube qui seront mis à jour plus régulièrement qu'aujourd'hui et vous proposeront des contenus exclusifs! Enfin, vous l'avez demandé, vous l'aurez donc : une newsletter!

 

Bref, un site tout beau tout neuf... qui d'ailleurs n'effacera pas celui-ci dont vous lisez d'ailleurs le 199ème billet du blog! Changement d'hébergeur oblige, il n'était pas possible de récupérer l'intégralité du contenu. Alors cette version d'AM perdurera en reprenant une extension e-monsite.

 

Je vous donne rendez-vous le 29 novembre prochain, à l'adresse habituelle du site pour découvrir cette nouvelle version qui, je l'espère, vous plaira autant qu'à moi! En attendant, vous n'êtes pas à l'abri d'un dernier petit billet d'ici la fin de la semaine et les ... du jour continuent aussi toute cette semaine!

PS : j'oubliais : d'autres marketeurs publieront de temps en temps sur cette nouvelle version... mais je ne vous ai rien dit Clin d'œil

 

La grande compression!

Le mercredi, c'est la journée des enfants! Mais vous, chers lecteurs, vous n'en êtes plus.... Pas grave, Automotive Marketing a pensé à vous...Aujourd'hui, mercredi rime donc avec divertissement!

 

 Un divertissement signéEuropcar qui vient de lancer son offre de location longue durée "Autoliberté" avec le slogan : "Pourquoi acheter une voiture quand on peut la louer?" Et c'est une campagne de communication originale que le loueur a choisi pour promouvoir cette offre inédite.

 

Depuis quelques semaines, des vidéos décalées ont débarqué sur le net. Le principe : une caméra cachée filme la réaction d'automobilistes qui, lorsqu'ils reviennent vers leur voiture (après avoir fait des courses par exemple), retrouve une voiture compressée avec un simple mot les invitant à appeler "l'Autorité réglementaire pour l'équilibre automobile".

En ligne, une hôtesse leur explique avec calme que leur voiture a été compressée afin de réduire le parc automobile existant et ainsi prendre un peu plus soin de l'environnement. Logiquement, la réaction des automobilistes est logiquement démesurée et largement à la hauteur des espérances d'Europcar. Au bout de quelques minutes, on leur dévoile la supercherie et des équipes du loueur débarquent pour rassurer les piégés et recueillir leurs premières impressions.

En guise d'épilogue, c'est l'animateur TV et radio Sébastien Cauet qui a fait l'objet de ce canular de "Grande Compression". Son Touareg VW de dernière génération stationné dans la rue est rapidement remplacé par un véhicule compressé non identifiable. Europcar pousse même le vice à simuler une verbalisation de l'animateur car son véhicule "compressé" gêne la circulation!

On s'aperçoit vite qu'en fin connaisseur d'automobile, Cauet a de gros doutes sur le fait que ce soit bien son véhicule qui ait été compacté. Les équipes d'Europcar débarque donc une nouvelle fois pour dévoiler le stratagème. On notera que l'animateur a un grand self control.

But de l'opération : Sensibiliser l'opinion et les pouvoirs publics sur la trop grande importance du parc automobile. Toutes les vidéos et les informations sur le système "Auto Liberté" sont à retrouver sur ce site web.

L'avis du marketeur :

A la fois simple et drôle, ce petit buzz viral est bien ficelé. Surtout, il fallait avoir l'idée. Après, il n'est pas sûr que le lien entre le concept d'Auto Liberté et ces vidéos sont immédiat. En attendant, on se délecte de la réaction des automobilistes... Et vous, comment auriez-vous réagi?

Sources et Iconographie : Europcar, Youtube, AM.

Renault ne transforme pas l'essai?

Un peu de sport pour débuter cette nouvelle semaine...

Si Citroën est depuis peu partenaire de l'équipe de France, et que Peugeot se plaît à sponsoriser plusieurs sports (tennis, golf, rugby, foot,..), Renault est depuis plus de deux ans partenaire officiel de la Fédération Française de Rugby (FFR).

 

Un sponsoring qui coûte cher à la marque au Losange (entre 2,5 et 3 millions d'Euros par an) et qui, pour le moment, ne semble pas porter ses fruits. En effet, dans un entretien accordé au Figaro, un porte-parole de la marque annonce en « attendre plus de la part de la FFR ». Il est vrai que Renault s'est beaucoup investi : campagnes médiatiques importantes, séries spéciales, présence et fourniture d'une flotte lors d'événements,... la marque n'a pas ménagé ses efforts.

 

Un partenariat que Hervé Gros, Directeur de la Communication Commerciale de Renault, ne juge pour le moment pas « gagnant-gagnant ». Ce qui est pourtant, lors de tels investissements, le but de l'opération. Il affirme même « De même que nous aidons la Fédération à promouvoir le rugby, via entre autres, les 7000 séries limitées au nom du XV de France, la fédération doit nous aider à professionnaliser notre relation au rugby ».

Du côté de la FFR, le son de cloche est totalement différent. Lionel Laffitte, directeur marketing et communication de la FFR, s'est également confié au Figaro : « Nous nos autres partenaires (Société Générale, GMF, Orange et Nike) sont unanimes pour dire qu'ils sont satisfaits de notre politique de sponsoring ». La FFR, pour répondre aux petites attaques de Renault, fait même intervenir d'autres partenaires : «Elle (la FFR) a limité le nombre de ses partenaires officiels à cinq, afin de donner à chacun la même visibilité. C'est un bon choix » commente l'un deux.

 

Toutefois, le problème de notoriété n'est pas ce qui gêne Renault. Le premier constructeur automobile de France n'a pas besoin d'augmenter sa visibilité en France. Son objectif est d'être reconnu comme un acteur majeur du rugby et ainsi pouvoir plus facilement lier son image aux valeurs de ce sport. Un peu comme le fait Peugeot.

Il est vrai que Renault n'apparait pas encore dans les cinq sponsors du rugby reconnus par le grand public, comme le montre ce graphique réalisé par le Figaro et Rugbyscope.

 

Doit-on alors y voir un désengagement de Renault du rugby? Si la collaboration entre la marque et la FFR continue dans des relations si délicates, c'est fort probable. Renault se dit d'ailleurs prêt à rester dans le rugby via un club plus qu'au travers de la Fédération tout entière. Car là, la reconnaissance est plus immédiate. Un peu comme Peugeot qui est depuis longtemps associé au rugby via la seule équipe du Stade Toulousain. Un partenariat qui s'était d'ailleurs révélé décisif pour le Lion en 2006 pour devenir la voiture officielle de la coupe du monde de ce sport qui s'est déroulée en France.

 

Mais à l'inverse de ce dernier, pas question pour Renault de sponsoriser simultanément plusieurs sports. Hervé Gros explique d'ailleurs avoir été récemment contacté par la Fédération Française de Football et par le PSG, mais a décliné ces deux propositions. « Tant que nous serons partenaires du rugby, nous ne pourrons pas être associés au football. Le rugby ne pâtit pas du côté inaccessible en matière d'image du football. C'est encore un sport qui véhicule des valeurs de proximité et de simplicité qui sont les nôtres » selon Hervé Gros.

Renault attend donc un véritable travail de collaboration et de communication avec la FFR. Le constructeur propose donc d'ailleurs la création d'un club de sponsors, sous l'égide de la FFR, avec la mise en place d'actions sociales communes avec les autres sponsors officiels de la fédération. C'est par exemple ce qui existe très bien dans le tennis ou encore avec le cyclisme puisque pour ces deux sports, les sponsorts Peugeot et Skoda s'investissent tout au long de l'année avec les autres sponsors pour des événements locaux.

 

La FFR n'y est pas opposée, mais tout cela prend du temps. Elle doit composer avec l'ensemble de ces partenaires, souvent historiques. Et ne peut juste procéder selon les désidératas de Renault, sponsor certes, mais depuis deux ans seulement, alors que la Société Générale, Orange ou la GMF, toutefois pas opposées au projet, sont des partenaires « historiques ».

 

Comme le conclut le Figaro, 2011 sera sans doute une année décisive dans ce partenariat. Toutefois, avec des rapports plus que tendus entre les deux parties, il est difficile de voir une issue positive. Renault est semble-t-il pressé de récupérer les bénéfices de ce sponsoring... Mais le dernier arrivé risque, à trop vouloir bousculer les codes, être vite éjecté. Et quand on voit la popularité grandissante du rugby en France, on se dit que la FFR n'aura aucun mal à trouver un autre sponsor. Alors peut-être que la marque devrait prendre son mal en patience et essayer de s'entendre avec la FFR....

Sources et Iconographie : Renault, Peugeot, Youtube, lefigaro.fr, AM.

A NOTER : Vous le savez, la métamorphose d'AM approche. Pour être tenus informés de sa mise en ligne, rejoignez la fanpage d'AM sur Facebook! Pour vous faire patienter, voici un petit avant-goût avec le tout nouveau logo (et la nouvelle signature) du site!

 

L'avenir est assuré

Il est rare que je consacre deux billets de suite à la même marque. Mais cette fois, plus qu'un billet décryptage, c'est un clin d'oeil sympathique que je voulais vous montrer.

Au dernier Mondial de l'automobile, Hyundai a dévoilé le petit monospace ix20.

 

Derrière ce patronyme un peu spécial se cache le remplaçant Matrix. Vous ne voyez peut-être pas ce qu'est le Matrix, c'est pourtant un minispace qui est resté dix ans dans la gamme du constructeur coréen et qui avait été, chose surprenante, signée du bureau de design Pininfarina. C'est d'ailleurs là qu'on se dit que le maestro italien n'a pas réalisé que des chefs d'oeuvre comme vous pouvez le remarquer ci-dessous :

 

Bref, depuis quelques jours, le petit ix20, basé sur la plate-forme du réussi Kia Venga (on reconnait d'ailleurs très bien les traits de l'autre monospace coréen) est entré dans sa phase de commercialisation. Les affichages ont débuté, les annonces dans la presse aussi, et le spot TV que vous pouvez découvrir ci-dessous et qui met en avant les 5 ans de garantie (bien de prime abord mais un peu court quand le siamois de Kia en offre 7).

En parallèle, Hyundai France a mis son site web à jour et vous permet même de télécharger la brochure du véhicule en PDF. Moins qui suis féru de brochure, je les télécharge souvent (eh oh, interdiction de se moquer ok?!). Et en ouvrant celle de l'ix20, j'ai découvert que le service communication de l'importateur français est... plein d'humour!

 

En pleine réforme des retraites, on peut lire un argumentaire commercial très au fait de l'actualité : "Qui a dit que vous deviez travailler jusqu'à 18H?  ou 65 ans?"..."Aujourd'hui, les anciennes règles ne comptent plus", ou mieux encore avec la signature du modèle "Pourquoi passer sa vie dans une boîte?".

 

De nombreuses accroches dignes des derniers slogans politiques jalonnent cette brochure, à la sauce automobile bien entendu : "Le nouveau Hyundai ix20 ne considère pas « non » comme une réponse acceptable."Même les phrases titres des différents argumentaires sonnent comme des revendications "L'avenir est assuré" ou "A chacun son bonheur"...

 

Bref, c'est simple, ça ne mange pas de pain, mais cela m'a scotché, et je voulais donc vous le faire partager!

 

L'avis du marketeur :

Je pense que mon avis transparaît très bien dans ce (pour une fois diront certains) court billet. Une petite touche d'humour sympathique et peut-être pas forcément volontaire partout de la part de Hyundai mais quand on se prend au jeu comme je l'ai fait, on se met à voir des discours de politicien un peu partout dans cette brochure. D'ailleurs, vous pouvez la télécharger ici. Ca ne coûte pas très cher, mais c'est un bon moyen d'attirer l'attention. Preuve s'il est était besoin, j'y ai même consacré un billet!

Sources et Iconographie : Goviral Network, Hyundai, AM.

Live smart?

Et non, je ne vous parle pas de la célèbre Smart. Car Smart, c'est le nouveau slogan choisi par Hyundai. Ou plutôt "Think Smart, Drive Smart, Live Smart". Une signature pleine de sens dont l'un, et pas des moindres est l'écologie. Oui, car c'est à la mode. Et même si 2010 aura assurément marqué le retour de la voiture plaisir, et, amusant parallèle, le vrai décollage de la voiture électrique, on essaie aujourd'hui de faire rimer plaisir de conduite avec écologie.

 

Certains, comme Fiat avec sa 500 TwinAir et le moteur essence le plus propre du monde, ou Citroën, avec la pub de la C4 et son sytème stop and start que les chevrons veulent nous faire passer comme de la micro-hybridation super technologique y arrivent tant bien que mal.

Mais n'allez pas croire que le "Green" ne fasse vendre qu'en Europe. Aux Etats-Unis aussi, mais surtout au Canada, la publicité pour les voitures écolo n'a jamais autant eu de place que ces derniers mois sur les écrans TV. C'est bien pourquoi Hyundai a aussi choisi cette voie.

 

Et la marque coréenne n'est pas en reste avec sa nouvelle berline Sonata. En plus d'être très agréable à l'oeil, la berline s'affirme comme "l'une des plus propres au monde" dans sa version "hybrid".

  

Hyundai a confié la mise en boite et la communication de ce message à l'Agence Innocean Worldwide. Une agence coréenne toute jeune puisque créée en 2005 mais qui a déjà su se faire remarquer et possède déjà des bureaux dans le monde entier. C'est Innocean Worldwide Canada qui a imaginé les spots que vous allez voir ci-dessous. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que pour son plus gros client, IW a vraiment cogité.

 

Si la Sonata est une voiture "propre" et que c'est le message que le constructeur souhaite faire passer, il faudrait peut-être aussi que le spot en lui-même soit le moins impactant possible sur l'environnement. Promouvoir du "Green" en faisant du "Green", c'est plutôt novateur.

Pour autant, il fallait bien montrer toutes les qualités dynamiques et technologiques de ce nouveau modèle. Un film 3D? Non, cela aurait fait bien cheap. Il n'y a qu'à voir la pseudo vidéo de présentation du nouveau C4 Picasso réalisée ainsi pour s'en convaincre. Alors quoi?

La réponse est simple. On installe la Sonata sur un plateau TV et on apporte le décor autour d'elle. Mais pas de n'importe quelle manière. Pour l'électricité, on s'alimente avec des panneaux solaires. Pour amener les paysages et décors? Des manivelles, des bras et des mollets musclés... et c'est tout. Enfin, histoire de démontrer au télespectateur toute l'énergie déployée pour faire un spot écolo, on lui révèle la supercherie en fin de film. Je ne suis pas très clair? Alors regardez :

Ce spot fait depuis quelques semaines le buzz. Et Hyundai l'avait bien anticipé. C'est pourquoi deux autres spots ont été tournés, et l'axe de communication "Think Smart, Drive Smart, Live Smart" devient depuis le slogan du constructeur.

Car si la Sonata Hybrid affiche des performances environnementales étonnantes, elle n'est pas la seule. La Sonata Turbo et le nouveau Tucson (connu chez nous sous le nom d'iX35) sont également plus respectueux de l'environnement que nombre de leurs concurrents. Deux spots leur ont alors été dédiés.

Pour la Sonata Turbo, performances et technologie sont mises en avant :

Pour le Tucson, Cross Over oblige, c'est biensûr l'utilisation par tous les temps qui est privilégiée. On notera d'ailleurs quelques similitudes d'univers avec la toute première publicité du Peugeot 3008 :

 

Vous aurez noté la fin du spot qui affirme encore un peu plus son caractère écolo avec la petite signature "This commercial was made with no carbon footprint" et, fin du fin, le logo Hyundai qui apparait sur un ciel bleu semé de quelques nuages.

Signalons également que cette campagne s'accompagne d'une chaine Youtube dédiée sur laquelle vous pouvez découvrir l'univers "Live Smart". Pour vous y rendre, c'est ici. Une manière amusante de découvrir le concept de l'empreinte écologique.

 

Je ne serais pas complet si je ne vous dévoilais pas le making-of de cette publicité 100% écologique. Un making-of pour une fois très complet car il nous permet en plus de voir les problématiques de l'Agence dans la réalisation des films et le message à faire passer :

L'avis du marketeur :

J'ADORE!!!! Oui, cela nous change de toutes les publicités fausse écologie vraie démagogie qui déferlent sur nos écrans français! Malheureusement, la Sonata n'est toujours pas commercialisée en France, alors nous ne sommes pas prêts de voir cette publicité! Plus sérieusement, Hyundai est le meilleur client de IW et on voit que l'agence a vraiment soigné son annonceur. Le making-of est également très intéressant car il démontre que toutes les belles paroles promises dans le film ont bel et bien été respectées. En bref, le coup de coeur de ce début de semaine Clin d'œil

Sources et Iconographie : Hyundai, Youtube, AM.

Le pneu, c'est fun!

Soyons clairs. Le pneu n'est assurément pas la thématique automobile la plus fun qui soit. Et pourtant, certains arrivent très bien à communiquer sur le sujet. Notamment les réseaux de vdistributeurs toutes marques. Mais non, rassurez-vous, je ne vous parlerai pas de l'insupportable Feu Vert et sa « patte de l'expert »! Une aberration ce slogan... à laquelle Renault répond très bien avec « Qui mieux que Renault peut entretenir votre Renault ». Car les « vrais » experts d'une automobile, ce sont forcément ceux (les constructeurs sic) qui la fabriquent.

 

Bref, intéressons-nous aujourd'hui à deux réseaux spécialisés dans le pneu et qui communique autrement qu'en voulant faire la nique à l'industrie automobile... et à un manufacturier qui met la gomme...

 

Commençons par Euromaster, le leader européen de la distribution de pneumatiques. Ce dernier a choisi, pour sa traditionnelle campagne consacrée aux pneus hiver, de confier son budget à DIFFERENTIAL MARKETING, agence de conseil en marketing différentiel.

 

Le principe est simple : si la température excède 7° pendant 20 jours sur les 3 mois d’hiver, les clients pourront se faire rembourser leurs pneus sous forme de chèque. Pour cela, ils doivent se rendre sur le site www.7degres.fr dédié à l'opération.

 

Objectif clairement explicité dans le communiqué de presse d'Euromaster : générer du chiffre et qualifier la base clientèle (via le site web)! Il est tellement rare qu'une marque précise si distinctement ses attentes, que cela mérite d'être signalé. Et pour ce faire, la marque a vraiment choisi un positionnement décalé. Cela ne se ressent pas forcément dans la créa de l'affiche qui valorise le message du remboursement sur le pneu hiver en fonction des conditions climatiques. Mais c'est parce que ce message doit passer. C'est carré, simple... mais efficace! C'est d'ailleurs fait pour, car l'offre ne dure que jusqu'au 30 novembre. Et vu les agréables températures du moment, cela devrait créer du trafic dans les centres Euromaster!... et de nombreux remboursements!

Autre stratégie payante qui s'affiche à nouveau en radio et sur nos écrans depuis quelques jours, la campagne Siligom.

 

La recette ne change pas : Amanda Lear, des faux techniciens vrais bogosses et toujours des répliques à l'humour douteux mais efficace ("Quand ils sont neufs et tendres, ils assurent tout l'hiver"...). Ces dames vont sans doute se rendre en masse chez Siligom! Espérons juste pour ces fameuses cougars qu'elles ne seront pas trop déçues que Robert le Chef d'Atelier ne ressemble pas vraiment à celui de la pub! Elles se consoleront avec la Twingo et les LCD mis en jeu.

 

Distributeur de pneumatiques, c'est bien. Mais manufacturier, c'est mieux! Alors pour le lancement de son nouveau pneu Street Response, Dunlop sort le grand jeu.

 

C'est que ce nouveau pneu qui « impose de nouveaux standards » selon la marque, a droit à une campagne de communication européenne. Dunlop fonde en effet de grands espoirs dans ce pneu qui reprend la Touch Technology, jusqu'à présent réservés aux pneus de course du fabricant.

 

Site web, (www.dunlop-tires.com)  jeu concours, campagne d'affichage et surtout une vidéo promotionnelle détonante! Prenez trois Citroën C1 (pour montrer que le nouveau pneu n'est pas réservé à l'élite), autant de talentueux pilotes dont l'excellente Ben Collins (qui n'est autre que le STIG!!!!!!!!!!!), un parking... et vous obtenez des figures impressionnantes!

 

L'avis du marketeur :

Oui, le pneu, ca peut être fun. Il suffit juste de savoir faire une communication adaptée. Qu'on choisisse une stratégie différentielle intéressante enrobée d'une communication somme toute classique, qu'on se la joue provoc' façon Siligom ou « j'épate la galerie » version Dunlop... ces trois exemples montrent qu'on peut toujours, en communication, faire quelquechose de réussi pour peu qu'on réfléchisse avant. Me viens alors en tête une question toujours sans réponse d'un de mes professeurs de marketing... « Vous aimez le marketing... mais trouveriez-vous ça toujours aussi sympa si vous deviez faire la promotion de barils de lessive? »......... A méditer!

Sources et Iconographie : navi-mag, Valeur d'Image, Differential Marketing, Euromaster, Siligom, Dunlop, Goviral Network, AM.

Ca Gordinise un max!

Il y a presque un an naissait Automotive Marketing. Et mon premier billet (relire ici) était consacré à la renaissance d'une des plus célèbres griffes de l'automobile sportive made in France : Gordini.

 

Une année est passée et Renault tire aujourd'hui un bilan de ce revival via un communiqué de presse. Logique alors que je vous en parle.

Et je ne vous le cache pas. A la première lecture de ce communiqué, le passionné d'automobile que je suis a été choqué. Vraiment. D'ailleurs, plutôt que le spot anglais de la Fabia RS, j'avais même choisi d'afficher en Une d'Automotive Marketing "L'aberration du jour". Mais une fois le point final mis à mon petit laïus, le marketeur que je suis a eu l'envie soudaine de relire ce communiqué. Une seconde lecture qui m'a permis  de lire la prose du Losange avec un autre oeil. Attention, je crois que la suite du billet ne plaira pas à tout le monde...

De prime abord, voilà la phrase qui m'a interpellé : 

"Twingo Gordini R.S. et Clio Gordini R.S ont permis de développer les ventes de Renault Sport en séduisant une clientèle plus jeune mais également plus  féminine. Fort de ce succès, Renault étend sa griffe « French Touch » en lançant Twingo Gordini. Ce nouvel opus s’intègre dans la gamme Twingo en remplacement de la version GT."

 

Ca n'a l'air de rien, mais Renault réservait jusque-là cette signature sportivo-luxueuse à ses citadines les plus exclusives. Déjà lors de l'annonce du retour de "Gordo", les fans avaient crié au scandale en découvrant qu'aucun changement technique n'était fait sur les Twingo RS et Clio RS Gordini. Oui, mais Renault se défendait alors en arguant que le sigle RS et les performances qui vont avec étaient suffisants pour ne pas "doper" ces modèles griffées.

 

Certes, l'argument se tient. Mais alors que penser d'une simple Twingo "GT" qui se transforme en Gordini? Car GT, pour Twingo, cela signifie 1.2 TCE de 100 ch (agréable à conduire mais pas très sportif) ou pire, 1.5 DCi 85 ch. Une Gordini diesel? On aura tout vu!

En même temps, que représente le mythe Gordini pour la clientèle automobile d'aujourd'hui? Le rallye de Monte Carlo? Cela fait bien longtemps que Renault n'y est plus engagé officiellement. Voitures sportives et dépouillées? OK...mais qui, de nos jours, mettra 20 000 euros dans une voiture sans clim? Pas grand monde à part une clientèle d'aficionados passionnés... Très bien, mais cela fait bien longtemps que les marques d'automobiles ne vivent plus grâce à eux... Une voiture un peu voyante avec des phares jaunes et son bleu si spécifique? Autant cela a son charme sur une R8 de l'époque autant nous ne sommes plus nombreux à franchir le pas d'une couleur "osée"... Preuve en est les ventes confidentielles du très particulier Vert Alien sur la Clio RS... Et les exemples similaires sont légions...

 

Aujourd'hui, le client prêt à investir 20 000 euros ou plus dans une citadine veut se démarquer. Le succès des Mini, DS3, Fiat 500 ou encore Audi A1 en est la preuve. Et c'est alors le point de vue qu'a adopté Renault. Alors au final, une timide GT qui devient Gordini, cela peut être tentant :

 

Une Gordini version 2010 c'est une voiture : élégante (jantes alliages, carroserie entièrement peinte), bien équipée (clim automatique, autoradio MP3 et bluetooth,...), distinctive (badge, sellerie, déco, couleur, ... siglées Gordini), écologique et abordable (d'où les petits moteurs, plus respectueux de l'environnement et plus accessibles). Car oui, en développant la série Gordini sur des motorisations plus basiques, mais encore un brin dynamique, Renault veut populariser encore un peu plus le véhicule adapté à la personnalité de chacun. Ou comment faire d'une voiture SA voiture.

  

Et force est de reconnaître qu'en dressant un bilan, la renaissance de Gordini version Renault séduit. Pas les inconditionnels de sport auto, bien entendu. Mais comme je l'ai dit plus haut, ce ne sont pas eux qui font vivre à eux seuls une marque. La griffe Gordini semble avoir trouvé sa clientèle sans jouer du buzz dont toutes ses concurrentes usent et abusent.

Renault, qui voit en Gordini une "french touch", se félicite. Depuis son introduction, Twingo RS et Clio RS ne cessent de progresser sur leurs marchés respectifs. Mieux, une véritable communauté est née avec 28 000 fans sur Facebook et une application I Phone téléchargée 115 000 fois! Surtout, Gordini a atteint la cible visée par Renault. La clientèle Gordini RS est plus jeune et plus féminine qu'auparavant sur les gammes sportives.

D'aucuns verront le mythe Gordini totalement bafoué par ce revival... Sauf qu'une fois encore, cela serait jugé bien précipitament. Ainsi, si Renault a relancé la griffe avec d'autres couleurs que le célèbre bleu de la R8, les clients ne s'y trompent pas et 90% des commandes concernent le bleu "Malte", sorte d'actualisation du bleu de l'époque, mais adapté aux codes du 21ème siècle. Tout comme les bandes blanches sont présentes à 99% sur les véhicules livrés! Ce qui, dixit la marque, "illustre l’attractivité des versions Gordini et la force intemporelle de leur code identitaire".

En matière de communication aussi, Renault a créé un univers Gordini, comme j'ai déjà pu vous en parler ici.

 

L'avis du marketeur :

Oui, je dois l'avouer. J'étais très sceptique à l'annonce de la renaissance de Gordini, et encore plus après l'annonce de ce qu'il se dessinait. C'était il y a un an. Depuis, les résultats commerciaux ont donné raison à Renault et donc à son Directeur Marketing, Stephen Normann, qui défendait à l'époque cette réinterprétration face à toutes les critiques du public et de la presse. Peu de communication, pas de réel buzz, et pourtant, Renault a su imposer sa vision de Gordini en 2010 et décide donc aujourd'hui de l'étendre un peu plus. Car il y a fort à parier qu'après des Twingo Gordini non RS, on croisera bientôt sur nos routes les spécimens Clio, Mégane et consorts. En parallèle, les plus attentifs d'entre vous auront remarqué que le Losange a aussi profondément revu sa gamme "Initiale", appellation des versions les plus luxueuses de ses modèles. Et le succès est également au rendez-vous. Initiale et Gordini, deux premiers pas réussis dans les univers du luxe et du sport... De là à y voir des signes annonciateurs d'un vrai haut de gamme pour le constructeur français et de futurs modèles sportifs... Il n'y a qu'un pas que je franchis avec plaisir!

Sources et Iconographie : Renault, chaîne Youtube d'AM, AM.

 

 

Peugeot, un coup d'avance digital?

Déjà une semaine sans billet (mais des news en page d'accueil toujours actualisées... ouf! L'honneur est sauf)... pour cause d'emploi du temps bien chargé et baisse évidente de motivation avec ce froid qui arrive... Mais me voilà de retour sur le blog avec une thématique digitale pour votre plus grand plaisir?!

 

Car oui, je ne cesse de vous le répéter, et vous le constatez chaque jour un peu plus, le web a aujourd'hui pris une importance capitale dans nos vies. 85% des foyers équipés surfent au moins une heure par jour! Un joli résultat qui s'affiche aussi dans l'automobile. Car les sites consacrés sont dans le Top 10 des sites web les plus consultés, derrière les moteurs de recherche (google, windows live,...), les sites d'actu (le monde, tf1 news,..), les "communautaires" (facebook, twitter, viadeo,...), d'achat en ligne (ebay, priceminister,...) et les sites de partage (youtube, dailymotion, wat.tv,..). Un joli succès, mais il faut dire que les constructeurs déploient quantité de moyens pour vous attirer.

  

Il est vrai que le web et toutes les plate-formes digitales (wap, applications smartphone,...) constituent une vitrine, si ce n'est un premier pas vers l'achat automobile. D'ailleurs, selon une étude réalisée par l'Ifop pour Aramis Auto en juin dernier, 37% des cyberconsommateurs seraient prêts à franchir le pas de l'achat en ligne.

Et pour une fois, nos constructeurs nationaux ont « un coup d'avance » en communication digitale. Et parmi les trois, s'il en est un qui a depuis longtemps pris de l'avance sur la communication digitale, c'est bien Peugeot.

 

En effet, la marque sochalienne s'est affichée très tôt sur la toile. Au point même qu'en 2001, alors que nombre de constructeurs démarraient sur le net, Peugeot lançait déjà la V2 de son site web www.peugeot.fr. En parallèle, Peugeot a été la première marque à offrir un "vrai" site web à ses concessionnaires, à se lancer sur la réservation d'automobile en ligne (avec Peugeot webstore) ou encore avoir une vitrine, peugeot-avenue.com (qui a depuis fermé), un site web institutionnel et j'en passe.

 

Un Lion modèle qui pourtant, depuis quelques années, s'était clairement endormi sur ses lauriers. Au point que l'an dernier, Citroën a complètement effacé son cousin de la Toile. Pour sa nouvelle identité, les chevrons ont mis les gros moyens : page Facebook et sites web événementiels pour lancer les nouveaux modèles, community management de haut niveau, réservations online pour la DS3...Citroën est devenu LE français de la Toile!

 

Qu'à cela ne tienne, Peugeot a décidé de reprendre le leadership à l'occasion de ses 200 ans, anniversaire célébré par un vrai renouveau du constructeur. Le succès du site www.new-peugeot.com en témoigne. Peugeot invitait les internautes à illustrer leur vision de l'automobile selon plusieurs thématiques (relire le billet consacré ici). Un succès puisque le site a enregistré en seulement quelques mois 400 000 visiteurs uniques et plus de 500 contributions dont une partie a été exposée sur un mur lors du dernier Mondial de Paris.

 

Puisqu'on parle du Mondial, Peugeot a aussi voulu y créer l'événement. Des internautes ont pu remporter des pass VIP pour l'événement avec essai privilégié de la dernière berline 508. Pas de quoi créer un grand buzz, mais à coup sûr attirer du monde sur le site New Peugeot et inciter les internautes à participer. Le Lion a également profité du Salon pour convier des blogueurs, dont Automotive Marketing, afin d'échanger sur le Peugeot de 2020 autour de Gilles Vidal, le docteur ès design de la marque, transfuge de Citroën.

 Gilles Vidal échange avec des blogueurs autour de son "bébé" SR1...

Si Xavier Peugeot, Directeur Marketing, n'a finalement pas assisté à la soirée, les blogueurs, tous passionnés d'automobile, ont été comblés d'échanger, qui plus est sans langue de bois, avec le designer. Une proximité rare dans l'automobile (bien que Citroën ait déjà utilisé cette stratégie il y a quelques mois) et surtout moins "cheap" que chez Renault qui s'est contenté d'un chat virtuel entre Laurent Van den Acker (remplaçant du controversé designer Patrick Le Quément) et les internautes...

J'en profite au passage pour remercier Peugeot, et plus particulièrement Quentin de Boissieu, Community Manager de la marque, pour cette invitation. Pour en savoir plus sur cette soirée... c'est ici!

Mais revenons-en au sujet du jour. Autres grandes avancées web, Peugeot a lancé tout récemment son nouveau site dédié à l'après-vente et aux services (à découvrir ici).

 

Une thématique ô combien chère pour votre serviteur et le résultat, et le résultat est bluffant. Aucun constructeur, même premium, n'a développé un site aussi poussé pour l'après-vente, souvent le vilain petit canard du marketing chez les constructeurs... et pourtant plus qu'essentiel dans le chiffre d'affaires... et les bénéfices! Un site confié à l'excellente agence digitale Business Lab que j'apprécie particulièrement (et dont je vous invite à visiter le site).

 

Mu y tient une part importante. D'ailleurs, récemment, Automotive Marketing vous avait fait découvrir ce flashmob visant à promouvoir l'offre de mobilité innovante du Lion. Une fois encore, la marque s'impose sur le web.

Alors Peugeot, maitre incontesté du web? Pas encore... Car beaucoup de travail reste à faire. Question Community Management, autrement dit gestion et animation par le constructeur des communautés digitales échangeant à son sujet (via des forums, des sites communautaires,...), Peugeot doit encore s'imposer. Preuve s'il est, la page Facebook de Peugeot compte moins de fans que son cousin aux chevrons.

 

Et même des petits poucets tels que Volvo ont pris un coup d'avance sur le Lion en se créant une véritable communauté de référents. Toutefois, www.new-peugeot.com en atteste, la marque travaille et est sur la bonne voie.

Le site web a aussi un retard phénoménal. Le configurateur, pourtant raison numéro 3 (derrière la découverte produit et la recherche des actualités) des internautes pour aller sur le site d'un constructeur auto est... à la ramasse comme dirait la jeunesse! Mais là encore, une refonte est en cours, comme on peut le constater sur RCZ et 508. Les erreurs sur RCZ et 3008(vous vous souvenez sans doute d'une 307 qui est restée cet été plusieurs semaines en lieu et place du visuel du crossover) ou les « visuels indisponibles » sont d'autant moins pardonnables...

 

Passons sur les mises à jour farfelues, les fautes d'orthographe visibles ici et là et le manque de cohérence dans la navigation... Mais une simple visite sur le site www.citroen.fr vous démontrera que les constructeurs français sont capables de faire des sites beaux et bien conçus...!

L'avis du marketeur :

Soyons beau joueur... si je taquine Peugeot sur sa stratégie web, il faut tout de même reconnaître que la marque est clairement l'une des plus actives sur la Toile avec sa quantité de sites web consacrées à chaque thématique. Mais forcément, on regrette alors que tous ces sites ne soient pas logés à la même enseigne et que le site sans doute le plus visite, peugeot.fr, ne renvoie pas l'image « Motion & Emotion » que la marque revendique.

 

Plus généralement, dans leur stratégie numérique, les constructeurs français sont actuellement dans un mouchoir de proche. En fonction des mois, Peugeot et Renault se disputent la première place des sites constructeurs visités, selon Journal du Net. Toute bonne idée de l'un est reprise illico presto par l'autre. D'ailleurs, selon une étude menée par Illigo et GroupeM, Renault, Peugeot et Citroën sont, avec Audi et BMW, jugées parmi les marques les plus en adéquation avec les médias numériques. Précisément, Renault domine avec 55% contre 52% pour chacun des deux autres français.

55%, c'est aussi le nombre d'internautes qui se souviennent avoir eu un contact avec l'un des tricolores sur la Toile. Un chiffre plutôt faible eu égard des millions d'euros engagés... et qui montre bien que le média web, s'il est sans doute le plus créatif, demeure encore le moins maitrisable...

Sources et Iconographie : Ifop, Aramis Auto, Journal du Net, Peugeot (et tous ses portails digitaux), journalauto.com, AM.

Mondial de Paris : Clap de fin...

Ca y est, la grand-messe parisienne de l'automobile a refermé ses portes dimanche soir. L'heure pour tous de tirer un bilan sur ce Mondial 2010.

 

L'organisation...

Le premier à passer "l'épreuve" du bilan n'est autre que Thierry Hesse, Commissaire Général de l'événement.

 

Et si son rôle est bien entendu de voir les choses de manière positive, nul doute que les chiffres vont en son sens. En effet, dès vendredi, le cap du millionnième visiteur était franchi et dimanche soir il annonçait que ce sont même plus de 1,2 millions de visiteurs qui se seront rendus Porte de Versailles! Si l'on est loin du record établi en 2008 (près de 1,5 millions de personnes), le Mondial de Paris reste sans conteste le Salon automobile le plus visité. De plus, cette baisse de fréquentation peut facilement s'expliquer : moins de nocturnes (seulement deux cette année), des grèves qui ont sûrement découragé bon nombre de visiteurs ou encore les révélations des modèles plusieurs semaines avant l'ouverture sur le net...

 

Cocorico toutefois, puisque, depuis la crise, le Salon français est le seul en Europe qui dépasse la barre symbolique du million de visiteurs. Une donnée importante alors que de nombreux événements ne se sont pas encore relevés, notamment le British Motor Show, qui, après une annulation cette année, se voit également contraint de ne pas ouvrir en 2012, faute de moyens suffisants du côté des organisateurs...

 

A contrario, à Paris, on se félicite que le Mondial 2010, en plus d'avoir tenue ses promesses en nombre de visiteurs, ait aussi pleinement assuré son slogan : "Le futur, maintenant". Car jamais les véhicules électriques et nouvelles énergies n'avaient eu autant de place. D'une part, tous les constructeurs ont exposé un véhicule "vert". D'autre part, un pavillon (oui, c'est plus tendance que "hall") de 13 000 m² a permis à chacun de se familiariser à ces nouvelles énergies. Enfin, le Mondial est le premier salon au cours duquel les particuliers peuvent commander des véhicules hybrides ou électriques en masse!

Les constructeurs...

De part et d'autres, les constructeurs commencent également à faire le bilan. Un bilan somme toute positif, qu'il s'agisse de fréquentation, d'intérêt pour les véhicules... ou de commandes! Citroën a par exemple d'ores et déjà annoncé avoir franchi le cap des 2000 commandes et au moins autant de prises de contact alors que Renault se félicite de 3000 pré-commandes pour ses véhicules Z.E. Ci-dessous, le premier bilan tiré par Automoto dimanche matin sur TF1 :

 

Même le tchèque Skoda, qui ne présentait aucune grosse nouveauté à part sa gamme "verte" GreenLine s'est félicité de carnets de commande bien remplis. Il faut dire que chacun y est allé avec de l'artillerie lourde : remises substantielles (3000€ chez Seat, presque 4000€ chez Renault!), extensions de garantie ou divers petits cadeaux offerts (Ford, Audi), traitement VIP (chez tous les constructeurs) avec champagne et petits fours, bon de réduction (oui, oui!) si réservation d'un véhicule (chez Citroën par exemple)... il y avait de quoi craquer et se laisser tenter. Dans l'espace dédié aux véhicules électriques, plus de 5000 essais ont été effectués.

 

Chez Audi, le cap des 10 000 essais a été passé pour la nouvelle petite A1. Essais réalisés sur une piste destinée à mettre en valeur les qualités dynamiques de la citadine aux anneaux. Fiat aussi a initié plusieurs milliers de visiteurs à son "Eco-Conduite"!

 

Les visiteurs...

Quoiqu'on en dise, et malgré les quelques commentaires un peu négatifs qu'on peut lire ici et là, les visiteurs, sont, comme toujours, sortis heureux de ce Mondial. Il suffisait de prendre le Tramway Porte de Versailles pour s'en rendre compte et voir arriver toutes ces brochures, goodies et autres sacs sur pattes! Car de la traditionnelle brochure aux clés USB, en passant par les stylos ou les miniatures, les constructeurs ont sorti le grand jeu pour que vous vous rappeliez votre visite!

 

Sans compter les habituelles boutiques des constructeurs qui n'ont sûrement jamais autant vendu! Peugeot avoue même avoir été en rupture de stock de 508 miniatures! Automotive Marketing vous avait proposé de publier vos avis sur le Mondial. Chose promise, chose dûe. Découvrez ci-dessous le Mondial de deux lecteurs d'AM (Merci à eux!) :

Nicolas A, Région Parisienne :

"Impressions générales pour ma première au Mondial de Paris :

Les stands sont esthétiquement assez réussis, surtout chez les Allemands (groupe VW avec Audi notamment) et les Français. Par contre, j’émettrais une petite réserve sur l’organisation des halls. La grande majorité des stands les plus susceptibles d’intéresser le public se retrouvent groupés dans le Hall 1 (Français + Mercedes, BMW, Mini…), ce qui a pour effet de l’engorger inutilement. Les gens se bousculent, il est impossible de trouver un angle pour prendre une photo correcte, et la chaleur devient assez vite insupportable…

A l’inverse, on va isoler les stands « énergies alternatives » dans un hall à part, qui se retrouve quasi désert, alors que les stands présentés se révèlent extrêmement intéressants. Les organisateurs « occultent » ainsi ces avancées technologiques en les coupant du reste.

Pourquoi ne pas avoir mélangé les genres, et montré ainsi que ces énergies sont réellement utilisables, voire même déjà utilisées ?

Ce qui m’a marqué :

  

Le nouveau concept « super Superleggera » de Lamborghini, et sa carrosserie en fibre de carbone.

 

La Mini WRC (oui, j’adore les Mini !)"

Et l'avis d'Anthony E. de Lyon :

"Je vais tous les deux ans au Salon de Paris. Et c'est chaque année pour moi un grand plaisir au point que j'y passe généralement deux jours pour vraiment tout faire. Surtout que beaucoup de monde se concentre sur les halls principaux et ne vont pas voir toutes les expositions présentées comme cette année les vieilles sportives de nombreuses marques. Cette édition 2010 comporte pour moi deux faits marquants. Les constructeurs français étaient sur leur territoire et ont donc mis le paquet pour impressionner.

 

Chapeau à Peugeot qui avait le stand le plus beau et le plus classe de tous les constructeurs. A l'inverse, j'ai l'impression que les autres constructeurs n'ont pas profité de Paris pour dévoiler leurs nouveautés. Que dire de Volkswagen qui dévoile son EOS restylée par des photos alors que c'est encore l'ancien modèle qui est sur le salon. Très dommage. Ce salon reste quand même pour moi très agréable à visiter même si, comme toujours, il y a bien trop de monde. Peut-être que l'organisation devrait réfléchir pour rendre la visite plus agréable. Surtout, il faudra m'expliquer pourquoi les gens se sentent obligés d'aller en famille au Salon, bébé en poussette compris!"

Les médias...

Si ce Mondial 2010 a été une réussite, c'est sans aucun doute dû en partie à la mobilisation des médias. TF1, qui se décrit comme la chaîne de l'événement, a été au rendez-vous. Sujets dans les journaux de 13h et 20h, trois émissions Auto-Moto et site web automoto.fr entièrement consacrés au Mondial, jamais la Une n'en avait autant fait. Et clairement, elle ne peut que s'en réjouir. Car, Auto-Moto a réalisé ses meilleurs scores d'audimat le dimanche matin depuis 2009!

 

A n'en pas douter, l'effet Mondial + interview de Sébastien Loeb a fonctionné à plein! M6, RTL ou encore Europe 1 ne sont pas en reste avec des stands sur le Mondial plébisictés par le public! Même France 2 est passé à l'heure de l'événement en consacrant son feuilleton de semaine aux préparatifs! Sur la Toile également, tous les sites ont vécu et vous ont faire vivre ce Paris Motor Show. Mention spéciale pour www.autonews.fr qui offre selon moi les plus belles galeries photos du net! Bien entendu, Autoplus, l'Argus Auto et les autres ont aussi joué le jeu....

Enfin, l'organisation a aussi grandement misé sur le web, en complément de son "Quotidient" distribué dans les allées et aux abords du Mondial. Car sur le site www.mondial-automobile.com, la web TV a fait le plein de contenus inédits : Conférences de presse, animations des constructeurs, visites des politiques, interviews des people,... c'est la première fois que le Salon est autant à la pointe de la com' sur internet! A noter l'effiace "Minute du jour" qui permettait de découvrir LA chose importante du jour...

 

Et Automotive Marketing?

Pour Automotive Marketing, il est aussi l'heure de faire le bilan de ce Mondial de Paris. Vous lisez d'ailleurs actuellement le 6ème billet qui lui est consacré! Et puisque tout le monde parle en chiffres, sachez que pour AM, le Mondial, ca aura été pas moins de 30 heures passées Porte de Versailles (la première journée presse, la soirée des réseaux constructeurs, une visite personnelle, une visite à titre professionnel, la soirée New Peugeot dont je vous parlerai dans le courant de la semaine!), des centaines de sourires et de discussions sympathiques avec les hôtesses, des dizaines de coups de coeur (les stands Peugeot, Audi, Lotus, l'animation Mazda avec la présence d'un FreeRider, les Seat Girls et l'accueil VIP de la marque espagnole),...

 

... 64 cartes de visites reçues, 29 cartes distribuées, 27 conversations "intéressantes" avec des professionnels du secteur auto, 22 coupes de champagnes bues (officiellement... sûrement plus officieusement!), 5 conférences de presse, 4 invitations déclinées, 2 essais de véhicules thermiques (Audi A1, Seat Ibiza Cupra), 1 essai de véhicule électrique (Nissan Leaf... et pas en tant que passager!) et un regret, l'absence d'Aston Martin (certains comprendront pourquoi Clin d'œil)... Surtout, comme je l'avais prédit, "Mondial de Paris façon people" a battu le record de lectures pour un billet et Automotive Marketing se trouve de plus en plus visité et sollicité par les professionnels comme par les passionnés d'auto et de marketing! De bon augure pour la nouvelle version qui fêtera dignement le premier anniversaire du site (ah zut... j'avais décidé de ne rien dire....).

Bref, un  beau Mondial de Paris 2010 pour tout le monde... et là, un mettant le point final à ce billet, je me dis... Vivement le Salon de Genève!!!!!!

Sources et Iconographie : www.mondial-automobile.com, RTL, TF1, Autonews.fr, AM.

Mondial de Paris façon people!

Forcément, je ne peux décemment pas faire une quinzaine consacrée au Mondial de l'automobile sans vous parler des people qui ont déjà arpenté les allées de la Porte de Versailles. Histoire de commencer la semaine en douceur, ce billet tombe donc à pic!

 

Mais pourquoi vous parler de ces people? Alors je sais déjà que les plus fidèles d'entre vous pensent  que c'est parce que le billet le plus lu depuis l'existence d'AM concernait les people du Salon International de Genève (à relire ici d'ailleurs)Alors non, pas du tout! Enfin... pas seulement Clin d'œil. Car les personnalités font aussi partie de l'armada déployée par les constructeurs pour séduire les foules et faire la promotion de leurs modèles et qu'il est donc logique de s'intéresser à tout ce petit monde qui gravite autour de l'auto. Comment, et pourquoi.

 

Le premier constat est qu'on distingue facilement plusieurs types de people au Mondial de l'auto, et la raison de leur venue. Première catégorie, les pseudo vedettes de la TV et de la radio qui couvrent le Mondial... parce que c'est leur job. AM a donc croisé dans les allées plusieurs équipes et animateurs de M6, et notamment Dominique Chapatte et Kareen Guiock, de Turbo ou Stépahne Rotenberg, vrai passionné d'auto (et pour l'avoir déjà croisé, personnage très sympathique). 

 

Les équipes d'Automoto de TF1 sont également présentes... tout comme quelques animateurs et personnalités de RTL (Vincent Perrot, Laurent Gerra, Laurent Boyer) car la radio numéro 1 en France dispose d'un stand sur le salon. Idem pour Europe 1 qui a même lancé u ne web radio inédite pour l'occasion.

Viennent ensuite les personnalités qui sont là pour des raisons professionnelles. Ou pour être plus clair, y viennent car elles sont sous contrat avec les constructeurs qui exposent.

 

C'est par exemple le cas de Miss France, Malika Ménard,  qui a fait une séance de dédicace la semaine dernière (Sylvie Tellier, la populaire Directrice de la société Miss France était également de la partie et pose ci-dessous au volant d'une 508) sur le stand Peugeot, partenariat oblige. La Miss a même fait quelques tours de roue au volant de la iOn.

  

Mais l'attraction du week-end était sans conteste le septuple champion du monde des rallyes, le talentueux Sébastien Loeb, qui a pris un bain de foule en compagnie de son copilote Daniel Elena, sous la bienveillance de Citroën. Les caméras de BFM TV ont suivi le champion, et je vous découvre de voir sa visite ci-dessous :

 

Renault a également fait venir son pilote de F1 Robert Kubica...

 

...et Lotus sa mannequin de représentante, Naomi Campbell, ainsi que Mickey Rourke, Stirling Moss et même... Garou!

 

La troisième catégorie est remplie de personnalités invitées par les constructeurs. Par exemple, il y avait foule à la soirée d'avant-première organisée par la marque au Losange : Alain Prost, Frédérique Bel, Nicolas Anelka, Luc Besson,Judith Godrech ou encore... Rachida Dati! Si la présence de certains est plus que légitime ou compréhensible, on peut se demander ce que d'autres ont bien pu venir y faire... mais surtout pourquoi Renault les a invités!

 

Comme à l'accoutumée, Audi va faire le plein de people et nombre "d'Audistes" plus ou moins connus ont ou vont également faire une apparition, toutefois plus discrète. Ne donc pas étonnés si vous croisez David Hallyday, Bixente Lizarazu ou encore Calogero, fidèles des anneaux!

Petit tour d'horizons des personnalités ayant fait le déplacement avec Caradisiac :

Sans compter qu'il y a bien entendu les nombreux starlettes pique-assiettes de la soirée d'inauguration. Vous savez... ces gens connus dont plus personne n'attend le nouvel album ou le prochain film... mais qui ont besoin de se montrer pour dire « j'existe encore! »... sans aucun intérêt pour l'automobile. On ne citera bien entendu personne, histoire de ne pas avoir d'ennuis, mais vous saurez les reconnaitre dans la vidéo ci-dessus... ou par une petite recherche Google!

Enfin, la dernière catégorie, et pas des moindres, est constituées des personnages politiques, ou assimilés. Des people? Ils le sont devenus depuis quelques années, n'hésitant plus à s'afficher dans la presse histoire d'amasser quelques voix supplémentaires!

 

J'ai déjà cité Rachida Dati, mais c'est bien évidemment la visite du Président de la République Nicolas Sarkozy qui était la plus attendue le 1er octobre. François Fillon, en bon passionné de sports mécaniques a également fait un tour au Paris Motor Show, de même que Jean-Paul Huchon, Président du Conseil Général d'Ile de France, Christian Estrosi et différents ambassadeurs (Suède, Etats-Unis, Allemagne,...) en attendant la très attendue venue de SAS le Prince Albert de Monaco, également fidèles des événements automobiles.

 

La première semaine du Mondial de l'automobile aura donc vu déferler en masse les people... et la semaine qui commence sera également riche en surprises. Sur Automotive Marketing également puisque nous allons vous faire vivre la soirée de clôture de l'événement New Peugeot, vous donner la parole (si vous souhaitez raconter "votre" Mondial, contactez AM via le formulaire ou à fmartinez@automotivemarketing.fr) mais aussi vous raconter la journée type d'une hôtesse... et encore d'autres choses! Excellente semaine à tous... et bon Mondial!

Sources et Iconographie : RTL, mondial-automobile.com, autonews, BFM, Caradisiac, Renault, Lotus, Youtube, Dailymotion, AM.

Renault est de retour...

Continuons notre thématique "Mondial de l'Automobile 2010" par la conférence de presse et le stand du constructeur le plus populaire dans l'Hexagone, j'ai nommé Renault.

Et, très clairement, Renault n'a pas déçu! Bien au contraire. Le Losange a fait un show remarqué en dévoilant une dizaine de véhicules des concept-cars aux nouveaux modèles en passant par un restylage.

Renault a été le dernier des constructeurs français a réalisé sa conférence de presse. Ici, peu de chichis, pas d'effets sonores ou de grands jeux de lumières. Car la conférence est emmenée par le charismatique Carlos Ghosn. Un simple chrono sur écrans géants pour le compte à rebours et c'est parti pour 13 minutes de show sobre mais efficace.

 

Car oui, Carlos Ghosn impressionne. L'homme assume un discours clair et posé. Comme il l'a précisé, Renault profite de ce Mondial pour lancer officiellement mais surtout réellement le véhicule électrique avec pas moins de quatre modèles dévoilés. Autre fait marquant, nous avons découvert les premières pistes du futur design de la marque évoqué par le concept-car Dezir.

 

Que ce soit sur sa gamme traditionnelle ou Z.E., Renault annonce un retour aux fondamentaux : rendre l'innovation accessible à tous. Carlos Ghosn cite même en exemple la carte d'accès mains libres ou encore la navigation TomTom intégrée sur de nombreux modèles ou les cinq étoiles obtenues par la seconde Laguna à l'EuroNCAP, une prouesse à l'époque (2001). Mais surtout, l'homme a voulu rassurer : Renault compte bien être présent sur le marché du haut de gamme et les Laguna restylée et Latitude ne sont que les premières pierres de cette future offensive.

Renault électrise...

Si la presse, présente en masse sur le stand Renault, a été frappée par une chose, c'est bien entendu sur le changement de discours de la marque française quant au véhicule électrique. Un changement de stratégie s'est opérée, et cela semblait plus que nécessaire au vue des trop timides premières pré-commandes des Fluence et Kangoo Z.E.

 

Car si Renault compte être leader des véhicules électriques, en proclamant même l'Alliance Renault-Nissan comme première, le constructeur livre enfin des arguments pour cela. D'une part, avec une gamme complète Z.E. dès fin 2011 : un utilitaire (Kangoo), une familiale (Fluence), une citadine (Zoé... dévoilée ici sous forme de show car Zoé Preview) et une alternative au scooter avec l'amusant Twizy. Enfin, Renault, qui jusque-là disait qu'aucun sacrifice ne serait à faire avec l'électrique, explique clairement l'autonomie limitée des modèles. Mais rassure : tarif équivalent à un véhicule diesel de même taille, mise en place d'un réseau européen de recharge (20 000 bornes en 2011, 40 000 en 2012), une garantie de cinq ans et un plaisir de conduite conservé! Plus qu'un long discours, voici le passage "électrique" de la conférence :

Carlos Ghosn a ensuite conclu par la signature de marque "Changeons de vie, changeons l'automobile" qui symbolise le renouveau de la gamme, le style des véhicules qui évoluent et surtout faire de l'automobile "un objet mieux intégré dans son environnement"!

Et le stand dans tout ça?

Si Peugeot et Renault ont déployé de gros moyens pour impressionner les visiteurs, le Losange a choisi d'adopter un style simple, épuré. Et s'il est vrai que l'espace épate moins que la concurrence, le stand se suffit à lui-même. Renault a choisi d'entremêler habilement les modèles tout en les regroupant par pôles : Concept-cars, gamme Z.E., haut de gamme, sport... et au milieu... le reste.

Au fond du stand trône donc, légèrement en hauteur, les magnifiques concepts Dezir et Zoé Preview. Zoé qui s'annonce comme LE modèle Z.E. puisque le PDG de la marque a annoncé que le modèle représenterait les 2/3 des ventes de véhicules électriques frappés de Losange!

 

A droite trône la gamme Z.E. dont le fer de lance est le Twizy, mis en scène afin de montrer ces différentes personnalisations possibles.Twizy. Si le constructeur refuse de dévoiler vraiment le prix de ce drôle d'engin, il se murmure qu'il coûterait le prix d'un scooter 3 roues haut de gamme soit 7500€. Sauf que là, vous avez un toit sur la tête, quatre roues et un véhicule qui aurait sans doute plu au défunt Hayek, papa de la Smart. Car Twizy ne ressemble à rien de connu dans l'automobile.

Simple, pas trop cher, personnalisable à volonté, pratique, le véhicule s'approche vraiment de ce que l'horloger souhaitait faire de Smart avant l'arrivée de Mercedes sur le projet!

Ce qui fait également plaisir sur ce stand, c'est que les véhicules électriques côtoyent, et c'est nouveau, la gamme thermique avec en première ligne les Laguna restylée, Latitude et la famille "Bose"... comprenez-là une série spéciale sur les Mégane, Scénic et Koléos qui affirme son style... et son son! Et... c'est tout pour le pôle haut de gamme. On notera tout de même que la Latitude arbore d'ores et déjà la signature "voiture officielle du Festival de Cannes" après les adieux de la Vel Satis sur la croisette le printemps dernier.

La seule vraie déception de cet espace est sans aucun doute l'Espace... car toute la presse annonçait son restylage... et hormis de nouveaux rétroviseurs, le modèle n'a pas évolué d'un pouce au point de paraître bien vieux désormais.

Enfin, la zone sport fait la part belle à la gamme RS et les fameuses Gordini avec une boutique lifestyle dédiée...

 

...mais aussi à la F1 avec la présence d'une monoplace et de simulateurs!

Le stand Renault est donc bien un incontournable de ce Mondial 2010. La quantité de nouveautés dévoilées n'est d'ailleurs pas sans rappeler le Mondial de l'automobile 1996 où le constructeur avait également révélé en grandes pompes une dizaine de nouveautés. Sauf que 14 ans plus tard, Renault appararait comme modeste et plein d'assurance à la fois. Les promesses du véhicule électrique sont nombreuses mais on aperçoit ici plus de choses concrètes. Surtout, fini l'arrogance du Losange face à sa gamme thermique et à la concurrence. Innovation, design, simplicité et fiabilité sont les nouvelles valeurs de la marque et Renault tient peut-être là la clé de son renouveau. C'est tout le mal qu'on lui souhaite...

Sources et Iconographie : mondial-automobile.com, autonews, youtube, automoto, AM.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site